Mavic 3 : DJI a identifié un bug de couleur

5
1212

Plusieurs utilisateurs du Mavic 3 de DJI ont rapporté un bug qui se manifeste par une coloration rouge de la partie droite des photos. Il est perceptible sur les clichés d’environnements principalement blancs, par exemple avec de la neige. Les LED rouges ne sont pas en cause, et les pilotes qui ont constaté le bug indiquent avoir shooté en conditions de basse luminosité. 

Correctif ?

DJI a posté un message sur les réseaux sociaux indiquant être au courant du bug : « Nous sommes désolés pour ce problème. Nous y travaillons et nous avons identifié une erreur d’algorithme qui sera résolue par une mise à jour du firmware […] D’ici là, vous pouvez essayer d’augmenter l’ouverture et de réduire la vitesse d’obturation et la valeur ISO ». 

Crédit photo : Ólafur Haraldsson

5 COMMENTAIRES

  1. Un bug peut arriver, et le traiter est une bonne réaction.
    Petite question sans mauvaise intentions : avec toutes les limitations sur ce mavic 3 (fonctions pas encore actives, etc.), est-ce que cela ne signifie pas simplement que ce drone n’est pas du tout finalisé?

    Dans le monde de la photo, les derniers boîtiers haut de gamme coûtent très chers (ex : canon eos R3), mais les premiers disponibles sont déjà 100% fonctionnels (et extraordinairement performants) et les MAJ ultérieures ne servent qu’à traiter des anomalies exceptionnelles (on parle du millier de combinaisons objectif/carte/boitier).

  2. @ HMB : Lors que je teste des produits de DJI avant leur sortie, je suis habitué à être confronté à des firmwares et des app qui ne sont finalisés et débuggués qu’au dernier moment, parfois même la veille de l’annonce du produit. Les mises à jour suivantes servent à corriger des bugs, comme tu le décris pour le monde de la photo.

    Mais avec le Mavic 3, c’est la première fois que la partie logicielle n’est pas achevée à la sortie du produit. Qui plus est, prévue pour une dispo plusieurs mois après la commercialisation. Donc, oui, il n’est pas finalisé côté logiciel, c’est une certitude. Je n’ai par conséquent pas émis d’avis final dans mon test du Mavic 3, comment le pourrais-je…

  3. Principe de base : Toujours attendre plusieurs mois (au minimum) avant d’acquérir un tel produit …… si je l’avais appliqué à l’époque je ne me serais pas fait avoir de 2500 balles pour acheter un H520 !!

  4. HMB : c’est un choix de stratégie marketing, tout simplement

    L’idée c’est de sortir un produit “”fonctionnel””. Puis, avec les recettes générées par les 1er ventes, pouvoir financer directement la suite du développement. En plus avec noël, ça serait bête de rater le coche.

    Sur le cahier des charges, ça permet de pouvoir mettre un délais et un coût attractif car au final, c’est de l’argent en moins qui sort des poches, ça rassure le patron et les actionnaires.

    Et ça, on le retrouve de plus en plus souvent, que ça soit sur des téléphones, jeux vidéos et drone maintenant. Parfois, le développement est étendu à plus d’1 an après la sortie du produit et il peut être abandonné en cours de route si finalement il y a un ralentissement significatif des ventes.

    Cerise sur le gâteau, bien que ça peut contrarier les primo-acheteurs, qui se sentent un peu pigeonner, sur le long-terme ça rassure le public de voir toutes les MAJ car ça donne la sensation que l’entreprise n’a pas abandonné le produit alors qu’en fait, il l’a juste bâclé depuis le début.

    Bref, du génie de management projet, va falloir s’y habituer 🙂

  5. Le produit n’est pas fini ou bâclé si on souhaite le catégoriser comme fini.

    Un capteur 1/2 pouce n’est pas acceptable pour un drone à ce prix. La qualité est affreuse pas exploitable en commande cinématographique.

    L’aspect marketing de DJI avec une ouverture variable qui au finale est exploitable jusqu’à f5 puisque au dela ce n’est que diffraction.

    La télécommande du mavic 2 et son logiciel abandonné pour favoriser une chaine de production. Pour bien maximiser les bénéfices.
    DJI Fly est à des années lumières de DJI GO4. Il plante, n’est pas intuitif… mais la encore il faut developper une appli et on met tout dedans les bugs… on verra plus tard.

    Le firmware qui comme par magie débloquera le suivi mais à partir de janvier.
    Les MAJ qui réunitialise l’ensemble des parametres de configuration des pilotes.

    DJI est une société établi depuis longtemps et elle est solide. Là elle sort juste un drone entre le dropshipping et le financement participatif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.