EdgeTX, pour remplacer OpenTX ?

6
4180

Vous êtes habitué à OpenTX sur votre radiocommande ? Ne changez rien. Sauf si vous êtes curieux, un poil joueur, et que avez envie d’adopter un système d’exploitation dont le développement progresse rapidement avec l’aide d’une communauté efficace. EdgeTX, fork d’OpenTX, est un système d’exploitation pour radiocommande proposé en open source.

Quelles radiocommandes sont prises en charge ?

Les RadioMaster T8 / T8 Pro, TX12, Jumper T12 / T12 Plus / T12 Pro Hall, TX16S, TX16S MAX, Jumper T-Lite, T16 / T16 Plus / T16 Pro Hall , T18 / T18 Lite / T18 Pro , FrSky QX7 / QX7S / QX7 ACCESS / QX7 ACCESS, X9 Lite / X9 Lite S, X-Lite / X-Lite S / X-Lite Pro, X9D / X9D+ / X9D+ SE, X9D+ 2019 / X9D+ SE 2019, X10 / X10S / X10 Express / X10S Express, X12S / X12S-IRSM, FlySky NV14. Une jolie petite liste ! Quid des Tango 2 et Mambo de TBS ? Leur prise en charge est prévue, mais repoussée à la prochaine version majeure de EdgeTX, la 2.7. Elle devrait être disponible le 20 mars 2022. C’est précis ? Oui, parce que la roadmap de EdgeTX est indiquée sur le site qui lui est consacré…

A savoir

EdgeTX prend en charge les modules multiprotocoles, mais aussi CRSF pour la compatibilité avec Crossfire de TBS et ExpressLRS. Parmi les points intéressants, il faut noter le support des écrans tactiles que l’on trouve sur certaines radiocommandes, comme le TX16S. EdgeTX corrige aussi un bug introduisant une forte latence pour un usage avec un simulateur de vol. Il ajoute un système de widget qui peuvent passer en plein écran. Les modèles OpenTX sont automatiquement convertis pour être compatibles avec EdgeTX. L’interface offre des thèmes qui modifient les couleurs.  

Comment l’installer ?

Il faut télécharger le contenu de la carte SD à insérer dans la radiocommande, flasher le bootloader et le firmware de la radio, ajouter éventuellement un pack de voix (les françaises sont disponibles) et finaliser la configuration avec EdgeTX Companion (dispo pour PC Windows, Mac OS X et Linux). Le guide d’installation se trouve ici. Vous pouvez aussi suivre les indications de Joshua Bardwell, ici. Il y a même un tuto pour passer d’OpenTX à EdgeTX… et revenir à OpenTX, ici. Si vous avez besoin de plus d’informations (en anglais), EdgeTX a aussi son Discord. N’oubliez pas, si vous adoptez EdgeTX, de donner un petit coup de pouce financier aux développeurs, ici. La page officielle de EdgeTX est ici, son Github est là.

Article précédentCroisement entre des avions et un jetpack à Los Angeles : c’était peut-être un ballon
Article suivantLes séquences de Johnny FPV pour Red Notice sur Netflix

6 COMMENTAIRES

  1. @fred joli pavé !

    Bon c’est pas bien clair ce qu’est la différence entre opentx et edgetx … A priori, edgetx va être une sorte de beta d’opentx avec plus de fonctionnalités rapidement sur edgetx mais au prix de moins de test.
    C’est quand même bien experimental pour un radio RC qui est général le seul lien avec le véhicule !

    J’y connais rien en OpenTX mais on peut noter que plusieurs constructeur radio (jumper, flysky etc.) On contribuer a soutenir le projet, donc c’est sûrement un truc sérieux et pas juste un fork pour ajouter des couleurs différentes. A voir dans la durée

  2. Je préfère attendre un peu, et garder une radio éprouvée et stable. Je suis surpris que Bardwell pousse tout le monde à basculer, il fait la même chose avec BF4. 3 en ce moment d’ailleurs, comme si il ne voulait pas se sentir seul…

  3. @ khancyr : Il n’y a pas si longtemps, c’était le firmware Cleanflight qui était le plus répandu sur les contrôleurs de vol de racers, et c’était un élément forcément critique. Maintenant c’est un fork, Betaflight. La communauté s’est occupée de la recherche des bugs. Donc je ne me fais pas trop de souci : si un firmware alternatif prend son envol, ce sera avec une armée de beta-testeurs… Sinon il ne prendra pas. En ce moment, il y a aussi le protocole ExpressLRS qui monte, il y a du monde pour le mettre à l’épreuve.

  4. @fred, je connais bien l’Open Source ;-P , et le problème n’est pas la communauté mais les développeurs et leur capacité a faire les choses bien et sur la durée.

    ExpressLRS est bien un mauvais exemple de développement. D’un point de vue développeur, ça change tout le temps de principe, c’est complexe a suivre et intégrer…

  5. @ khancyr : C’est pour ça que je cite Betaflight : il avait été salement critiqué à ses débuts, il change souvent avec une rétrocompatiblité médiocre (au point d’avoir un mal fou à gérer des versions qui ont 3 ans), et pourtant c’est de loin le plus implanté sur son domaine.
    Pour ExpressLRS, la situation est sans doute différente puisque les concurrents sont commerciaux. Donc même si les développeurs galèrent, peu importe, ce sont les constructeurs (chinois) qui sont en train de le diffuser.

  6. @Fred : Les constructeurs chinois diffusent le hardware préconisé par le développeur d’ExpressLRS. Tout hardware fini par être produit là-bas de toutes façon Wezley se concentre donc sur le soft et il a bien raison.
    @khancyr: qu’y a-t-il de mauvais dans ExpressLRS monsieur le spécialiste de l’open source ?

    ExpressLRS est encore jeune mais il n’en est pas moins de qualité. Il y a les ronchons qui râlent que ça “change tout le temps” et d’autres qui râlent quand il n’y a pas d’évolutions assez rapidement !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.