Tirs sur le DJI Mini 2 de Sea Shepherd aux iles Féroé

10
1757

Chaque année, les militants de l’organisation non gouvernementale Sea Shepherd se mobilisent pour tenter d’empêcher par divers moyens l’abattage en masse de cétacés aux iles Féroé, le « grindadráp». C’était le cas ces jours-ci : dans l’anse de Hvannasund, le 27 juin 2021, un DJI Mini 2 de Sea Shepherd survolait les bateaux en train de rabattre les cétacés, au-dessus de l’eau rougie par le sang des animaux déjà abattus. Alors qu’il était assez bas, l’appareil a été touché par des tirs. La photo du Mini 2 montre plusieurs impacts et une hélice touchée. Bonne nouvelle : il a réussi à rester stable et a pu être récupéré.

Le « grind » ?

Cette chasse aux cétacés traditionnelle consiste à piéger des globicéphales noirs, des dauphins à flancs blancs et des grands dauphins, à les regrouper dans l’une des baies où la pratique est autorisée, et à les tuer en grand nombre. C’est facile : les cétacés suivent les bateaux avec confiance. L’écrivain féroïen Joan Paul Joensen justifie la tradition ainsi : « le grind est une vraie source d’excitation et une occasion pour se réunir dans une existence autrement monotone »… C’est donc l’attraction Disneyland de certains féroïens, malheureusement tendance gore et particulièrement réaliste.

Le grind ne se pratique plus que dans les iles Féroé

Tous les autres pays ont pourtant aboli et interdit cette chasse. Les opposants au grind assurent qu’elle n’a plus de raison d’être : la population de cétacés ne la justifie pas, et les animaux ne sont pas consommés. Le nombre de cétacés abattus chaque année varie selon l’efficacité des campagnes de Sea Shepherd. Déjà en 2014, je vous parlais des drones, du grind et de Sea Shepherd, avec en guest stars un Phantom 2 Vision+ et… Paméla Anderson (voir ici).

10 COMMENTAIRES

  1. Quand la connerie humaine n’a pas de limites on voit rouge 🤬🤬
    Pratiques barbares d’un autre temps qui fait honte à l’humain ⛲

  2. @FPV_67: j’aurais pu écrire la même chose, je te rejoins là-dessus. Sous le vernis technologique moderne, l’être humain n’a pas beaucoup progressé depuis trois quatre mille ans.

  3. Un reportage d’Arte montrait qu’au contraire de ce qui est dit ici, les habitants se partagent la viande, la sèche et la consomme. Le reportage se voulait neutre, sans à priori, mais les images restent d’une rare violence.

  4. @ Stitch : Oui, il y en a qui le font, mais de moins en moins. La raison est simple : les cétacés sont au sommet de la pyramide, ce sont eux qui concentrent toutes les cochonneries et les rendent à ceux qui les mangent, bien plus que le saumon par exemple. Un documentaire, Féroé lʼarchipel blessé, montre les restes des animaux laissés au fond des baies.

  5. C”est étonnant ….. j’entends pas un seul de nos ripoulitiques qui vient ouvrir sa grande g……. pour, au minimum, dénoncer ………. !!!

  6. “Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue.”
    Albert Einstein

  7. S’il etait possible a chacun d’entre nous de visiter les abattoirs industriel ici chez nous , vous verrez l’horreur et le carnage également, sachant qune bonne partie de ce que nous mangeons ou non vendu finit à la poubelle …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.