Beagle Drones Nova

1
833

Le Nova proposé par la société Beagle Drones fait partie de ces nano drones destinés aux prises de vues. Ses promesses ? Des séquences vidéo en 4K à 60 images par secondes, un poids sous la barre des 250 grammes, une autonomie de 14 minutes et un pilotage en immersion. Il se présente sous la forme d’un appareil brushless avec des protections d’hélices en carbone, assure son constructeur. Il est livré prêt à voler, sans besoin d’assemblage, ni de soudures, ce qui le destine à des pilotes débutants.

Les caractéristiques ?

La fiche technique ne livre pas le détail des composants du Nova. Les responsables de Beagle Drones indiquent avoir intégré un Stability Style pour des vols stabilisés (mais semble-t-il sans gestion automatique de la hauteur), un mode Acro Style qui désactive la stabilisation pour pratiquer des vols agressifs et des figures. Plus un Cinema Mode pour limiter les débattements et obtenir des mouvements très doux, et un Boost Mode pour que l’appareil soit plus réactif, notamment s’il doit porter une caméra HD additionnelle (selon Beagle Drones).

Intégrée ou externe ?

Le Nova est équipé d’une caméra intégrée capable de filmer en 4K/60 ou en 1080p/120 sur une caméra mémoire microSD, et de proposer un retour vidéo analogique 5,8 GHz pour piloter en temps réel avec des lunettes d’immersion. C’est une caméra sans stabilisation, ce qui signifie qu’il faut ajouter une caméra de type GoPro ou Insta360 (non fournies) pour obtenir des séquences avec des images stabilisées – le poids passe alors au-dessus des 250 grammes et l’autonomie est réduite. Et cette autonomie de 14 minutes ? A la lecture de la fiche technique, on s’aperçoit qu’il s’agit en fait de 2x 7 minutes, avec l’aide de deux batteries. L’appareil est proposé en précommande avec un système de financement participatif via le service Kickstarter.

C’est un projet raisonnable ?

Oui, les caractéristiques de cet appareil sont réalistes, c’est d’ailleurs un nano racer assez classique, semblable aux innombrables Cinewhoop sur le marché. Son principal intérêt, c’est d’être utilisable dès sa sortie de sa boite. Pour le reste, il présente des caractéristiques semblables à celles d’un Cinewhoop analogique basé sur un contrôleur de vol flashé avec un firmware type Betaflight avec les modes Angle et Acro, deux réglages de rates, une caméra FPV hybride de type Caddx Loris, un émetteur vidéo proche de l’AKK FX3 (25 mW à 600 mW) une radiocommande très semblable à la Flysky I6S. Bref, ce n’est pas un assemblage révolutionnaire. Attention, cet appareil n’est pas à comparer avec une caméra volante de type DJI ultra stabilisée, c’est un racer qui demande de la pratique et de la patience, même en mode stabilisé.

Crowdfunding…

Le projet est d’ores et déjà financé puisqu’il a largement dépassé le plafond requis par l’équipe de développement. Ce n’est pas son premier projet, elle avait produit le Neo 2, qui avait été livré à ses « backers », mais comme souvent avec du retard. Le Nova Drone vaut-il le coup ? Beagle Drones met en avant le service de réparation – il y a peu de chances qu’il soit efficace de ce côté-ci de l’Atlantique. L’appareil prêt à voler est proposé à partir de $369 avec une carte mémoire de 32 Go, 2 batteries, un chargeur, la radiocommande, mais sans lunettes d’immersion, pour une livraison prévue en janvier 2021. La version prête à voler en immersion est à partir de $469 avec des lunettes FPV (de modèle et marque inconnus). Ca vaut le coup ? Pourquoi pas, si vous aimez les appareils prêts à l’emploi, et si vous avez le goût du risque (du financement participatif)…

Une vidéo promotionnelle

1 commentaire

  1. Hello,
    “pourquoi pas”?
    pourquoi pas… mais le concept général semble dès le depart un peu foireux…
    Déjà j’adore le 14min de vol qui se transforme en 2x7min (marketing), puis qui risque de se transformer en 2x4min… mais peut-être pas puisqu’il ne s’agit pas d’un “nano” (en tous cas pas selon moi…), mais d’un appareil de taille conséquente… quelle diagonale déjà?
    Un concept un peu foireux car un fpviste un peu averti ne sera très certainement pas intéressé par cet appareil, du coup destiné à un public amateur qui risque fort d’être déçu…
    Finalement le marketing “4K”… filmer avec une microcamera, mais en 4K… un peu comme mettre un 12 cylindres de 600ch sur un châssis de Twingo… et ces cameras qui filment (particulièrement en 4k à 60fps) et envoient en même temps un signal analogique ne génèrent-elles pas une latence pas toujours compatible avec le FPV? Bon, le débutant n’y verra peut-être que du feu…
    Mais (et tu l’as très justement prévenu) est-ce un appareil destiné aux débutants?
    Pour moi, le public cible s’apparente plutôt au volatile qui roucoule…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.