Mecha Producer DIY 6 in 1, le test

2
2032

Le buggy

Il repose sur une carrosserie, une roue avant, deux roues arrière à monter sur un essieu avec deux moteurs et leurs engrenages. Des rallonges permettent la connexion des moteurs sur le contrôleur. Plus un aileron arrière pour le look. Le résultat est sympa, le buggy roule plutôt vite en s’accommodant d’un sol avec des aspérités. Sympa, mais il manque d’un peu de folie. Par moment, il a du mal à accélérer en virage. Mais c’est sans doute le plus facile à contrôler pour les plus jeunes.

Le tank

C’est sans doute le véhicule qui requiert le plus de pièces. Il y une carrosserie, deux supports pour maintenant 6 roues, dont 2 sont actionnées par les mêmes moteurs et engrenages que ceux du buggy. Des chenilles solidarisent les roues 3 par 3. A l’usage ? Ce tank se joue des obstacles avec ses chenilles, tout en conservant une vitesse suffisamment rapide pour monter de petites côtes. Il est facile à piloter, avec des virages nets. Au final, il est bien plus excitant que le buggy !

Le robot

Le dernier des véhicules n’en est pas vraiment un. C’est un robot fait d’un corps, d’une tête et 2 bras qui ne servent qu’au look, et 2 roues avec leurs moteurs. Puisque le robot n’a que 2 deux roues et pas de stabilisateur, c’est le contrôleur qui s’occupe de maintenir l’équilibre façon bipède. Ca fonctionne ? Une fois que l’on a réussi à placer le contrôleur dans la bonne position, oui ! Lâché, le robot reste droit, à l’équilibre, à l’arrêt comme en mouvement. Pas mal pour un composant électronique d’entrée de gamme. Il faut simplement veiller à utiliser le robot sur une surface sans aspérités sans quoi il chute à la première bosse. Mention bien pour ce robot équilibriste réussi !

Faut-il l’acheter ?

Pourquoi pas. Le DIY 6 in 1 est sympa à mettre entre les mains d’enfants. Certes il ne s’agit pas ici de se former aux robots, encore moins à la programmation, mais il permet l’éveil de manière ludique. La présence d’un adulte est indispensable, notamment parce que le DIY 6 in 1 comporte de petites pièces et une batterie, et parce qu’il n’est pas si facile que ça à assembler. Les 6 véhicules à monter puis à démonter, tour à tour, permettent d’allonger la durée de vie du jouet. Attention tout de même, le nano drone et l’avion peuvent précipiter la destruction du composant principal. Or s’il est en panne, plus aucun des montages ne fonctionne. J’avoue m’être bien amusé avec le tank et avoir tenté de mettre l’équilibre du robot en défaut – et pourtant, j’ai quelques dizaines de printemps au compteur. Le prix est particulièrement léger, puisque le DIY 6 in 1 de Mecha Producer est proposé à 31 € chez Banggood (sans le port, sans les taxes). Une idée pour Noël, peut-être ?

D’autres photos du DIY 6 in 1

>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

2 COMMENTAIRES

  1. Mon fils a eu le meme sous une autre marque 🙂 Certains modeles sont boiteux mais globalement ca fonctionne plutot pas mal surtout pour un enfant. Ca reste assez intuitif.
    Le module central a “buggé” plusieurs fois mais on a toujours fini par réussir à le faire repartir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.