Réglementation européenne : les guides français de simplification ont été publiés

10
1658

Le ministère de transition écologique vient de publier les éditions 1 versions 0 de ses guides destinés à simplifier la compréhension de la réglementation européenne, qui sera applicable à partir du 1er janvier 2021. Vous connaissez déjà le principal de sa teneur si vous lisez régulièrement Helicomicro, mais les guides comportent de nombreuses précisions très intéressantes. Vous pouvez télécharger :

Je rappelle, pour éviter les malentendus, que cette réglementation n’est pas encore en vigueur, elle ne sera applicable qu’au 1er janvier 2021.

10 COMMENTAIRES

  1. Arf… Mal de tête la catégorie Ouverte… Il va falloir que j’explique ça aux planeuristes du club…

  2. Merci pour le partage .

    pour la sous catégorie A2 :
    – Formation + examen théorique sur Fox AlphaTango ( facile déjà fait )
    – autoformation pratique déclarative (surement facile )
    – réussite à un examen théorique complémentaire dans un centre DGAC ( biiiiiiiip trop dur pas pour moi )

    bon dans 3 mois je pourrai mettre au placard les drones de plus de 900 gr

    pour la sous catégorie A1:
    – Formation + examen théorique sur Fox AlphaTango ( facile déjà fait )

    je sais maintenant dans quelle sous catégorie je serai et quel type de drone je pourrais choisir 🙂 … Il y a plein de drone de moins de 900 gr qui me permettront de filmer des plants de tomates avec l’intention de filmer et de refourguer gratuitement les images à une association sans crainte de recevoir une prune . C’est convenable comme deal 😉

    vive l’UE !

  3. Avec comme toujours des incohérences qui montrent que tout cela est une usine à gaz…

    Exemple page 30 :
    cas des constructions à titre privé…. prendre connaissance du manuel du fabricant
    ???? donc si je conçois mon propre engin je dois rédiger un manuel et ensuite le lire ???

  4. page 18 , il serait quand même possible de continuer à utiliser certains “vieux” drones de plus de 900 grammes jusqu’au 1 janvier 2023 mais uniquement si il y a rien à moins de 150 mètres du drones ie dans la verte . Cool !

  5. un autre exemple (page 45), un observateur n’est pas requis dans le cas d’un mode follow-me, alors que c’est obligatoire pour de l’immersion FPV…. Donc un algorithme arbitraire est jugé plus sûr qu’un pilote humain avec des lunettes vidéo… aberrant !!

    C’est en sous-catégorie A1, donc une machine de 800 grammes autonome en mode follow-me est jugée moins dangereuse qu’une machine de 250g pilotée par un humain en FPV !! Vive le bon sens !!

  6. @tomy10 tu penses qu’il y a 2 personnes alors ? le télépilote et la personne suivie ?

    parce que dans le texte je cite ” la personne suivie est trop prise par son activité” et donc “pas en mesure de conserver en permanence une perception suffisante de l’aéronef et de son environnement”

  7. Complètement incroyable : trois personnes – dont on ne sait rien- , arrivent à pondre un règlement de 64 pages , qui est susceptible de concerner toute une Europe de 300 millions d ‘ habitants !
    Il faut revenir à des considérations plus sensées : un petit Mavic n’ est pas capable d ‘ emporter une bombe nucléaire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.