Eachine Cvatar 4S, le test

3
4323

Eachine n’avait pas encore proposé de racer de type Cinewhoop grand format capable de porter une caméra GoPro. Le Cvatar est cet appareil qui manquait dans la gamme du constructeur chinois. « Cvatar » comme la contraction d’Avatar (le film) et Cinewhoop. Un nom qui ne prononce pas trop bien en français, mais à vrai dire, peu importe. Le Cvatar semble reprendre à son compte la structure habituelle des Cinewhoop déjà existants sur le marché. Que vaut-il vraiment ? Réponse dans cette chronique. Notez que le Cvatar 4S m’a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-moi si vous pensez que la pratique a influencé mon jugement.

La vidéo

Tour du propriétaire

Le Cvatar repose sur une structure en carbone comprenant une plaque inférieure et une plaque supérieure, les deux d’une épaisseur de 2 mm. 4 entretoises sont visibiles à l’arrière et à l’avant, 4 autres sont cachées, noyées dans la mousse qui entoure les hélices. Pour mémoire, des protections en mousse avaient été installées à bord de Cinewhoop par Laurent Athenol de Frame-Concept, une idée reprise par iFlight avec le BumbleBee en accord avec le concepteur. Les autres constructeurs, Eachine y compris, ont fait preuve de moins de délicatesse dans leur copie. A l’intérieur des ducts, sortes de tuyères pour les hélices, Eachine a installé des cercles de protections en impression 3D.

A l’intérieur du Cvatar

La motorisation est assurée par des moteurs brushless 1507 à 3600KV dans version 4S de l’appareil que j’ai testé. Eachine livre des hélices tripales de 3 pouces Gemfan 75 mm. Les fils d’alimentation des moteurs courent le long des bras et disparaissent à l’intérieur de la structure. Ils sont fixés et sécurisés pour ne pas bouger même en cas de touchettes avec des obstacles. Le bleu Avatar domine, on en trouve sur les moteurs, les entretoises, les cercles d’hélices. On voit peu l’électronique de bord, protégée à l’intérieur de la structure. Elle est composée d’un contrôleur de vol F722 de Eachine comprenant un baromètre altimétrique. Il est relié à un ESC 4 en 1 de 35A qui pilote les moteurs.

La partie vidéo

Juste au-dessus des deux composants, toujours à l’intérieur de la structure, se trouve un émetteur vidéo 5,8 GHz analogique TXC23 de Eachine. Il est compatible avec 48 canaux et peut émettre à 0 mW (pitmode), 25 mW (le maximum autorisé en France), mais aussi 200 mW, 600 mW et même 800 mW. Il fonctionne de concert avec une caméra FPV Nano2 de RunCam, un modèle CMOS 700TVL avec une lentille grand angle de 2,1 mm. Elle est fixée avec deux pièces en TPU sur les entretoises avant, en retrait pour rester protégée. La sortie vidéo de l’émetteur est au format MMCX, mais pour faciliter le branchement, Eachine a ajouté une rallonge qui aboutit à un connecteur RP-SMA placé dans un support en TPU à l’extérieur de la structure. L’antenne est une Eachine polarisée RHCP avec une base en caoutchouc transparent pour faciliter le serrage.

Fin du tour

Sur la version que j’ai testée, Eachine a installé un récepteur radio XM+ de FrSky. Il est installé dans une pièce en TPU fixée à l’intérieur de la structure, à l’arrière. Une pièce en TPU fixée sur les entretoises arrière guide les deux antennes du récepteur. La prise d’alimentation avec un connecteur XT60 sort de la structure – elle est assez courte, et ne dépasse pas de plus de 3,5 cm. Eachine fournit aussi deux pièces en TPU à fixer à l’avant de l’appareil, avec 4 vis. L’une est destinée à accueillir un support de caméra GoPro, fournie avec la clé de fixation, l’autre est un simple support légèrement incliné compatible avec tous types de caméras.

La batterie ?

Eachine a prévu de la fixer sur le dos du Cvatar avec une sangle fournie, positionnée au choix dans le sens de la longueur ou dans le sens de la largeur. Eachine fournit aussi un antidérapant autocollant. Sans batterie mais avec le support GoPro en TPU, le Cvatar pèse 289 grammes. Avec le boitier d’une GoPro Hero 6 et sa clé de fixation, il passe à 328 grammes. Ce qui aboutit un poids, sans batterie, de 450 grammes avec une GoPro Hero 6 et un filtre ND. Avec une batterie Tattu 4S 1800 mAh, le poids au décollage est de 646 grammes.

>>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

3 COMMENTAIRES

  1. Hello,
    Merci pour ce retour,

    Est-il possible d’y installer les dji Goggleset de mettre en radio la taranis qx7?

  2. @ Malik Kara : Pour DJI, oui, les pièces en TPU sont livrées pour installer un FPV Air Unit et assurer le retour avec le casque FPV de DJI. Je ne l’ai pas encore fait, comme je le dis en fin de test.
    Pour la QX7, les récepteurs livrés par Banggood (XM+ et R-XSR) sont des modèles Non-EU. Soit il faut reflasher en EU si tu en prends un déjà installé pour assurer la compatibilité avec un Taranis européenne, soit il faut prendre la version sans récepteur et souder un XM+ ou un R-XSR de FrSky EU.

  3. Le problème avec eachine c’est qu’ils ne vendent pas pour l’instant de pièces détachés en cas de crash pour le Cvatar .
    Ça serais bien de leur en faire part !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.