Suisse : collision entre un utilisateur de tyrolienne et un drone

7
4719

Rencontre désagréable entre un utilisateur de la tyrolienne de Mont-Fort, en Suisse, et un drone de loisir. Selon Le Nouvelliste, le choc a eu lieu à la fin du parcours, à 30 mètres de l’arrivée. Selon la victime, qui souffre d’une plaie à la tête, la vitesse n’était plus que de 50 km/h à cet endroit. Dans sa partie la plus rapide, la tyrolienne atteint les 130 km/h ! L’appareil était piloté par un touriste – la marque du drone n’est pas indiquée par l’article, lequel précise que les drones sont interdits sur le domaine skiable de Verbier en Suisse.

C’est vrai ?

L’information figure dans le document récapitulant les conditions générales d’utilisation du site des 4 Vallées, opéré par Téléverbier…

Oui mais…

L’administration en charge de la gestion de l’espace aérien est l’Office Fédéral de l’Aviation Civile (OFAC). La carte officielle des zones interdites de vol qu’il propose en ligne ne matérialise pas d’interdiction de vol sur le domaine des 4 Vallées. Seule une zone de protection de l’environnement, située plus en retrait dans le massif, soumet l’usage de drones à une autorisation préalable. Cette interdiction est-elle réglementaire ? Peut-être pas – j’ai posé la question à l’OFAC, sans réponse pour le moment. Il y a par ailleurs peu de chances pour un client du domaine de tomber sur la mention à l’interdiction prononcée par Téléverbier – elle ne figure pas dans le Pocket Guide du domaine. Reste que le pilote du drone, lui, est en tort pour avoir mal maitrisé son appareil.

Edit : Voici la réponse de N. Apter, de l’OFAC, concernant l’interdiction de survol du domaine des 4 Vallées : ” Cette restriction n’est pas une restriction cantonale ou fédérale officielle mais bien une restriction en relation à la propriété des 4 Vallées. Un propriétaire peut restreindre l’accès de sa propriété aux drones. C’est pourquoi il est utile de prendre contact avec le propriétaire ou l’exploitant en question (4 Vallées) et de thématiser les drones avant chaque opération. Cela vaut bien évidement dans tous les cas de figure à moins d’opérer dans des lieux publiques “. Attention, donc, en Suisse, aux interdictions de survol exprimées par les propriétaires…

Source : Le Nouvelliste

7 COMMENTAIRES

  1. Je pense qu’on est tous d’accord, c’est idiot de la part du pilote de drone… qui ne savait surement pas ce qu’il faisait… Mais faire de la tyrolienne sans casque à 130kmh on en parle ? (comme en témoigne les photos)

  2. “faire de la tyrolienne sans casque à 130kmh on en parle ?”
    Sérieusement, pourquoi mettre un casque ?
    La seule chose qui peut arriver est de faire une chute de 100m de haut, et le casque ne sert à rien.

    On est d’accord, c’est la faute du pilote. S’il vole à vue ou connait un minimum le terrain qu’il survole, il sait qu’il y a une tirelienne.
    Sauf si justement il voulait avoir un souvenir et connaissait la personne qui descendait.

  3. le casque pour pas se prendre un rapace de plus de 1 kg par exemple et des lunettes pour pas se faire crever l’oeil en hurtant divers insectes a 130k/h, y a qu’a voir le parechoc d’une voiture après un passage sur l’autoroute…

  4. Le casque sert aussi à éviter le contact de la tête avec la câble de tyrolienne…
    Mais on s’éloigne du sujet 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.