Eachine Razor RTF

6
1744

Pour des vols un peu différents de ceux en multirotors, Eachine propose le Razor. Le nom est incisif, mais l’appareil est plus « pépère » : c’est un motoplaneur de 120 cm d’envergure, d’une longueur de 81,7 cm, fait en EPO. La version RTF est livrée avec tout l’équipement nécessaire. On y trouve un moteur brushless 1806 à 1800KV piloté par un ESC de 30A pour une hélice 8×6 pliable située à l’avant de l’appareil. Il y aussi 2 servos de 4,3g et 1 servo de 8g pour les ailerons et la profondeur.

Super équipé

Le Razor RTF a beau être un appareil qui semble minimaliste, il est équipé d’un contrôleur de vol Eachine Safe-RC et d’un GPS. La paire permet d’’automatiser la séquence de lancement, de stabiliser l’appareil pour les débutants (ou les flemmards qui cherchent des pompes à moindre effort), et de proposer un RTH initié automatiquement en cas de perte de liaison radio ou à la demande. La stabilisation peut être désactivée pour des vols plus sportifs. Les ailes et l’empennage sont détachables pour faciliter le transport. Une radiocommande 2,4 GHz est livrée avec l’appareil, et pré-associée avec le récepteur à bord. Eachine complète l’équipement avec une caméra FPV couplée à un émetteur vidéo analogique de 25 à 400 mW.

L’autonomie ?

Elle n’est pas indiquée par Eachine, mais le constructeur a choisi d’équiper l’appareil de batteries LiIon, avec moins de pêche mais une meilleure autonomie. Ce sont des 18650 2S1P de 3500 mAh. Le poids de la version RTF est de 1,37 kilo. Le Razor RTF est proposé à 161 € chez Banggood (sans le port, sans les taxes). Il est également disponible en version FPV (sans radio ni contrôleur de vol ni GPS ni batterie), en version PNP avec le minimum d’équipement et en version KIT nue.

D’autres photos

6 COMMENTAIRES

  1. Sur un jet à la rigueur, je pourrais comprendre, mais un planeur sans dérive fonctionnelle ça fait tout de même un peu tache… Dans le même registre, la palme revenait d’ailleurs au petit planeur de chez ZOHD. Appeler “drift” un planeur qui ne peux pas tourner à la dérive, c’est quand même franchement un comble…!

  2. Il faut peut-être préciser que la machine n’a pas de boitier de signalement électronique à distance malgré ses 1,4kg 😮

  3. Ça me paraît lourd 1,4kg pour 1,2m d’envergure non ? Pour moi c’est plus un parpaing qu’un planeur avec des specs pareilles ???

  4. Eh bien detrompez vous les amis , moi j’ai essaye et je dois dire qu’aerodynamiquement il est plutot reussi comme planneur
    J’ai pu grater dans les pompes et faire de la voltige en prenant de la vitesse ,
    Effectivement il manque une derive, mais comme l’allongement est limite ça ne degrade pas trop les perfos ni l’esthetique du vol.
    La plage de centrage est enorme, ce qui permet de jouer avec en fonction si on fait de la plaine ou de la pente.
    L’autonomie est excellente , une montee de 15 sec, 2 min de plané , on repete et on vole pendant 15 min avec un accu a pas cher
    En plus le mode stabilise et RTH permet de le mettre entre toutes les mains pour l’initiation

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.