Madrid : fermeture de l’aéroport pour présence supposée de drones

2
853

La journée du lundi 3 février 2020 a été compliquée à l’aéroport Adolfo Suarez de Madrid. L’ENAIRE, organisme en charge de la gestion des aéroports et de leur trafic aérien, a décidé de fermer la plateforme.

La raison ?

Comme à Gatwick en 2018, des drones vus à proximité des pistes sont à l’origine de cette mesure préventive. L’ENAIRE a annoncé la fermeture par un tweet à 13h05 : « Retards à l’aéroport Adolfo Suarez #Madrid-#Barajas en raison de la présence possible de #drones dans les environs immédiats. Un drone n’est pas un jouet, c’est un aéronef http://drones.enaire.es. Vérifiez votre vol avec la compagnie aérienne ».

Y avait-il vraiment un ou plusieurs drones ?

C’est évidemment possible… mais en l’absence de preuve, rien ne permet de l’affirmer. L’aéroport de Madrid ne semble pas équipé de matériel de détection des drones – cela ne fait aucun doute, l’ENAIRE va crouler sous les propositions commerciales des spécialistes de la discipline. L’aéroport a rouvert à 14h15, après qu’une vingtaine de vols aient été déroutés par principe de précaution.

Autre incident…

Prévu au décollage à 12h55, retardé une première fois, puis une seconde, jusqu’à 14h57, probablement en raison de la fermeture des pistes, un Boeing 767-375 a connu un incident technique. Selon les pilotes, des parties du train d’atterrissage ont été perdues au décollage et seraient entrées dans un moteur, et l’un des 10 pneus aurait éclaté. L’appareil, à destination du Canada, était trop lourd pour envisager un atterrissage d’urgence, il lui a fallu tourner pendant 4 heures pour brûler suffisamment de carburant. Il a finalement atterri sans encombre à 19h07. Les passagers n’ont pu en sortir qu’à 21h. Il ne semble pas y avoir de lien entre l’attente due à la présence présumée de drones et cet incident au décollage, mais une enquête est ouverte.

PARTAGER
Article précédentTello FPV, mise à jour
Article suivantBetaFPV Toothpick F4 V3

2 COMMENTAIRES

  1. L’enquête va certainement démontrer que ce qui a été pris pour des drones étaient en fait le Boeing 767-375 qui tournait en rond autour de la piste…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.