Survol de la BNF François Mitterrand à Paris

10
1510
Crédit photo : Thesupermat

Mardi 3 décembre 2019, deux personnes se sont introduites dans la Bibliothèque Nationale de France (BNF), à Paris en quais de Seine. Ils ont réussi à prendre les ascenseurs pour accéder au toit de l’une des quatre tours de l’édifice. Là, ils ont fait décoller un drone « d’une valeur de 700 € » pour effectuer des prises de vues. Paris est évidemment interdite aux vols de drones pour le loisir : c’est une agglomération, et elle est couverte par les zones P 23 et R 275,  

Selon un article du Parisien…

La BNF, vue par Mach 7 Drone

Le pilote était un français de 45 ans, l’autre personne un accompagnant venu de Belgique. L’appareil a été confisqué en attente du retour du Parquet de Paris. Les deux personnes ont déclaré  « ignorer les règles régissant les survols de drones ». Est-ce que cet argument est encore valable face à un magistrat ? Ce sera à vérifier… si le parquet communique sa décision, ce qui est très rare.

Source : Le Parisien

10 COMMENTAIRES

  1. Ma question c’est pourquoi vouloir accéder au toit de l’édifice pour faire décoller un engin volant? ils auraient pu décoller du sol pour les prise de vue du bâtiment….

    M’est avis que même s’ils ignoraient la législation des vols, ils devaient se douter que l’accès aux toits de la BNF n’était pas tout a fait autorisé…….

    Je me demande quel était leur plan initial!?! voler, attendre que ça se tasse et redescendre le lendemain matin?

  2. C’est grâce a ce genre d’individu que la pratique du drone de loisir devient de plus en plus compliquée …

  3. Franchement, rien de nouveau dans cette nouvelle: Instagram regorge de photos de Paris en drôle, revendiquées comme telles, sans poursuites apparentes.

  4. @Ciolouse un gros +1 !!
    D’autre part, accéder aux toits d’un batiment public, là pour le coup ils savaient ce qu’ils faisaient !
    en espérant qu’ils ne récupèrent jamais leur multi. C’est un moindre mal pour les punir.

  5. J’ai bossé quelques années à la BNF en tant que pompier ( c’est un détachement de la BSPP ) , il faut une carte pour y rentrer , pour ouvrir également toutes les portes qui donnent dans les couloirs code du travail . Pour accéder aux toits des 4 tours il faut le badge pompier ou suretée . Pour forcer les portes c’est même pas la peine de tester … A mon avis ils avaient des accès les deux zigotos ! …ou ils ont eux beaucoup de chance

  6. apparemment c’est courant , je cite la fin de l’article donné en lien .

    Ce n’est pas la première fois que des pilotes de drone au cœur de la capitale finissent leur journée en garde à vue. En mars dernier, deux jeunes s’étaient fait interpeller en train de filmer le Sénat vu du ciel. Il s’agit souvent de jeunes et ou de touristes, précise un commissaire. On les interpelle et on les relâche. ”

    @ Julius , c’est expliqué dans l’article , ils sont passés par une porte sécurisée mal fermée .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.