Happymodel Larva-X, le test

0
3642

Le firmware, suite

Une autre version du firmware permet de couper les fichiers automatiquement toutes les 2 minutes. Cela permet de ne perdre « que » 2 minutes, au pire, en cas de problème (perte d’alimentation, éjection). Deux autres firmwares sont proposés en mode PAL. Pour flasher le Diamond VTX, il suffit de télécharger le fichier « CRESFW.BIN » sur le site de Happymodel et de le placer à la racine d’une microSD. Au prochain allumage du Larva-X, la LED du Diamond VTX va clignoter en rouge puis s’éteindre. C’est tout. Il faut penser à retirer le fichier de la carte pour ne pas flasher à chaque allumage.

Faut-il l’acheter ?

Si vous avez envie d’un appareil ultra nerveux destiné à des exercices de freestyle, le Larva-X n’est sans doute pas le meilleur modèle. Si en revanche vous êtes un pilote plus sage, avec des vols moins secoués et des trajectoires plus souples, oui, vous allez vous faire plaisir ! Le Larva-X offre des réactions saines et équilibrées qui permettront aux pilotes débutants de se lancer dans les vols Acro sans craindre des crashs éliminatoires et coûteux. Le DVR à bord est une belle promesse, mais dont le résultat est malheureusement décevant. Le prix ? Le Larva-X est proposé à partir de 90 € chez Banggood (sans le port, sans les taxes). La version que j’ai testée avec un récepteur Crossfire est positionnée à 118 €. A noter que les pièces détachées sont disponibles.

Edit : vous pouvez profiter d’une ristourne de 10 % chez Banggood en saisissant le code 973001 à la commande. Attention, il n’est valable que jusqu’au 8 octobre 2019.

Pour comparer le Larva-X à d’autres nano racers, consultez le tableau des appareils qui ont été testés sur Helicomicro, ici (de préférence avec les navigateurs Chrome ou Firefox).

D’autres photos

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.