Droneshield RfPatrol

0
1006

Les gestionnaires de zones sensibles ont besoin de s’équiper avec des outils de détection de drones. On pense évidemment aux aéroports, après le chaos généré par des suspicions de survols, mais également aux prisons, démunies face aux intrusions d’appareils équipés pour des « livraisons ». Le principal frein au déploiement de solutions de détection ? C’est leur prix. Le RfPatrol n’y changera sans doute pas grand-chose. Un autre inconvénient, c’est l’encombrement et le poids de ces outils. C’est là que le RfPatrol pourra sans doute se distinguer de la concurrence.

Les caractéristiques

Le RfPatrol est un appareil de 20,1 x 9,8 x 6,4 cm qui pèse 710 grammes. Il scanne les fréquences de liaisons radio et vidéo et réagit sous les 5 secondes lorsqu’il détecte un signal répertorié dans sa base de données. DroneShield assure que la détection est opérationnelle jusqu’à 1 kilomètre en vue directe (sans obstacles). L’utilisateur peut être averti de manière visuelle, avec indication du type d’appareil et de la puissance du signal, mais aussi sonore ou par des vibrations.

Pour tous environnements

Le boitier est opérationnel entre 0° et 50°, et à la norme IP67 – il est donc résistant à la poussière et aux projections d’eau. La base de données des signaux radio est mise à jour régulièrement. DroneShield n’indique pas si l’appareil est capable de réagir à des signaux radio absents de la base de données. Le RfPatrol, dont la batterie est amovible, est livré dans une mallette également à la norme IP67. Le prix ? Il n’a pas été divulgué par DroneShield. La page officielle du RfPatrol se trouve ici, sur le site de DroneShield.

Merci à Erick pour l’info !

D’autres photos

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.