DJI Osmo Action, la preview (en vol)

14
5334

Chaufferette ?

L’Osmo Action chauffe ! De manière raisonnable sans l’activation de la stabilisation mais elle chauffe beaucoup si RockSteady est actif. Il est probable qu’elle s’arrête plus rapidement de fonctionner en cas de très forte chaleur avec la stabilisation active – DJI a indiqué que des capteurs permettaient de prévenir d’une surchauffe et de couper la caméra avant d’expérimenter des soucis.

Le mode HDR vidéo ?

Malgré une journée avec une forte lumière et des zones d’ombre très marquées, le mode HDR ne m’a pas semblé pousser beaucoup la dynamique des images. Ce mode donnera peut-être de bien meilleurs résultats par temps couvert – mais pour une fois la météo parisienne était au beau fixe quand j’ai testé la Osmo Action. De nuit, le mode HDR permet de mieux voir en rehaussant les zones sombres de manière spectaculaire, mais c’est au prix d’un grain très prononcé.

Le GPS ?

Pas de GPS à bord de l’Osmo Action, elle ne géotaggue donc pas les vidéos ni les photos.

Le son ?

Les caméras placées à bord de multirotors peinent avec l’enregistrement audio, saturé par le hurlement des moteurs. GoPro assure une atténuation du son plutôt agréable. L’option est également proposée par DJI avec l’Osmo Action, mais l’enregistrement audio reste particulièrement strident. Pour accompagner des vols, le son de la caméra sera remplacé avantageusement par une musique, avec éventuellement le bruit en arrière-plan pour ceux qui veulent écouter le régime moteur.

Les photos ?

Au-dessus : sans Dewarp
En dessous : avec Dewarp

Les clichés réalisés par l’Osmo Action sont assez réussis, avec une belle définition et une qualité d’image satisfaisante, sans effet de fringe ni de flou sur les bords. L’effet fish-eye est assez prononcé. Il est possible de le supprimer avec la fonction Dewarp, mais elle introduit un étirement sur les bords. A noter que la caméra prend des photos en Jpeg par défaut, avec la possibilité de demander une prise de vue en RAW (DNG) pour exploiter les clichés plus efficacement avec des outils de retouche.

Mode HDR photo ?

Pas de HDR pour les photos, alors que ce mode existe pour les vidéos. En revanche, l’Osmo Action propose un mode AEB qui prend rapidement 5 clichés avec différentes expositions (EV). Libre à vous de les reconstituer avec un logiciel spécialisé dans le HDR, en gérant la dynamique et les autres paramètres vous-même. Notez que des photos en Jpeg, en RAW et en AEB (multiples expositions pour créer du HDR) sont disponibles en téléchargement, sous forme d’un lien sous la vidéo YouTube.

L’autonomie ?

J’ai réussi à obtenir 1h50 de vidéo en 4K à 60 images par seconde, mais l’autonomie a chuté à 1h pile en 4K à 60 images par seconde et RockSteady. L’autonomie est donc fortement liée à la stabilisation. Notez que la batterie est amovible. Il s’agit d’un modèle propriétaire 1S LiHV de 1300 mAh. La charge est assurée par un connecteur USB-C, il faut environ 1H30 pour obtenir une pleine charge.

Ce que je n’ai pas essayé ?

Je n’ai pas tenté de vérifier qu’elle fonctionnait correctement sous l’eau, je n’ai pas réalisé de vidéos de type selfie, je n’ai pas tenté des photos en vol (mais c’est possible, avec un temps de déclenchement à choisir), je n’ai pas tenté de photos manuelles en réglant le temps de pose, je n’ai pas tenté de jouer avec la fonction Dewarp, ni de filmer en D-Cinelike pour une retouche en post-production…

Faut-il l’acheter ?

Je n’ai pas expérimenté l’Osmo Action suffisamment longtemps pour me prononcer. La qualité de l’image est-elle meilleure que sur une GoPro ? Je vous laisse juge, en visionnant mes enregistrements : je n’ai pas réussi à trancher, et il faudra effectuer des mises en situations complémentaires. C’est une très sérieuse concurrente de la GoPro Hero 7 Black, cela ne fait aucun doute, et c’est probablement une bonne nouvelle pour les consommateurs. Elle lui tient tête, mais ce n’est pas une “GoPro killer” : malgré la présence de deux écrans, il manque sans doute à l’Osmo Action une fonction novatrice capable de mettre sa concurrente à genoux. C’est une excellente caméra sportive, reste à savoir si cela suffira pour s’imposer. Elle est proposée à 379 € chez DJI et au DJI Store de Paris, et à partir du 22 mai chez les revendeurs DJI comme Studiosport. L’option DJI Care Refresh permet jusqu’à 2 remplacements de caméras par an, pour 39 €.

D’autres photos

14 COMMENTAIRES

  1. Peux t’on déjà s’autoriser à rêver d’une petite soeur au format… Cube ? 😉
    Et un prix public un peu plus alléchant… ?
    Merci bcp pour Fred pour ce preview d’un produit évidement, encore prometteur !

  2. Hello ! Qu’en est-il du FOV dans tout ça? Dans la vidéo il paraît très réduit, rien à voir avec le Superview que tout le monde apprécie dans le FPV. Aucun réglagle permettant de profiter de plus de FOV ?

  3. Hello !! Merci pour la review Fred ! Tu ne parle pas des réglages possibles au niveau des profils d’images. Retrouve t-on le cinelike D, D-log etc déjà présent dans la gamme de drone ?

  4. Ce qui m’inquiète c’est que pour une caméra typée sport, si elle chauffe quand on va skier ou plonger bonjour l’humidité et condensation ! Comme sur les première gopro.
    Le fov me fait penser à celui de l’osmo mobile pocket.

  5. C’est un peu dommage que la caméra ne gère pas l’HEVC. A voir si son prix légèrement inférieur par rapport à la GoPro compense cela.

  6. @ vladfr : DJI m’a assuré que des tests avaient été pratiqués dans différents environnements aquatiques, chauds et froids. On verra s’ils avaient suffisamment de beta-testers 😉

  7. Ouch 379€… Je trouve toujours ouf de mettre une caméra à ce prix sur une machine qui vole à plus de 100km/h et qui fatalement un jour ce prendra un arbre ou un mur en pleine face

  8. @bleep, +1 ou alors juste pour l’article, l’autre aberration c’est le poids et le volume d’une telle caméra sur un racer… autant se contenter d’une 1080 en combi et profiter au maximum des ressources de la bécane, en revanche pour faire renaître un vieux Phantom pourquoi pas 🙂

  9. Un peu hors sujet , mais les plans faits avec l’oblivion ont été faits avec une machine complètement d’origine ?

  10. Bonjour, merci pour le test.
    Je vois pas mal de variation de colorimétrie, on peut bloquer une valeur de blanc ou elle reste en auto en permanence?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.