AerialX DroneBullet

15
1605

Vous avez été nombreux à me passer le lien vers des actualités au sujet du DroneBullet, une solution anti-drone. A vrai dire, j’avais hésité à en parler en… juillet 2018, et j’avais finalement zappé. L’outil, imaginé par la société canadienne AerialX, est-il désormais plus mature ? Pas si sûr, ces actualités récentes semblent simplement le fruit de remous et d’effet de convection sur les réseaux sociaux.

DroneBullet, c’est quoi ?

Pour faire simple, c’est un drone kamikaze destiné à entrer en collision avec un drone malveillant. Il s’agit, toujours en simplifiant, d’un racer au centre duquel a été placé un cylindre. Il n’y a pas de charge active dans l’appareil, son principe repose sur l’impact. Evidemment, la réalité est un peu plus complexe, puisque AerialX indique que l’appareil est doté d’intelligence artificielle pour automatiser son vol. Il y a trop peu d’informations sur les outils, capteurs et logiciels, pour évaluer la pertinence du DroneBullet et la réalité de cette solution anti-drones.

Rapide !

Noam Kenig, le PDG d’AerialX a indiqué que site Digital Trends que, « avec un poids au décollage de 910 grammes, cette roquette de poche dispose d’une portée de 4 kilomètres et peut atteindre une vitesse de 350 km/h en plongée. Elle est prévue pour se verrouiller les drones ennemis et les poursuivre jusqu’à se crasher dessus pour les abattre ». 350 km/h, même en dive, c’est très fort. AerialX doit être un spécialiste du domaine en avance sur la concurrence : « Nous avons commencé par développer nos propres drones. Mais nous avons réalisé que le secteur était bouché. Nous avons ensuite commencé à travailler sur des technologies anti-drones ».

Le bon conseil ?

Si le secteur des drones vous semble bouché, que celui de la lutte anti-drones se contracte aussi, faites preuve d’opportunisme rusé et lancez-vous dans la lutte contre les drones anti-drones ! Sinon ça vous évoque quoi, le DroneBullet ? Je veux dire, à part sa forme, bien sûr…

Sources : Digital Trends et AerialX
Crédits photos : AerialX

 

15 COMMENTAIRES

  1. Locker un drone puis l’intercepter en mouvement, ça doit pas être chose aisée……! Un racer ça me semble quasi impossible.

    Et le plus curieux, est le choix de la base multicoptere pour propulser une rocket!

  2. Sympa la vidéo “demo” contre des objets immobiles…. Je demande à voir contre un véritable multi en MOUVEMENT…

  3. Superbe, un suppo destructeur de ballons, on vit dans le futur !
    Pendant toute la vidéo j’ai attendu qu’il fracasse le P3 du début 🙁
    Lors d’un 2ème round de financement peut-être.

  4. Shooter un racer est impossible si l’on vole à plus de 100kmh en pirouettant à gogo. A mon sens une solution d’entrave avec un filet est efficace, encore faut-il se rapporcher suffisamment du drone…

  5. Pour arrêter un racer je penserais plustot à un drône équipé d’un brouilleur radio pour faire perdre le signal à son pilote 🙂

  6. Un Dronebullet lanceur de filet !!
    Vite, je file déposer le brevet !
    Sinon, volons cachés, volons heureux :-))

  7. En enlevant les bras et les moteurs, ça doit entrer chez certains mais pas chez moi!!!!!! Oups, désolé j’aurais peut-être pas dû !!!!!!! 😂. Fallait pas poser la question qui tue!!!!!!😇.

  8. Arrêter de ne penser que racer !
    C’est fait pour intercepter des drones plus gros, plus lourd et moins mobile, un point c’est tout.

  9. Y en a vraiment …. ils ont du temps à perdre …. Le pire c’est qu’ils pensent le vendre 👍😜 Franchement quel débile va acheter cela pour l’utiliser comme drone antidrone ? ! Comme urne funéraire volante peut-être … Arf…🤣

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.