ViFly PowerUltimate, le test

1
1550

Voici sans doute ce qu’on pourrait qualifier de couteau suisse du chargeur ! Le PowerUltimate est un outil destiné à charger de nombreux types de batteries. Son principe ? C’est une modularité qui permet de choisir la source d’alimentation, ainsi que le format de destination. L’appareil se présente sous la forme d’un petit boitier de 8,2 x 4,5 x 2,5 cm pour un poids de 96,9 grammes. Notez que le PowerUltimate m’a été donné par ViFly. Comme d’habitude, dites-moi si vous pensez que la pratique a influencé mon jugement.

La vidéo

Comment ça fonctionne ?

Le côté gauche du boitier est l’entrée de l’alimentation. Il ne propose qu’une seule prise, de type DC. Exotique ? Pas du tout, c’est une DC 5,5, la même que celle qui permet d’alimenter les lunettes de type FatShark. Dans la boite, on trouve le boitier et plusieurs câbles. Il y a un câble USB vers DC pour utiliser une PowerBank USB comme source d’énergie. Il y a un câble allume-cigare vers DC pour utiliser le PowerUltimate en voiture. Enfin il y a un câble pour connecter la batterie d’un appareil de DJI (au choix) vers la prise DC.

D’autres sources ?

Vous pouvez acquérir un câble XT60 vers DC – ou peut-être en avez-vous déjà un. Tous ces câbles permettent d’utiliser comme source d’énergie une Lipo classique, une PowerBank USB, un chargeur secteur USB, une prise allume-cigare. Ou bien une batterie de type DJI. Les câbles pour chaque modèle sont spécifiques. Si vous avez avez acheté un pack Spark, il faudra donc acheter un câble supplémentaire pour utiliser une batterie de Mavic Air comme source d’alimentation, et un autre pour charger un Mavic 2…

Que peut-on charger ?

Le côté droit du boîtier est celui destiné à la sortie de l’alimentation. On y trouve une prise USB : il est donc possible de charger tout ce qui peut charger en USB en 2A max. C’est-à-dire un smartphone, une PowerBank, une GoPro, une tablette, une batterie d’Anafi, une radiocommande DJI ou Parrot, un chargeur de nano Lipo pour Tiny Whoop, etc. On y trouve aussi une prise DC 5,5 : elle permet de charger une batterie DJI avec le câble fourni – et ceux achetés en accessoires. Un interrupteur le côté gauche du boiter permet de choisir entre le mode M1 (13,2V pour Mavic Pro, Mavic Air et Spark) et le M2 (17,6V pour Mavic 2, Phantom 4 et Phantom 3). Un autre permet de choisir une charge à 1A ou plus courte à 2A.

Transfert de batterie à batterie

Imaginons que vous ayez acheté le boitier en version DJI Mavic. Vous pouvez charger une batterie de Mavic Air depuis un chargeur secteur, depuis une PowerBank USB, depuis une Lipo 3S ou 4S, depuis une prise allume-cigare. Mais aussi depuis une autre batterie de Mavic Air ! Ca sert à quoi ? Si vous disposez de deux batteries de Mavic Air à moitié vide, vous pouvez utiliser l’une pour charger l’autre. Cela vous permet de profiter d’un long vol plutôt que de deux vols interrompus prématurément. Le requis ? Il faut avoir acheté un câble de Mavic Air en accessoire.

Une astuce ?

Il faut allumer les batteries DJI « à la manière DJI », c’est-à-dire avec une pression courte puis une pression longue pour les utiliser en charge comme en alimentation avec l’UltimatePower. Les mix sont possibles ! Vous pouvez utiliser une batterie de Phantom 4 pour charger ou finir de charger une batterie de Spark. Ou l’inverse ! Quelles sont les limites ? Il y a une perte d’énergie au moment du transfert, qui est difficilement mesurable, d’autant que le boitier n’offre aucun outil de suivi de l’état de la charge.

Surveillance requise

Vous le savez, il ne faut jamais lancer une charge de batterie sans exercer une surveillance de tous les instants et être prêt à gérer un départ de feu. Ce type d’incident n’arrive pas qu’aux autres. C’est donc aussi le cas avec l’UltimatePower. L’appareil coupe l’alimentation lorsque la charge est terminée, mais il faut rester prudent. Il faut aussi s’assurer que la batterie qui alimente le système ne descende pas trop en tension, sous peine de l’endommager. Il est donc recommander de surveiller les LED dans le cas d’une batterie de DJI ou d’une PowerBank, et de se munir d’un testeur sur prise d’équilibrage pour une Lipo classique.

Faut-il l’acheter ?

Oui ! Si vous multipliez bien malgré vous les batteries à charger et les types de connecteurs, l’UltimatePower permet de réconcilier les supports et d’assurer la charge de nombreux type de batteries. C’est particulièrement pratique si vous disposez de plusieurs appareils de DJI ou l’Anafi de Parrot, de PowerBank, de nano racers, de caméras sportives. Un accessoire à prendre avec vous en voyage pour optimiser la charge de tous vos appareils. Il faut tout de même être très attentif pendant la charge pour éviter de trop tirer sur la batterie qui assure l’alimentation. Combien ça coûte ? $49 chez ViFly avec un câble DJI (sans le port, sans les taxes). Le câble supplémentaire est proposé à $5.

D’autres photos

1 commentaire

  1. Et si l’on branche une batterie en entrée et en sortie, est-il possible de la charger par elle même 😇
    Ok je sors 👎

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.