Le Ehang 184 a volé en Autriche

14
1354

Dans la bataille des taxis-multirotors, le chinois Ehang semble avoir marqué un point pour poser le pied en Europe. Alors que la plupart des pays sont frileux à l’idée d’autoriser les vols d’appareils électriques, multirotor, et habités, l’Autriche a accueilli le Ehang 184 pour des vols de démonstration, en présence du Ministre des Transports, de l’innovation et de la technologie, Norbert Hofer.

Ce n’était pas qu’un acte de présence

Le ministre a pris place à bord de l’appareil pour un court vol jusqu’à une hauteur d’une dizaine de mètres au-dessus de la pelouse du stade de Vienne. La vidéo ci-dessous mixe des images shootées en drone, des vidéos du Ehang 184 tournées en Chine, et des séquences de l’appareil en vol à Vienne.

14 COMMENTAIRES

  1. En même temps ils se sont crashé dans tous les autres pays …
    Je comprend toujours pas pourquoi l’Europe les laisse volé alors qu’ils ne peuvent pas faire certifier leur contrôleur de vol … mais quand c’est des petits drones, ça les politiques ils aiment venir casser les couilles.
    J’espère bien qu’un idiot de politique payera le prix de son buzz médiatique

  2. Super… Cela 2 ou 3 ans qu’ils sont dessus à le mettre au point ( pas encore fini semble t il ) … Cela dit comme la réglementation n’existe pas en France pour ce type d’aéronef autonome transporteur de passagers … On est pas près dans voir la couleur….. De toute façon avec 20 minutes d’autonomie c’est même pas bon pour aller faire des courses en périphérie Parisienne ou Bordelaise ou Toulousaine … Même pas pour allez voir mémé dans le Périgord ;-).

  3. @Geoffroy, détrompe toi, ils sont installé à Lyon aussi … mais c’est une honte, sous couvert d’innovation ils se permettent de mettre en jeu des vies humaines : les passagers et les personnes en dessous. Alors qu’on demande des dossiers bétons aux entreprises de drones françaises ….

  4. khancyr Oui tu as raison … Si cette société fait des essais en conditions réelles ( zone peuplée) c’est assez scandaleux et on se demande ce que fait la DGAC ou les autorités compétentes dans ce domaine …Mais si la société s’implante en France et qu’elle ne fait que de l’expérimentation sur un terrain d’essai dédié à l”entreprise. Avec autorisation préfectoral et autres …. C’est possible . Pour le reste elle ne peut faire des essais en réelle (agglo) la réglementation n’existant pas en France ! Ce n’est pas un drone ( personne à bord) . C’est un aéronef mais ni un avion , ni un hélicoptère , ni un ballon etc … C’est toujours un aéronef mais sans pilote et de transport de passagers, automatique et autonome …. En utilisation normale et commerciale il faudrait que la DGAC créée une nouvelle réglementation en France pour ce type d’aéronef automatique et autonome. Autrement , actuellement , je vois pas comment ils pourront le faire voler commercialement ! Déjà les drones entièrement automatiques et autonome, sans télépilote mais programmés à l’avance, utilisés pour faire des spectacles aériens ( la nuit) comme on voit en Chine . Cet technique est interdit par la réglementation en France … Il faut toujours un télépilote derrière même en vol automatique …Donc quand vous avez une centaine de drones en l’air c’est impossible ! Bref comme dab en France ont fait des lois, des réglementations et ….Puis dès qu’il y a un petit intérêt commerciale et que surtout la société à un certain poids ben toi petit exploitant tu t’emmerdes à essayer de suivre autant que faire ce peu la réglementation mais surtout tu dois fermer ta gueule !!!! Pour les gros … c’est bizarre c’est un peu différent…. Les autorités deviennent subitement aveugle ou ont des pertes de mémoires sur la réglementation qu’elles ont votés à grand renfort publicitaire et politique il y a pas si longtemps déjà….. 🙂 La France pays de m… Peut-être pas mais parfois ça pue un peu quand même….;-)

  5. @geoffroy Les vols en groupes sont autorisés en France, feu pixiel et récemment Dronisos a Bordeaux l’ont montrés !

    Contrairement à toi je trouve à réglementation bien faite et la DGAC réactive. Pour peu qu’on montre pattes blanches, garantit et sérieux, il n’y a pas de problème. Ils leur manquent cependant un réel pouvoir répressif, car bon nombre de “petit exploitant” sont des abrutis fini et ne respect rien car “ils s’y connaissent”.

    Le tarif n’est pas différents sur les gros … et bien souvent, ils sont en négociation permanentes avec la DGAC pour faire avancés les choses. Et bien souvent empêchent les très gros de tout verrouiller… je pense que personne ne veut payer une certification ou qualification aéronautique pour faire voler son appareil … et pourtant c’est ce que des trés gros proposent …

  6. Khancyr. C’est pas le vol en groupe qui est interdit c’est les vols avec des drones sans télépilotes !!!!! Et ce n’est pas cela dont je parle dans mon post Khancyr . Ce sont les drones programmés à l’avance et télépilotable par programme sur ordinateur ! ( pour des spectacles nocturnes comme on voit en Chine) S’il y a 10 ou 100 drones dans le ciel , la quantité n’est pas le problème en France, par contre il doit y avoir 10 ou 100 télépilotes qui les contrôle en cas de problème!!! C’est la réglementation en France où le vol de drones autonomes et automatiques , c’est à dire sans télépilote , est interdit par la réglementation.( guide d’activités particulières et arrêtés 2015 .2018) Les petits exploitants ne sont pas plus des abrutis que les autres … 🙂 🙂 simplement ( et c’est du vécu) quand une grosse boîte se permet de faire des formations ou des vols hors réglementation à la vue de tout le monde comme par hasard la DGAC et les autres autorités deviennent sourdes et aveugles. Tandis toi ( ou moi plutôt car tu ne sembles pas être exploitant ) et bien si tu fais un S3 sans vraiment être dans les clous (disons à 95 %) cela risque de te coûter cher.

  7. c’est la que tu te trompes … les show de drones même en France n’ont pas un pilote par drones voir même aucun … et les vol automatiques sans pilotes sont autorisés dans certaines conditions : voir l’autorisation d’AzurDrones par exemple. C’est légal et autorisé sous conditions.

    Le seul problème c’est que la DGAC ne dit rien pour personne, grand ou petit … il suffit de regarder les télévisions pour voir le nombre de plan drones interdit et les site web mentionnant la certification par la dgac …

  8. Oui sous certaines conditions…car quand tu regardes la réglementation et bien c’est totalement interdit…: Je cite ( le guide des activités particulières ou les arrêtes 2015 et 2018) : 24.1. Le télépilote Le vol doit se réaliser sous le contrôle constant d’un télépilote1 (à l’exception des aérostats captifs qui peuvent être utilisés de façon autonome sous certaines conditions2). Vol automatique et vol autonome À l’exception, sous certaines conditions, des aérostats captifs2, l’évolution de manière autonome d’un aéronef utilisé pour des activités particulières est interdite. Le vol automatique, c’est-à-dire la programmation d’un drone pour qu’il exécute de façon automatique une trajectoire définie à l’avance, est autorisé, sous réserve que le vol soit exécuté sous la surveillance d’un télépilote qui à tout moment doit être en mesure de reprendre le contrôle de l’aéronef ou, a minima, de déclencher des procédures d’urgence Demande spéciale auprès des autorités …Bref totalement interdit en France sauf demande de dérogation auprès de la DGAC … Et ce n’est pas parce qu’une vidéo ou un film passe à la tv que la personne ou l’organisation qu’il la fait à toutes les autorisations … Loin sans faut… Le passage à la tv justement vue ce que l’on voit et que l’on connait un peu sa réglementation … Parfois cela fait peur…. Et justement on se demande parfois si les autorités compétentes dans ce domaine regarde la Tv…. C’est comme l’agriculteur qui lance son aile volante et remonte sur son tracteur vaquer à ses occupations.. 🙂 Déjà il doit resté pour télépiloter son aile ( même en automatique) ! De plus ce type n’est certainement pas télépilote professionnel et encore moins exploitant de drones.. 🙂 Il y a juste acheté une petite aile volante à 4000 euros car il a les moyens ou une association de promotion des nouvelles technologie lui a prêter ( pour l’image) alors qu’elle n’avait pas le droit . Bref ( pour revenir à nos moutons si j’ose dire ) et bien oui en France les drones entièrement autonomes ou en vol entièrement automatiques et bien c’est interdit ! Toujours un télépilote derrière !!!! Relis ta réglementation si tu es télépilotes professionnel ou même de loisir ! Car les dérogations la DGAC n’en donne pas à la pelle et si elle en donne c’est justement à cause que ce sont des vols en autonome ou automatique ( drones programmés) hors réglementations. Après si les entreprises qui font ceux types de vol sne se donnent même pas la peine de faire des demandes de dérogations auprès de la DGAC ….. 🙂 🙂 C’est la cerise sur la gâteau ….

  9. puisqu’on en est au Texte :

    arrété du 17 décembre 2015 – annexe I
    1. Principe d’utilisation des aéromodèles :
    1.3) Lorsque l’aéromodèle évolue de façon automatique, le télépilote est en mesure à tout instant d’en reprendre le contrôle manuel. Toutefois, dans le cas d’un aéromodèle de masse inférieure ou égale à 2 kg, évoluant à une distance horizontale maximale de 200 mètres de ce télépilote et à une hauteur maximale de 50 mètres, la capacité de contrôle du télépilote peut être limitée à des commandes d’urgence.

    Ce qui laisse de la place pour faire évoluer des essaim de drone en mode automatiques et en show!
    Il suffit d’avoir un arrêt d’urgence pour tous, le texte ne permet pas de dire pour chacun./evil

  10. Et oui ben justement … Loisir n’est pas activité particulière…Donc en vol automatique ou en vol autonome je te rappelle la réglementation professionnelle : 1 ) l’évolution de manière autonome d’un aéronef utilisé pour des activités particulières est interdite (À l’exception, sous certaines conditions, des aérostats captifs) . 2 ) Le vol automatique, c’est-à-dire la programmation d’un drone pour qu’il exécute de façon automatique une trajectoire définie à l’avance, est autorisé, sous réserve que le vol soit exécuté sous la surveillance d’un télépilote qui à tout moment doit être en mesure de reprendre le contrôle de l’aéronef ou, A MINIMA , de déclencher des procédures d’urgence ! Comme je suppose que ses spectacles sont payant ou rémunéré par l’organisateur…. Vol sous la réglementation de loisir plutôt interdit …. Car oui à minima de déclencher les procédures d’urgences mais il faut quand même toujours un télépilote derrière ou plutôt sur la surveillance DE L’AERONEF et non des aéronefs…Donc spectacles de drones en France programmé par ordinateur avec un type derrière qui est juste là pour surveiller son ordi …Interdit en France. Après avec demande de dérogation auprès de la DGAC je dis pas…. Cela dit faut il qu’elle soit au courant….

  11. C’est exactement ce que je dis … même si les textes interdisent ces types de vols, une demande à la DGAC avec un dossier solide aboutit toujours… il suffit d’être sérieux !
    Et les vols autonomes sans pilotes sont autorisés : voir le cas AzurDrones. Ils ont une autorisation pour vol autonomes sans télépilote et ce n’est pas une dérogation temporaire ou expérimentale. Aprés c’est sur, il y a des conditions à respecter et un cadre de loi …

  12. C’est aussi ce que je dis … Autorisation ou demande auprès de la DGAC c’est ok ! Mais vol autonome et automatique pour des drones donc sans aucun télépilote ( mais drones programmés) impossible par la réglementation actuelle SANS DEMANDE D’AUTORISATION auprès de la DGAC ! Si le ¨Paul” (télépilote ) veut faire voler son drone autonome et entièrement automatique sans lui ( Paul ayant un rdv avec Gertrude ) Pour faire une livraison google à son pote Gérard par exemple ! …Donc le drone fait sa livraison programmé par Paul mais pas de télépilote Paul pour reprendre le drone en cas de problème !!!!! Et bien en France c’est totalement interdit par la réglementation actuelle sauf ….. Si demande d’autorisation et dérogation auprès de la DGAC ; ( demande de dérogation n° R5-TAAG-4-F2-DEROG ) . Et que cela soit Azurdrone ou tartenpions cela ne change rien à l’affaire. La livraison par drones entièrement automatique et autonome sans aucun télépilote est interdite en France sans demande de dérogation auprès de la DGAC. Le transport de passagers avec des aéronefs quadricoptères ou hexacoptères entièrement automatiques et autonomes ( sans aucun télépilote ) est aussi totalement interdit car en plus ce ne sont pas des drones ! et la réglementation en France sans dérogation spéciale de la DGAC ne permet pas le vol de ce type d’aéronefs ( je répète autonome et automatique ) .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.