Team BlackSheep Unify Pro32

6
980

La Team BlackSheep a annoncé un nouvel émetteur vidéo 5,8 GHz, le Unify Pro32. Pourquoi 32 ? Parce qu’il repose sur un processeur plus rapide. Ca sert à quoi ? Par exemple à faire en sorte que chaque fréquence ait la même puissance sur toutes les plages de la bande. Cela permet d’éviter les soucis que les compétiteurs de FPV racing connaissent bien : certaines fréquences fonctionnent mieux que d’autres, ce qui en avantage certains et pénalise d’autres. Le résultat attendu : qu’une fréquence ne soit pas émise plus fort ou plus faiblement qu’une autre dans une même bande.

Question de puissances…

La puissance de l’Unify Pro32 sera, au choix, de 25 mW, 100 mW ou 400 mW. Pour rappel, la puissance maximale autorisée en France est de 25 mW. Au-delà, vous êtes un dangereux gangster. A moins, bien sûr, d’aller pratiquer hors de France. A titre d’exemple, l’Unify Pro Nano 5G8 proposait des puissances de 25 et 50 mW. Avec 100 mW, et bien sûr 400 mW, les nano racers gagnent très significativement en portée vidéo ! L’alimentation est du 5V (uniquement), et l’antenne repose sur un connecteur u.FL. A vous d’ajouter un pigtail pour brancher une antenne SMA ou RP-SMA.

Régulation thermique

Le noise filtering a été amélioré, avec un nouveau circuit, la partie inférieure est protégée par un film en colle epoxy qui fait aussi office de radiateur passif… et de protection contre les envies copie trop faciles par des concurrents… L’Unify Pro32 est capable de moduler sa puissance pour maintenir à une température acceptable. En d’autres mots, l’émetteur descend automatiquement en puissance pour éviter de se voir partir en fumée. Parmi les autres fonctions (déjà connues sur d’autres émetteurs vidéo de TBS), on trouve un bouton unique pour les réglages, le support du PAL et du NTSC, le Pitmode.

Les bonus ?

TBS ajoute le support du protocole Crossfire (CRSF) pour le contrôle via SmartAudio, avec notamment la possibilité des réaliser des mises à jour de l’émetteur vidéo via l’émetteur Crossfire, en OTA, c’est-à-dire sans fil. Ca n’a l’air de rien, mais cela permet de réaliser des mises à jour de l’Unify Pro32 sans devoir y  accéder physiquement. Un bon point quand on a passé du temps à l’installer façon Tetris sur un nano racer et qu’on rechigne à le retirer du montage.

La taille et le poids ?

1,3 x 1,5 cm pour 1 gramme ! Les nano racers vont adorer, même les plus petits… D’ailleurs Raphael Pirker, alias Trappy, le boss de TBS, a indiqué avoir équipé des Whoops brushless comme le Beta75X ou le Mobula7 et réussi à atteindre un kilomètre en zone urbaine (dense en liaisons radio puisqu’il s’agit de Hong Kong). Ca fonctionne aussi avec des Whoops brushed, a assuré Trappy, sans oublier les racers qui profitent de la gestion plus fine de la puissance. Le Unify Pro32 est proposé à $30 chez TBS (hors port, hors taxes) en Chine et 32 € chez Studiosport en France (taxes comprises) . Voilà qui, avec le récepteur radio 2,4 GHz Crossfire Diversity Nano RX (voir ici), augure de belles configurations pour des nano multirotors capables d’aller méga loin…

6 COMMENTAIRES

  1. Wow c’est vraiment impressionnant ! TBS arrivent vraiment à surprendre régulièrement avec leurs produits 🙂

  2. 25mW oui, 100mW probablement mais à 400mW faudra le placer sous le flux contraint des hélices car tout émetteur a son rendement; donc risque de chauffe à prévoir 🙂

  3. Le diversity RX nano est sur la fréquence du crossfire (900MHz de tête) et pas en 2.4GHz comme Frsky et cie. C’est ce qui fait son côté long range 😉

  4. Enfin une news qui ne fait pas un copier coller de la fiche technique et qui me permet de comprendre à quoi ça sert vraiment ! Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.