Incident de Gatwick : les drones de la police

10
3104

L’enquête au sujet des survols (présumés) de drones au-dessus de l’aéroport de Gatwick en Angleterre piétine toujours autant. Ce n’est pas un, mais deux drones qui ont été retrouvés à proximité de l’aéroport. La police du Sussex a cependant conclu qu’ils n’avaient pas de rapport avec les survols récents. Le chef de la police du Sussex Giles York a tenté d’expliquer la maladresse du chef adjoint Jo Shiner (voir ici) qui avait laissé entendre qu’il n’y avait peut-être pas eu de drones du tout. Interrogé par BBC Radio 4, le responsable a déclaré : « il [Jo Shiner] a essayé de décrire une approche d’investigation qui consiste à se demander comment on peut prouver qu’il y avait bien une présence de drone ». Ou comment essayer de se rattraper aux branches, tant bien que mal…

Certitudes…

Giles York, chef de la police du Sussex

Il reste persuadé de la présence de drones : « nous avons pu corroborer 115 témoignages, dont 93 proviennent de personnes crédibles, les personnes qui travaillaient dans l’aéroport, y compris un pilote, du personnel de l’aéroport et des agents de police. Ceci inclut les données supplémentaires générées à la suite de l’appel public à informations et à plus de 1000 visites en porte-à-porte ».

Les drones de la police…

Concernant la pertinence des témoignages, il a ajouté : « au moment des faits, nous avions aussi lancé notre propres drones de la police du Sussex dans le but d’enquêter, dans le but d’aller vers une confrontation, dans le but d’inspecter la zone, et ceci a pu ajouter à la confusion générale ». Faut-il en conclure que les drones de Gatwick étaient en fait des appareils de la police ? Quelques heures plus tard, la police du Sussex a twitté, pour lever les doutes et revenir sur la déclaration de son chef : « la perturbation n’a pas été causée par des drones de police, lancés en réponse et uniquement lorsque l’aéroport était fermé » (voir ici). La communication de crise est un métier difficile…

Source : BBC et The Guardian
Crédit photo : Philip Capper

10 COMMENTAIRES

  1. LOL «115 témoignages, dont 93 proviennent de personnes crédibles» revenez 30 – 40 ans en arrière et épluchez la presse de l’époque, vous aurez les mêmes phrases pour décrire les apparitions de soucoupes volantes. Mais au fait, c’étaient peut-être déjà des drones à l’époque 👻

  2. @FPV67 : :)). :)) tellement vrai !. ……
    Je ne sais pas si tu as déjà eu l’occasion de voir en vol (à la tombée du jour ou même de nuit) un H520 avec ses feux allumés …….. c’est “rigolo” !!!! une vrai soucoupe volante 🙂

  3. @ Aviapics : Pour le moment, l’objectivité conduit à dire que ce qui a supposément volé à Gatwick, ce sont des OVNI. Pas dans le sens de petits gris venus de loin, mais d’objets volants qui n’ont pas pu être identifiés.
    Le film ressemble beaucoup à celui qu’on a vécu en France avec les centrales nucléaires, les survols de bases militaires et de Paris. Mais peut-être que le scénario de Gatwick est différent : on n’en sait rien…

  4. C’est fou cette histoire tout de même … Malheureusement ça aura fait beaucoup de tord aux “drones” en terme d’image.
    Cf le commentaire de Aviapics les drones sont responsables et j’ai les même écho dans mon entourage (bon eux ont l’avantage d’être ouvert a la discussion pour la plupart).

    Bref joyeux Noël bon réveillon et la prochaine fois c’est pas le Sussex qu’il faut appeler mais le MIB 😎
    Remarquez ce sont peut être les agents du MIB qui a coup de flashouilleur on fait croire au drone …….

  5. C’est tout simplement une opération militaire voire des services secrets britanniques aux abords de l’aéroport et les drones du MIB (Why Not !) bien visibles de tous ont tout simplement eu un gros “failed” comme ça nous arrive parfois. Et comme la police du comté n’était pas avertis de l’opération en cours comme c’est bien souvent le cas…La suite coule de source : Retrouver ces fameux drones en urgence qui devaient sûrement contenir des informations compromettantes.
    Comme d’hab, la police du coin a voulu bien faire en relatant les faits , les militaires lui ont ordonné de la fermer…Et c’est parti en cacahuète dans la com de merde à laquelle nous assistons. Un grand classique du genre !
    Et relayer à la sauce Hélico Micro, c’est au moins un OVNI !? Pourquoi pas aussi disait félicie, après tout, en ces temps ou la désinformation nationale l’emporte toujours plus sur l’info avérée de proximité. C’est vrai que les petits hommes verts ont tendance ces derniers temps à porter un peu plus le gilet jaune…Juste une illusion d’optique.

    “Tout le monde les a vus, on en a retrouvé deux tout de même, mais ça n’a rien à voir avec l’affaire…Ben voyons…Et la police se contredit elle-même en affirmant qu’elle avait aussi son propre drone en l’air pour une confrontation éventuelle, mais qu’il n’y en avait peut-être pas en fait de prime abord”….

    Oulalalalalalalala, l’objectivité me conduit juste à dire que ça devait être une opération très discrète qui a tout simplement foiré en s’étalant dans tous les sites de ragots mondiaux.

    Bref, je serais curieux de connaitre la marque de ces drones…pour cette opération que je qualifierais personnellement de “PHANTOM” !

  6. @planchon ; tu y es presque.mais ce sont des activités militaires AMÉRICAINES pas britanniques ! C’est pour ça qu’aucun avion vers les US n’a subi de retard la première journée mais ça personne ne le dit. Ensuite la police y a mis son nez, les médias aussi. ET pourquoi tout ça ? Pour faire capoter le rachat de Gatwick par la France d’ailleurs les sociétés françaises qui se sont proposée pour aider la détection ont été éconduites. Ça aussi ça ne se sait pas. Faut aller traîner sur le darknet pour vous informer les gars sinon vous aller en rester à la version bisounours de la police du Sussex.

  7. Aujourd’hui ça devient tellement difficile de savoir trier le vrai du faux dans toutes les infos et autres fakes news qui pullulent…!
    C’est presque plus intéressant d’analyser la façon dont elles sont présentées ainsi que les méta données qui s’y rattachent que le contenu lui même…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.