Sécurité : le trafic aérien suspendu près de Londres

16
1503

Ce mercredi 19 décembre 2018, le trafic aérien de l’aéroport de Gatwick en Angleterre a été interrompu. Le responsable ? Si l’on en croit le tweet publié par le compte officiel de l’aéroport de Gatwick, ils sont deux, et ce sont des drones selon le tweet.

Vrai ou faux ?

La reprise des vols n’a pas été annoncée officiellement, les autorités sont supposées être en train d’enquêter sur cet incident. Pourtant plusieurs avions ont atterri sans encombre ni même de retard significatif. La ou les sources du signalement n’ont pas été dévoilées, le doute sur la présence de 2 drones dans l’espace aérien protégé de Gatwick reste entier. Pas de doute en revanche pour les passagers pénalisés par les retards et les annulations de vols qui ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux.

Edit : dans un autre tweet (voir plus bas), les responsables de la plateforme de Gatwick ont indiqué que les premiers survols par 2 drones vers 21h, qui ont conduit à stopper le trafic aérien jusqu’à 3h du matin, ont été suivi par un nouveau signalement. Le trafic a donc été stoppé une nouvelle fois à 3h45 du matin.

16 COMMENTAIRES

  1. A ce qu’il parait que c’est un télépilote qui cherche un 737 d’Aeromexico pour faire un constat …… :))

    Bon ok je sors !!

  2. @ Fouad : C’est tout simple : tant qu’il n’y a pas eu publication d’une enquête qui le prouve, ça reste une supposition. Il y a eu beaucoup de précédents rapportant des faux-positifs – et des vrais positifs – sur les plateformes aéroportuaires.

  3. de 21 h a 3 h du matin, les gars ont veillé tard pour voler!!

    ha !ces British, ils font vraiment rien comme nous, ils devrais voler a l’heure du pastaga! 🙂

  4. Azbloc, l’origine du problème vient d’être résolue ….. ils volaient à droite alors qu’ils étaient sur le territoire Britannique !!! ….. et paf … l’avion !

  5. Sortez le Pop-Corn! Il suffit de faire voler un drone pour fermer un aéroport, les terroristes/gilets jaunes/activistes/écologistes/manifestants vont s’en donner à coeur joie. Je prédis l’interdiction totale des drones dans 6 mois.
    Ou alors, le MI6, Amazon ou simplement un politicien en mal de popularité commande une escadrille de drones pour pouvoir faire passer une loi antidrones sous le coup de l’émotion, et derrière une loi liberticide ou avantageant ses électeurs fortunés cachée dans le tourbillon médiatique.
    Pour rire, voilà les gros titres de demain: “les terroristes ont attaqué sauvagement un aéroport avec un tinywhoop non pourvu de transpondeur et des empreintes génitales de son propriétaire” 😉

  6. Comment ont-ils vu des drones !?
    – De 21h à 3h du matin, il fait NUIT.
    – Les radars civils ne peuvent PAS détecter les drones de loisir.
    – D’ailleurs AUCUNE photo/image/vidéo/description n’a été montrée

    Il peut être particulièrement pratique de prétexter un drone pour fermer son aéroport, et ne pas se taper la honte avec le plantage du système informatique 😉

  7. Par contre, des yeux qui détectent le mouvement, des oreilles qui détectent le son, et un cerveau pour analyser tout ça et en déduire que c’est un machin qui s’apparente à un drone, c’est pas mal aussi comme capteur. Vu le nombre de personnes qui bossent dans un aéroport…
    Le plantage du système informatique, il y aurait un peu trop de personnes au courant pour oser monter un tel scénario (qui ne tient pas la route, lol, les contrôleurs n’auraient aucun intérêt à prétexter ce genre de chose…).

  8. OOUUHHHH que ça ressemble à une énorme intox de la part des autorités aéroportuaires Londonienne ……. à tout hasard, ce ne serait pas une histoire du genre :
    “Nous n’arrivons pas à choper un type très menaçant qui se balade dans l’enceinte de l’aéroport …… et comme nous n’avons pas envie de passer pour des c…. , on va prétexter qu’en raison de survols de drones nous sommes obligé de fermer tte circulation aérienne …….”
    Et comme c’est tellement simple d’invoquer le risque “drone” car cela fait peur au citoyen moyen … et ça coute pas grand chose/

  9. Ce qui serai marrant, c’est que même si on choppait le télépilote en flag’, il y aurait encore des gens pour dire “Ouais, mais c’est un coup du directeur de l’aéroport qui a payé un SDF pour faire voler un drone, comme ça ils se feront payer des moyens de sécurité par l’État”, ou alors “A tous les coups c’est un pilote chinois, envoyé par DJI pour faire vendre leur matos…” ou enfin “c’est un complot de l’État pour restreindre la liberté des drones, c’est même sûr que c’est un agent du Mi-6, comme ça en se faisant chopper, ils pourront nier avoir eu connaissance de ses agissements !!”.

  10. Fred1 : je ne remet pas en cause que cela ait pu effectivement se passer avec un drone ….. mais je t’avoue que j’ai beaucoup de mal à croire que l’on puisse fermer un tel aéroport et surtout, sur une telle durée, pour ce genre d’histoire (attention je ne dis pas qu’un survol de drone dans cet espace n’est pas dangereux … bien au contraire) ….. ça me parait énorme qu’ils n’aient pas essayé de le shooter ….. ou même éventuellement d’envoyer un ventilo avec un tireur à bord ……
    Bon après, je ne suis un adepte des théories du complot 🙂

  11. Le truc, c’est que sur les aéroports et bases aériennes, on a ce qu’il faut pour lutter contre les problèmes de sécurité pouvant bloquer une plateforme : gégivrage des pistes par des thermosoufflantes et chasses neiges, glycol aspergé sur les avions, sections de lutte contre le péril animalier pour les piafs et autres animaux, gendarmerie pour intercepter le gugus qui se serait perdu, etc…

    Mais pour la menace drone, il n’y a pas encore grand chose d’efficace, et encore moins de plateformes équipés. Par ailleurs, les aéroports ne disposent pas H24 d’un hélico prêt à y décoller avec un tireur d’élite. Cela peut se mettre en place, mais pas en 5 minutes (d’où l’appel de l’aéroport à l’armée ??). Ensuite, on ne peut pas “shooter” comme ça un objet dans le ciel. Les conditions d’ouverture du feu sont particulièrement draconiennes, et cela est normal dans un milieu aéronautique et public.
    Donc, si la menace est avérée, oui on stoppe la circulation aérienne pour éviter tout incident/accident, le temps que des mesures soit prises et que les services d’ordre indiquent que la circulation puisse reprendre en toute sécurité (hélico mili avec tireur d’élite ? Arrestation du télépilote ? Ratissage indiquant qu’il n’y a plus personne ? Hélico police en alerte en vol sur le site ? etc…). Et comme je l’ai déjà dit, ces mesures ne se font pas en 5 minutes.

  12. Télépilote interpellés.
    Mais non, en fait ce sont les médias qui sont de mèche avec le directeur de l’aéroport pour nous faire croire tout cela afin de faire passer les lois liberticides, pendant que les martiens se préparent à prendre le relai. De toute façon, ça ne POUVAIS PAS être des drones, car il faisait nuit.
    LOL
    Bon, les complotistes, vous allez nous sortir quoi aujourd’hui ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.