FlyThere en version beta : piloter depuis l’autre bout du monde

3
949

La promesse du service FlyThere, en cours de développement ? Vous placer aux commandes d’un drone qui se trouve à l’autre bout du monde ! Le principe est assez simple : vous donnez des ordres basiques à un appareil via Internet. Vous obtenez un retour vidéo en temps réel, vous pilotez avec les touches du clavier de votre ordinateur (ou un joystick), et vous pouvez déclencher des prises de vues. L’outil est destiné à tous, y compris (et surtout) sans aucune connaissance préalable du pilotage d’engins volants…

Comment ça fonctionne ?

FlyThere dispose de pilotes sur des spots touristiques. Ce sont eux qui gèrent le vol. Mais un logiciel interfacé avec le navigateur de votre ordinateur permet de prendre les commandes pour donner des ordres simples comme avancer (mais pas reculer ni glisser sur les côtés), faire une rotation, monter et descendre, et incliner la caméra. Vous êtes donc en double commande, mais avec un appareil qui se trouve de l’autre côté de la planète ! Le pilote en charge s’occupe de la sécurité du vol, qui est opéré en conformité avec la réglementation en vigueur dans le pays. Les séances peuvent être annulées, notamment en raison des conditions météo. Le pilote est en liaison constante avec vous – mais il faudra savoir parler anglais…

Comment essayer ?

Le service FlyThere est gratuit pendant son développement, vous pouvez par conséquent vous y essayer ! Il fonctionne sur un principe de réservation. Vous choisissez l’endroit du vol, FlyThere vous indique les disponibilités de ses pilotes et les créneaux horaires libres. Le site décrit les horaires locaux – dommage qu’il ne propose pas la conversion automatique avec l’heure française. Pour le moment, FlyThere propose 3 endroits (mais plusieurs spots par endroit) : Phuket en Thaïlande, Bali en Indonésie et Mexico. Les vols durent 5 minutes environ, mais pendant la phase de développement, les pilotes laissent souvent les vols durer un peu plus longtemps. Le prix des séances n’a pas encore été dévoilé.

Intéressant ?

L’objectif des créateurs du service est bien évidemment d’ajouter de nouveaux spots de vol pour créer un nouvel outil de tourisme virtuel, certainement moins dépensier en kérosène. Va-t-il falloir s’habituer, sur les spots touristiques, à voir et entendre voler des bestioles pendant une partie de la journée ? Pourra-t-on voir des vols de ce type en France ? Pourquoi pas, la solution de FlyThere semble « compatible » avec la réglementation, puisque le pilote principal reste en vue directe de son appareil et conserve le contrôle à tout moment. Il sera intéressant de voir comment FlyThere va gérer les diverses disparités entre les pays où le service sera opéré : les réglementations ne sont pas uniformisées, les salaires des pilotes non plus.

Pour essayer FlyThere, ça se passe ici

3 COMMENTAIRES

  1. Voilà une très bonne idée. Hélas en France, entre la licence de télépilote pro qui coûte un SMIC (minimum), les démarches administratives ubuesques pour voler dans des endroits intéressants touristiquement parlant, et les taxes élevées, ce genre d’initiative ne risque pas de voir le jour (ou du moins pas légalement).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.