Eachine E015, le test

4
3993

A l’eau !

Le troisième mode de fonctionnement du E015, c’est sur l’eau. Il faut pout cela placer l’appareil monté sur son sabot sur une sorte de plateforme en mousse. La mise en place est facile, des ergots pivotants permettent de sécuriser le sabot. Le poids total passe alors à 96,3 grammes. Ca flotte ? Oui, ça flotte ! Le démarrage en mode Hydroglisseur est le même qu’en mode Drift : il faut incliner l’appareil à l’appairage. On peut accélérer et tourner. Sur l’eau, le E015 est beaucoup plus lent que sur terre ! Mais le pilotage n’en reste pas moins amusant.

Oui mais…

Le principal défaut du E015 est sa portée. Vous perdez la liaison radio à une dizaine de mètres ! C’est peu, beaucoup trop peu pour s’amuser réellement, surtout en mode Drift puisque l’appareil part vite et loin. Et plus encore en mode Hydroglisseur. Parce que si la liaison est rompue sur un petit lac, vous devrez attendre que le E015 se rapproche du bord tout seul, avec le vent ou le courant. Il y a clairement un risque de le voir partir… pour de bon. Vous pouvez presque doubler la distance en dégageant l’antenne. Mais attention, une fois sur la plateforme, l’antenne est partiellement cachée. La puce radio utilisée n’est pas répertoriée dans celles compatibles avec DeviationTX, malheureusement... Edit : grâce à la persévérance de Goebish, le protocole a été décrypté, il va être intégré dans les futures nightly builds de DeviationTX, ainsi que leurs déclinaisons pour les modules 4 en 1 !

Points de détails

L’autonomie est de 5 minutes environ, quelque soit le mode de vol. C’est correct pour une si petite batterie, et Eachine fournit un chargeur sur USB, que vous pouvez facilement brancher pour lancer une recharge – comptez environ 40 minutes. En mode vertical, c’est-à-dire Drift et Hydroglisseur, on ne peut aller que vers l’avant, il n’est pas possible de faire tourner les moteurs à l’envers. Dommage, cela aurait permis de se sortir de mauvais pas plus facilement, à distance. Le E015 n’est pas particulièrement fragile, son carénage absorbe bien les chocs. Le sabot tient bien aussi, même avec des chocs frontaux. Sur l’eau, il est suffisamment stable pour ne pas craindre de se retourner – ça lui serait probablement fatal. A noter que la radiocommande est en mode 2 uniquement (gaz à gauche). Ce n’est un souci pour les pilotes en modes 1, 3 et 4 que pour voler. En évolution au sol ou sur l’eau, on ne s’emmêle pas les pédales…

Faut-il l’acheter ?

Oui ! Ce n’est qu’un jouet, mais un triple jouet avec lequel je me suis beaucoup amusé. Le mode Drift est particulièrement amusant, mais contrairement à un Tiny Whoov (voir ici), le E015 ne cantonne pas aux glissades en parking, en gymnase ou à la maison, il permet de voler et d’aller sur l’eau. Son seul vrai défaut est sa faible portée. Pour le reste, il est parfait pour passer de bons moments. Son prix est vraiment léger, ce qui ne gâche rien : il est proposé à partir de 22 € chez Banggood (avec le port mais hors taxes), en rouge ou en orange, avec une, deux ou trois batteries.

D’autres photos

4 COMMENTAIRES

  1. Attention, les photos avec des lunettes FPV sur la tête peuvent laisser croire à une caméra embarquée. Ce n’est pas le cas ici 😷

  2. Très sympa, j’attend toujours que Banggood m’expédie le mien pré commandé le 28 Septembre mais toujours hors stock :/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.