L’aigle anti-drone de l’Armée de l’air se trompe de cible

20
3751

Selon France Bleu Pays Basque, un aigle dressé par l’Armée de l’air (voir ici) à la base 118 de Mont-de-Marsan aurait attaqué une fillette de 5 ans en avril 2018. Elle pique-niquait avec sa mère et 4 enfants au col de d’Osquich. L’enfant été griffée au dos. Les explications de l’Armée ? L’aigle aurait confondu l’enfant, habillée en blanc, avec un drone de même couleur que ceux qu’il est entrainé à neutraliser. Ses responsables auraient présenté leurs excuses à la mère. Selon laquelle les entrainements auraient repris les jours suivants, pendant une période de vacances. Le SIRPA Air n’a pas voulu répondu à mes questions au sujet de cet incident.

Les morales de l’histoire ?

La France persiste à utiliser des aigles anti-drones. Les Pays-Bas avaient été le premiers à entamer des essais avec des aigles, puis avaient abandonné la pratique – on ne doute pas qu’il y ait de bonnes raisons à cela (voir ici). Notons que si l’enfant a été griffée, c’est que les serres de l’aigle n’étaient pas protégées (des pales d’un drone) pendant l’entrainement… Si vous allez en vacances près de la commune de Musculdy dans les Pyrénées Atlantiques, protégez vos enfants, évitez de les habiller avec des fringues blanches (DJI Phantom). Evitez aussi l’orange (Yuneec H520), le noir et le rouge (DJI Mavic Air), le bleu, le vert et le jaune (DJI Spark). Sait-on jamais.

Source : France Bleu
Merci à Christophe pour l’info !

20 COMMENTAIRES

  1. Choix bizarre comme lieu d’entraînement… C’est un site bien connu des aéromodélistes pour faire du planeur.

  2. On peut se demander ce que faisait l’aigle à moins de 120m d’altitude ?
    La DGAC se doit d’interdire le vol des aigles en dessous de 120m.
    Celui-ci devait être un stagiaire à peine sortie du nid et en cours de formation .. Non mais !

  3. Si ça se trouve, il est déjà équipé d’un dispositif d’identification électronique à distance. Il ne lui reste plus qu’à valider cette formation en ligne, à s’enregistrer, à ajouter le dispositif lumineux qui ne ressemble pas à la signalisation aérienne traditionnelle, un dispositif sonore, une outil de limitation de capacité, de lui indiquer comment accéder au Geoportail, et ça roule. J’espère qu’il n’envisage pas le vol de nuit, tout de même…

  4. Regle N°1 : Avant toute attaque, “Identifier sa cible”
    Et puis un aigle, c’est avant tout né pour chasser de la chair et non pas de l’abs, plastique, etc…
    Sans compter que ce sont des espèces protégées !!
    N’ayant pas particulierement une âme de bisounours envers les animaux, Je ne comprend quand même pas comment les pouvoir publics peuvent ainsi tolérer de blesser/amputer (hélices) ces animaux pour de tels missions !
    Une bonne chevrotine de plombs de 4 dans des espaces sensibles/militaires me semblent être la plus simple des solutions et la moins onéreuse. Ok, je sais parfaitement qu’à 150m, la charge n’ira pas bouleverser quoi que ce soit…
    Attristant pour cette petite demoiselle… Qui j’espère, bénéficiera des meilleurs soins et attentions de la part de l’état !

  5. Pauvre enfant, elle a du le sentir passer…
    Et pauvre bête aussi, obligée d’attraper les hachoirs volants !

  6. Un animal qui attaque un enfant, quelques soient les raisons, c’est euthanasie direct en principe. Il devient quoi le piaf ?

  7. L’anti drone biologique plus dangereux que le drone ???
    L’aigle n’avait probablement pas le brevet de télépilote !
    Il faut absolument le verbaliser! D’autant qu’il semble s’agir d’un aigle pédophile.
    L’armée de l’air devrait savoir que la chevrotine 12 grains fonctionne à merveille.

  8. Le procès au cul que je leur mettrai à ces bidasses. Mais bordel, c’est quoi ces neuneus … Comme EpicUrien : euthanasie direct pour l’aigle. Si c’est pas la preuve de la connerie de ce projet … je vois pas.

  9. Trop fort l’armée a sélectionné.le seul aigle bigleux à 500km à la ronde
    Sinon, messieurs les ennemis, ayez l’obligeance de n’utiliser que des drones blancs, si possible au sol, nos aigles ont du mal avec les autres couleurs et les drones en vol. Et pas d’hélices en carbone, on a dépensé le budget des protections de serres pour acheter du pinard. Merci.

  10. Bravo l’armee française ! Au fait messieurs les bidasses savez vous qu’il existe de beaux flingues à drones hyper efficaces jusqu’à 1km200 qui vous mettent un drone HS ou lui font effectuer un rth forcé. Et oui vu il y a peu dans air et coucous une armes de nos amis ricains. Dsl pas retrouvé l’article. On est plus en 1930 les gars. Laissez les animaux tranquilles…

  11. C’est triste je trouve, encore une bestiole sacrifiée aux activités humaines, encore un choix plus que discutable face au développement des drônes…
    J’espère que les parents vont porter plainte et qu’un jugement en leur faveur leur permettra recevoir une indemnité conséquente qui fera bien chier les contribuables payant leurs impôts comme moi…

  12. Que des mesures soient rapidement prises pour interdire purement et simplement de telles pratiques. Elles sont d’un autre âge, aussi inutiles que dangereuses, et pour l’animal et pour son voisinage immédiat.

    Les joyeux trouffions s’en sortent bien, et leur Ministère de tutelle avec : une fillette de 5 ans ne doit pas peser plus qu’une biquette broutant dans un pré. Pour un aigle, c’est du poids plumes…!

  13. Ca mérite un bon tribunal qui décide que le propriétaire de l’aigle ait 2 ou 3 m€ de dommage et intérêts à payer à la fillette. Une bonne façon de faire comprendre ce que signifie le mot “responsabilité”. Tout ça pour éviter que Jean-Raymond prenne en photo un bout de campagne qui n’intéresse personne.
    Allez, faut PAYER !

  14. Allez on y va tous en tshirt blanc avec 2 rayures rouges sur les manches courtes !
    On court dans tous les sens en criant BBBBZZZZZZzzzzzz

  15. @FacelVega : Le propriétaire de l’aigle n’est pas une personne physique, mais l’armée de l’air. Ce qui n’empêche pas de verser des dommages & intérêts.
    Les rapaces sont particulièrement efficaces pour effaroucher les autres oiseaux aux abords des pistes, mais je pense aussi que s’en servir pour de la lutte anti-drones n’est pas la meilleure des idées, il existe d’autres moyens pour cela…

  16. @FacelVega: 2-3 m€ ? Je vais chercher de quoi me déguiser en phantom et j’arrive! J’aurais alors largement de quoi payer les frais pour soigner quelques égratignures.

  17. Les fusils de chasse : l’AA en a déjà mais l’efficacité chute rapidement avec la distance (et puis tirer dans une zone qu’on veut protéger… va falloir refaire les peintures des Rafale, faire attention aux équipements optroniques… et puis il faut aussi savoir qu’il y a du monde sur une base).
    Des brouilleurs : l’AA en a mais en trop petit nombre
    … des aigles, des drones chasseurs de drones, etc. on en est à tester différentes solutions. Chacune a ses avantages et ses inconvénients.

    Et tout ça c’est bien contre un drone ou deux… bientôt il faudra lutter contre les nuages de drones.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.