DJI OcuSync Racing, en développement

5
2291

Le constructeur DJI avait déjà mis un pied dans l’univers du FPV racing avec des ESC, des moteurs et leurs hélices, un masque d’immersion et un module OcuSync pour le retour vidéo numérique en temps réel. Il ne cache plus ses ambitions sur ce marché, avec une présence remarquée sur les courses qui se déroulent en Asie. A l’occasion de l’événement FAI qui se déroule à Shenzhen, c’est une quinzaine d’ingénieurs qui ont été dépêchés pour mettre en place un système de retour vidéo numérique. Il s’agit de prototypes encore enfermés dans des boitiers destinés au développement, selon le nom provisoire de OcuSync Racing.

De quoi s’agit-il exactement ?

Jusqu’à présent, il n’y a que la radiocommande du Mavic Pro, celle du Phantom 4 Pro V2.0 et le masque Goggles Racing Edition qui sont en mesure de recevoir les images OcuSync. Mais DJI prépare des récepteurs OcuSync autonomes, destinés à capter le signal diffusé par des boitiers OcuSync Air. Cela permet de profiter du retour vidéo sur n’importe quel dispositif doté d’une prise HDMI. A noter qu’un nouveau masque d’immersion est également en développement. L’avenir du retour vidéo pour les racers sera-t-il numérique ? Les produits actuels ne sont pas satisfaisants, mais d’ici à la fin de l’année 2018…

D’autres photos

Ce racer n’est pas un futur produit de DJI, il s’agit simplement d’une frame frappée au logo de la marque dans laquelle ont été installés des composants DJI : moteurs, hélices, caméra et émetteur OcuSync Air.

5 COMMENTAIRES

  1. C’est à suivre avec intérêt. Si il y a une boite qui a l’expertise et les reins suffisamment solide pour sortir quelque chose d’abouti, c’est bien Dji.

    De mon côté, j’utilise encore régulièrement le connex, avec la caméra HX. Ça fonctionne très bien ! Le seul vrai bémol finalement, c’est cette antenne qui est très fragile. C’est ce qui me décourage de l’utiliser en race dès que ça envoie un peu.

  2. Le système Prosight est impossible à installer sur une frame récente. OcuSync a une certaine latence. On en est pas encore à la solution idéale.

  3. @ CHD :
    De mon côté, j’ai installé le prosight sur un SCX HD de chez armattan. C’est un châssis costaud qui pèse 103 g. On est dans la norme de n’importe quelle frame de freestyle récente type rooster/reverb. Et on trouve des choses plus légères orientées course, chez helipal par exemple.

    Bref, le choix du châssis n’est vraiment pas un problème…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.