Ford propose un système d’identification visuelle pour les drones

9
1026

Nous vous parlions ici des liens de plus en plus serrés entre l’industrie automobile et les drones. Jusqu’à présent, il s’agissait de publicités, de buzz médiatique et de concepts plus ou moins avancés. Le constructeur Ford vient de franchir une nouvelle étape ! A l’occasion du symposium de la FAA qui se déroule à Baltimore, aux Etats-Unis, il a publié un document dans lequel il préconise l’usage de lumières clignotantes pour faciliter l’identification des machines à distance. Un outil qui serait utilisé en plus des systèmes d’identification électronique à distance par connexion sans fil…

Recherche et développement ?

Le document indique que les recherches menées par Ford sont bien avancées, avec des algorithmes qui permettent d’identifier les codes couleur et les formes avec un simple smartphone jusqu’à 24 mètres, voire plus si le mobile est doté d’un zoom. Le but est de le rendre plus visible, mais aussi et surtout de permettre à tout un chacun de filmer un drone en vol et de pouvoir l’identifier. Pour quoi faire ? Pour savoir à qui il appartient s’il venait à enfreindre la loi, à causer un incident ou un accident. Une sorte de plaque d’immatriculation visuelle. Le constructeur automobile est allé loin en imaginant des solutions pour automatiser les séquences lumineuses. Il a aussi d’ores et déjà anticipé l’inclusion de sa technologie dans les outils de constructeurs indépendants comme DJI ou les outils OpenSource. Avec une préconisation : que tous les appareils de plus de 250 grammes soient équipés ! On imagine déjà les hackers en pleine réflexion pour générer de fausses plaques d’immatriculations visuelles de drones… Parfait pour faire accuser son voisin de vols illégaux !

De quoi j’me mêle ?

C’est un peu le message qu’on a envie d’adresser à Ford, suite à cette présentation. Cela dit, la présence du constructeur au symposium de la FAA est un indice : le constructeur spécialisé dans l’automobile a des intérêts, à l’évidence, dans la sécurisation des vols de drones. Pourquoi ? Un début de réponse se trouve dans un post sur le blog Medium, dans lequel Ford explique qu’en tant que seul constructeur automobile à participer au symposium de la FAA, il entend apporter son expertise dans les transports pour améliorer les différents usages de drones… On peut aussi supposer que ce système facilite la mise en place de la technologie de livraison par drones “Autodelivery”, dévoilée à l’occasion du Mobile World Congress de Barcelone en 2017 (voir ici).

Sources : le White paper de Ford et Medium

9 COMMENTAIRES

  1. En tant qu’ancien cadre d’un grand groupe automobile français, je suis étonné par la démarche de Ford. On est effectivement plutôt dans le « de quoi je me mêle « . Les constructeurs ont au moins deux voies de travail sur les drones. D’une part développer avec des partenaires (aéronautiques par exemple) des nouveaux moyens de transport hybrides sol et aérien: et c’est parti… D’autre part proposer des drones embarqués dans les véhicules et apportant des services nouveaux: dans ce domaine on n’a d’ailleurs pas vu de grandes innovations depuis 3 ans. L’autre piste pour les constructeurs serait de créer des partenariats avec les leaders du marché des drones qui maîtrisent des micro technologies économiques de capteurs et de logiciels indispensables aux drones et utiles en voiture. Il n’y a qu’a comparer la précision d’un GPS drone et auto pour se poser des questions. Mais les constructeurs qui ont des structures importantes ont toujours du mal à travailler avec les plus petits qu’eux…

  2. 24m t’as pas le temps de te barrer avant de te prendre la machine dans la figure 🙂 🙂 🙂
    Bon pour le vol de nuit au-moins on sera équipé de loupiotes 🙂 🙂
    Je pense que là derrière se cache une tout autre vérité que ce qui est décrit ici !

  3. Nawack alors la oui “de quoi je me mele?” Alors donc poid supp et prise au vent pour le drone tout ca pour rien vu que 24 m c est ridicule et evidement les mecs qui font les cons avec des drones ben seront pas equipé (ou degagerons le truc du drone si de serie) bref encore de la poudre aux yeux !!! Ils devrais plutot faire un petit drone relié a la voiture qui sort en cas de bouchon pour voir au loin ce qui se passe !!!^^

  4. Entre ça et les transpondeur ADS-B, ce serait quand-même bien si les industriels se trouvaient une autre vache à lait que nous-autres dronistes.

  5. Quelle idée géniale on se demande pourquoi cela n’a pas été inventé avant !
    Ah oui mais non en fait, c’est complétement nul.

  6. @Mike : Plus simple pour les bouchons: une méga perche à selfi et un toit ouvrant 😀

    Pour ce qui est de l’idée de Ford, effectivement c’est inutile…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.