DroneKeeper Micro

3
3573

Retrouver un racer dans de hautes herbes, même en sachant où il est tombé, ça prend du temps… et on revient parfois bredouille. Avoir un buzzer à bord est une sécurité, mais il ne fonctionne que s’il reste alimenté. Si la batterie est éjectée, pas de buzzer. L’accessoire DroneKeeper est un beeper autonome qui a été produit en version normale (1ere génération) et en version DroneKeeper Mini (2eme génération). Problème : ni l’un ni l’autre ne sont plus en production. Mais la relève est arrivée !

La version Micro

Ce sera désormais le DroneKeeper Micro. Son nom indique qu’il a été miniaturisé : il mesure 1,5 cm de diamètre pour 2 cm de hauteur. Soit à peu près la moitié d’un pile bâton R6-AA. Son poids ? Il pèse 4,6 grammes sans sa batterie. Laquelle n’est pas fournie, il faut une LR44 alkaline de 1,5V pour 1,8 gramme supplémentaires. Si vous préférez une pile rechargeable, le DroneKeeper Micro est compatible avec les piles-batteries LIR1254 et CP1254 de 3,7V pour 1,6 gramme. Soit un poids en ordre de marche d’un peu plus de 6 grammes. Des caractéristiques qui permettent de le placer facilement à bord d’un racer, y compris un petit modèle.

Les caractéristiques ?

Le son produit par le buzzer est de 85 dB à 10 cm. Ce n’est pas une sirène que vous entendrez à des kilomètres à la ronde, mais selon le constructeur un outil suffisant pour localiser un appareil dont vous connaissez approximativement la position. Le constructeur suggère de placer le buzzer dans un tube de silicone pour amplifier le son.

Quelle est son autonomie ?

Environ 30 heures avec une pile rechargeable en stand-by, 100 heures avec une pile. Il peut bipper pendant plus de 2h30. De quoi vous laisser le temps de pénétrer ce buisson de ronces avec une machette ! Le DroneKeeper Micro est toujours opérationnel dès que le capuchon de la pile ou de la batterie est en place. Une diode clignote quand elle détecte des mouvements. Le beeper s’active dès qu’il n’y a plus de mouvement pendant 30 secondes, la valeur par défaut.

Les réglages

Il est possible de régler le délai d’inactivité à 1, 3, 5 ou 8 minutes. Mais le DroneKeeper Micro ne peut pas être réglé dans sa version de base. Il faut lui ajouter un Switch Module, constitué d’un bouton et d’un connecteur. Attention, il prend la place de la pile, il faut donc un autre moyen pour alimenter le DroneKeeper Micro pendant les réglages. Si vous utilisez des piles, c’est le microUSB Gender qu’il vous faut : il alimente simplement l’appareil via un port USB. Si vous utilisez des piles-batteries, préférez le Coin Cell Charger : il alimente aussi l’appareil via un port USB pour les réglages, mais permet par ailleurs de charger la pile batterie (il faut une heure pour obtenir une pleine charge).

Combien ça coûte ?

Le DroneKeeper Mini est proposé à $37 chez Nichemall (hors port, hors taxes), avec une promotion à $31,50 jusqu’au 25 février. Le Switch Module est à $5,50. Le microUSB Gender (pour piles) est à $3,50. Le Coin cell Charger (pour piles rechargeables) est à $7,50. Donc le DroneKeeper Mini vous coûtera au minimum $37 plus le prix d’une pile, au plus cher $37 + $5,50 + $7,50 = $50 plus une pile-batterie, le tout exprimé hors taxes et hors port. Il ne reste plus qu’à essayer pour savoir si le son est suffisamment puissant pour sauver votre racer de situations difficiles… L’alternative au DroneKeeper Micro ? C’est probablement le HellGate FPV Buzzer (voir ici).

Une vidéo promotionnelle

D’autres photos

 

3 COMMENTAIRES

  1. J’ai le mini, il marche bien et est suffisamment audible à la condition, oeuf corse, qu’on sache à peu près où est tombé le drone.
    Et quand l’engin est perché dans un arbre et invisible du sol, il sert méchamment, vu que l’éventuelle localisation GPS via un tracker n’apporte rien car trop approximative.

  2. Ça m’a l’air bien pourri comme évolution. J’ai les mini sur tous mes quads, bien installe dans le châssis, alimente en 5v histoire de recharger automatiquement la batterie, et il suffisait que j’allume le bouton et c’était parti. Mais la, t’es obligé d’enlever le truc à chaque fois pour l’allumer et l’éteindre. Heurement que l’autre article parle d’une vraie relève.

  3. Euh c’est pas une évolution ça… trop complexe à utiliser cette version micro et en plus de forme circulaire qu’on va avoir du mal à arrimer aux quad… pas convaincu du tout.
    Je cherche depuis 1 mois le mini mais fini ils l’ont arrété. Soupir…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.