Lily est de retour… Ce sera Lily Next-Gen !

9
3524

La caméra volante Lily avait séduit une large clientèle avec une superbe vidéo virale et un look fun. Mais l’industrialisation du produit a terminé en fiasco (voir ici). On pensait la bête morte et enterrée. Mais voilà que le site officiel de Lily a été mis à jour, affichant une nouvelle bestiole ! Son nom ? Lily Next-Gen… Nous ne sommes pas le 1er avril, il s’agit donc d’une information, pas d’un fake.

Les caractéristiques ?

Lily Next-Gen mesure 31,1 x 7,6 x 27,2 cm pour un poids de 385 grammes. Les hélices sont pliables, tout comme le train d’atterrissage ainsi que les bras, pour que l’appareil puisse être facilement placé dans un sac à dos. La fiche technique ne donne pas d’indication sur les moteurs – ce sont des modèles brushless. Rien non plus sur la batterie, si ce n’est qu’elle charge en une heure pour un vol de 18 minutes. L’appareil est équipé d’un accéléromètre, d’un gyroscope, d’un magnétomètre, d’un baromètre altimétrique, d’un GPS, d’une caméra verticale et d’un sonar. Le tout lui permet de voler de manière autonome. Des fonctions de geo-fencing complètent les outils de pilotage.

Suiveur !

Ces outils de stabilisation sont nécessaires puisque Lily Next-Gen se pilote via un smartphone, iOS et Android. Les concepteurs insistent sur une fonction « One-Touch » qui permet de simplifier le décollage, l’atterrissage, et le vol stationnaire. La liaison wifi assure une portée horizontale de 30 mètres et une hauteur de 15 mètres. Il s’agit donc d’un appareil dédié au suivi de personnes. La caméra est une version 4K avec des fonctions de stabilisation mécaniques et électroniques, associée à un retour vidéo en wifi qui atteint (selon la fiche technique) 120 mètres. Ce retour peut être streamé sur Facebook Live. Les vidéos sont stockées sur une carte mémoire microSD de 16 Go (fournie).

Quand ? Combien ?

« Les drones sont-ils prêts à être livrés ? Bien sûr ! Notre date d’envoi est fixée à 30 jour après la commande ». Voilà ce qu’indique la FAQ du site de Lily Next-Gen. Pas vraiment de quoi rassurer… A quel prix ? Ca, on le sait puisque les précommandes sont d’ores et déjà ouvertes. Lily Next-Gen en version Standard est proposé à $499 (au lieu de $599). Une version « Fully Loaded » est annoncée à $799 (au lieu de $899) avec une radiocommande et son écran, une batterie supplémentaire, une housse de transport et une garantie d’un an. Une promo avec un code, valide jusqu’au 31 août 2017, place la version « Fully Loaded » à $499. Ces prix s’entendent port compris (jusqu’au 15 septembre 2017), mais hors taxes.

Qui est derrière Lily Next-Gen ?

Le projet Lily a été repris par Mota Group, une société américaine basée à San Jose en Californie. Elle se targue d’être en activité depuis 2003, « bien avant des acteurs majeurs comme DJI ». Une visite sur le site de la société montre qu’elle est spécialisée dans l’import d’appareils chinois logotés à son nom. La FAQ indique que « le Lily original était un projet de financement participatif qui n’a malheureusement pas abouti ». Bizarre : le principe était pourtant celui des précommandes, pas le crowdfunding de type Kickstarter, Indiegogo ou Kiss Kiss Bank Bank. Exactement le même que celui actuel, qui consiste à précommander Lily Next-Gen.

Ce qu’on en pense ?

Chat échaudé craint les drones arlésiennes ! L’appareil est techniquement viable, aussi sexy que son prédécesseur. Mais accorder sa confiance est désormais particulièrement difficile ! Notre conseil ? Ne vous jetez surtout pas sur le Lily Next-Gen en imaginant réaliser une belle économie avec les offres promotionnelles. Patientez tranquillement que l’appareil soit livré à ses premiers clients, et attendez leurs impressions. Il sera toujours temps de l’acheter plus tard… Le site officiel de Lily Next-Gen se trouve ici.

Crédits photos : Mota Group, Inc.

9 COMMENTAIRES

  1. Moi j’y vois plutôt un Dobby en plus gros et moins “sexy”. Le pliage est étrange, avec ses “pattes arrières” qui coincent. En voyant la première photo, j’ai cru qu’il avait des hélices dessus et dessous, avant de comprendre que ce sont les pieds dessous. Pour la stab mécanique, je me demande comment ça marche, je ne vois pas de nacelle…

  2. Et des accus propriétaires et des pales propriétaires et une RC propriétaire etc … on n’est pas sorti des soucis d’appro. de pièces de rechange non plus 🙁

  3. De toute façon ils n’affichent le système métrique qu’en second…. Alors perso je ne fais pas confiance 😀
    Et puis, maintenant il y a tellements de machines qui ont fait leurs preuves sur le marché qu’il est difficile d’imaginer que cette machine soit viable (économiquement parlant pour une entreprise…)

  4. Le Lily était intéressant car c’était le seul drone autonome aquaproof. Pour les surfeurs / rameurs / kayakeurs / etc c’était super intéressant. Si celui là enlève cette feature il perd son intérêt face à un Spark ou autre… Dommage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.