Cheerson CX-OF Mini Selfie

7
1190

La mode des drones à selfie est arrivée jusque que dans les nano multirotors. Ou plutôt les pico multirotors ! Car le Cheerson CX-OF fait partie de ces minuscules multirotors, de dimensions 6,8 x 6,8 x 3,3 cm pour un poids de 24 grammes avec sa batterie. Il se pilote soit avec un smartphone, soit avec une radiocommande (en option). Il est équipé d’une caméra dont il ne faudra pas attendre grand chose, c’est une VGA (640 x 480 pixels) dont le flux est retransmis et enregistré sur votre smartphone. Mais il est difficile de faire mieux dans ce volume.

Ce qui le distingue des autres modèles ?

Il est équipé d’une caméra placée sous son carénage, à la verticale. A l’instar de celles qui équipent ses très grands frères, elle lui permet de figer son vol en filmant le sol. La fonction est efficace, selon le constructeur, jusqu’à une hauteur de 3 à 5 mètres. Son capteur barométrique lui permet de rester à une hauteur constante, et sa boussole de conserver son cap. Il est donc théoriquement en mesure de tenir un vol stationnaire de manière totalement autonome.

Les plus ?

Le CX-OF est doté d’une fonction « selfie » : basique, elle consiste simplement à faire une rotation de l’appareil pour que la caméra soit en face de son pilote. Il est capable de « danser », c’est-à-dire d’effectuer des mouvements préprogrammés. Sans doute plus intéressant si la méthode est efficace : il est capable de suivre un parcours tracé au doigt sur l’écran… Il ne faut probablement pas attendre de miracles de ce nano multirotor jouet, mais il propose des fonctions jusqu’à présent réservées à des appareils bien plus imposants… Le CX-OF de Cheerson est proposé à moins de 38 € chez Geekbuying (avec le port mais hors taxes).

Une vidéo promotionnelle

D’autres photos

7 COMMENTAIRES

  1. J’adore le mec qui fait sa muscu filmé par son mini drone selfie …
    La vidéo de promo est au top !

  2. “Il est difficile de faire mieux dans ce volume” : je ne suis pas d’accord. Les capteurs de nos téléphones le prouvent. C’est uniquement une question de budget. Je suis d’ailleurs étonné que les constructeurs de drones ne fassent pas leur marché chez les capteurs de téléphones, je suis certain qu’il existe un marché pour des selfies drones autour de 100/150€ qui proposeraient un capteur offrant suffisamment de résolution pour tirer partie d’une stabilisation électronique.

  3. @Bryan : pas si simple, ce ne sont pas les mêmes marchés et pas du tout les mêmes budgets, ni les mêmes enjeux financiers 🙂 Les constructeurs de phones trustent le marché et imposent leur loi.. (je suis bien placé pour savoir ça) …
    Compte le nombre de IPhone et de Galaxy et le nombre de drones … Mais bon les retombées existent… patience..

  4. Il est plus que certains qu’il existe un marché pour ce type de drone avec une belle qualité d’images (à commencer par moi). Mais je pense que mettre un capteur correct sur un mini truc ne suffira pas, un smartphone est efficace car il est capable de traiter l’information captée par son appareil photo, un super capteur ne sert à rien s’il est relié à un processeur daubé qui ne saura rien en sortir de correct. Et ça, ça prend de la place, de la taille d’un smartphone… 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.