Nine Royals 2017 – Racing Drone Edit

21
291

Superbe vidéo que ce Nine Royals filmé en Italie, à Watles pendant l’événement ski et snowboard Nine Royals ! Sa particularité ? Elle a été filmée par un FPV racer, et non pas depuis une caméra volante stabilisée de type DJI ou ses concurrents. Les séquences ont été shootées à bord d’une machine habituellement destinée aux courses et aux évolutions freestyle. Le pilotage en mode manuel (acro) permet de profiter de points de vues inédits et tout simplement impossibles à réaliser depuis une caméra stabilisée. Pour réussir une telle prouesse, il faut une machine parfaitement réglée pour éviter toute vibration parasite, il faut une caméra capable de filmer avec suffisamment d’images par seconde pour produire de beaux ralentis, il faut un montage millimétré.

Et, condition sine qua non…

Il faut des pilotes extrêmement doués ! Dans cette vidéo sponsorisée par la Team BlackSheep, ce sont Luke Bannister (BanniUK) que vous connaissez déjà (voir ici) et RensenFPV qui sont aux commandes. Les FPV racers vont-ils détrôner les caméras volantes stabilisées pour shooter de belles images ? C’est peu probable, le vivier de pilotes capables de produire de telles séquences est encore trop restreint. Mais on peut s’attendre à ce que cette catégorie de multirotors soit intégrée aux équipes de tournage, avec l’aide de pilotes d’exception… et c’est tant mieux !

 

21 COMMENTAIRES

  1. Sais pas qui admirer le plus skieurs ou ”dronistes” 🙂
    Belles images 🙂 J’aime tout ce qui est blanc et les grans espaces 🙂

  2. Canon ! Cela vient sans doute confirmer que les dernières vidéos de Candide avaient été filmées ainsi… J’adore les séquences ou l’altitude du point de vue augmente d’un coup.
    Merci pour le partage.

  3. Super vidéo et pilote très doué ! le racer semble etre sur des rails. Les PID doivent être tip top.

    Je me demande si par exemple avec un mavic pro, on peut arriver au même type de vidéo ? En désactivant les capteurs ?

  4. @jean : ce n’est même pas la peine d’y compter. Tu n’obtiendras jamais les mêmes angles de prise de vue, ni surtout les mêmes mouvements de caméra.

  5. il y a du Level, entre les Riders et pilotes on à la crème de la crème, très esthétique et beaucoup moins statique
    que les prises de vues habituelles.
    j’adore!!
    dommage que ce soit en fin de saison.

  6. Après ça je ne pourrais plus voir les vidéos stabilisees 3 axes style Phantom de la meme façon…
    Sinon sérieusement il n’y aurait pas eu de la stabilisation numerique ou un gimbal monté sur un racer comme ceux du lien donné par Alain (secret de fabrication ?)

  7. Le pilotage est smooth, mais le ralenti apporte un degré supplémentaire de stabilisation de l’image.
    C’est top, je regrette juste qu’ils ne suivent pas la trajectoire des skieurs sur la fin des sauts : au lieu de se laisser retomber, voire d’accelerer un peu vers le bas, les quads continuent à monter et trop d’atterrissages se retrouvent filmer de loin dessus. Sur le coup, je trouve que l’avantage du racer est de pouvoir améliorer la proximité avec le sujet et ils pourraient pousser ça un peu plus loin.

  8. Superbe video, c’est clair, mais c’est un peu abusé de dire que ça ne peut être fait que par des pilotes d’exception. Franchement, je connais pas mal de gars capables de faire aussi bien, surtout que comme d’hab, on y passe une journée complète pour 2 mn d’images exploitables. De plus, il est fort probable qu’il y ai eu stabilisation en post prod comme l’avait montré Gab.

  9. @ Rotoboy : Hmmm, Laurent, tu es certain ? Le freestyle est une chose, le freestyle avec cadrage imposé sur un objet en mouvement est un cran au-dessus. Certes il y a du temps pour le faire, mais l’événement est aussi une compétition, tous les runs ne sont pas filmables et pas reproduits à l’envi. Je n’ai pas de chiffre exact, mais y a-t-il plus de 20 pilotes en France capables de faire ça ? (par opposition aux cadreurs compétents sur caméras volantes classiques)

  10. Je dirais qu’avec un entrainement spécifique pour ce genre d’exercice, il y a à mon avis bien plus de 20 pilotes capables de faire ça, en France, sans problème.

    C’est très smooth, ok, maisun pquet de gars volent smooth, et tu sais, avec un Revolt, en mode skitzo ou ProSmooth, bcp d’expo, et un très bon pilote assez doux sur les sticks, tu refais ça sans problèmes. Quand au fait de cadrer pendant les figures, c’est juste un coup à prendre, il faut un peu d’entrainement. On s’amusaient à faire ça avec des potes qui faisaient de la voltige 3D, et à la fin, ça jouait pas mal.

    C’est clair qu’il faut pas être une tanche, loin de la, mais le niveau général des pilotes Free en France à considérablement augmenté ces derniers mois.

  11. Surtout qu’en y regardant à nouveau, après les réactions ébahies de bcp, ben je suis désolé, mais techniquement parlant, il n’a rien d’exceptionnel… C’est ultra propre, ultra smooth, c’est évident, mais comme expliqué plus haut, avec le bon matos, les bons pilotes, un paquet dans l’Hexagone ont le niveau technique pour faire ça. J’enlève rien au talent incroyable de Luke, attention, ça c’est incontestable, mais son niveau technique n’est pas spécialement mis en évidence sur ces exercices.

    Mais ça reste magnifique, et d’un haut niveau de propreté, c’est clair !

  12. Merci pour le partage Fred. La video precedente avec les Paragliders ce n’etait pas Resen. On me souffle que c’etait RiSCyD.
    Oui il y a un peu de post-stab comme toujours mais le montage d’aufmschlau.ch ca fait toujours une grosse difference.
    Apres techniquement parlant ca reste du pilotage de pro sans etre elitiste, beaucoup d’autres pilotes sont capable de faire ca sans problemes.
    Dans ce cas la il ne fallait pas juste filmer et cadrer mais aussi etre sur de ne pas se manger les autres drones (Phantom et Inspire) en vol ni de percuter les riders avec tout ce que ca implique en terme de responsabilites donc Luke n’etait pas de trop. Il aurait pu s’approcher plus pret mais il y avait d’autres imperatifs de securites.

  13. Rien à rajouter à ce qu’à dit Franck Bernière, j’ai moi aussi fait du suivi d’avions en l’air, avec un peu d’habitude, ça se fait assez naturellement (le cadrage). Par contre, je ne dis pas qu’il faut être spécialement pilote de freestyle. Il faut avoir un sens de l’image, être smooth effectivement, un peu créatif et bien sûr être bon pilote. Et ce n’est pas parce que l’on sait enchainer 10 tricks à la seconde qu’on a toutes ces qualités… En tout cas, je ne vois pas dans cette vidéo de prouesses insurmontables au niveau pilotage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.