Paui Oasis

7
1498

La détection des obstacles se généralise sur les multirotors haut de gamme. Pour autant, elle n’est pas totalement efficace. En présence de public, il n’est pas question de faire entièrement confiance aux outils électroniques. Dans le cas de missions de recherche, l’environnement est parfois incompatible avec les caméras et les détecteurs d’obstacles, notamment en présence de fumée, en l’absence de lumière, lorsqu’il faut suivre un mur ou un conduit. L’une des solutions possibles, c’est l’Oasis, une sphère de protection développée au Japon par Paui…

Un air de déjà-vu ?

Cette boule faite de tubes et d’un mécanisme de balancier emprisonne le multirotor pour constituer une sorte de coque. Elle a été déclinée pour équiper les Phantom 3, Inspire 1, Matrice 100, Phantom 4. Le concepteur, Paui, (Professional Association of UAS Instructors), a obtenu l’approbation de ministère des Transports japonais. Cette bouloe vous dit quelque chose ? C’est un principe similaire à celui du Gimball par la société suisse Flyability, qui est devenu Elios. Mais l’Oasis existe depuis 2015, il s’agit donc de deux projets développés en même temps. Le site officiel décrivant les différentes versions de l’Oasis est en japonais, ce qui ne facilite pas la compréhension. Pour la version Phantom 3, le diamètre de la sphère et de 75 cm et le poids de 500 grammes. Difficile aussi de trouver comment l’acheter. Les prix, hors taxes, et convertis du Yen, sont de 1650 € pour la version Phantom 4, et de 2215 € pour la version Inspire 1. Le site officiel de l’Oasis de Paui se trouve ici.

Deux vidéos

D’autres photos

7 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.