Walkera Vitus

17
3091

La réactivité de l’industrie chinoise est impressionnante. A peine le Mavic Pro de DJI est-il sorti, et enfin disponible dans des quantités qui permettent de satisfaire les précommandes, voici qu’un autre constructeur chinois, Walkera, annonce un appareil semblable, tout du moins du côté look. La ressemblance est étonnante, avec des bras moteurs à hauteurs différentes qui se replient sous la structure principale, et avec une radiocommande petit format. La photocopie est-elle réussie ? Difficile à dire tant que l’appareil n’aura pas été testé. D’autant que, en nous fiant à notre expérience, les appareils de Walkera sont de qualité très variable selon les modèles.

Les caractéristiques

Ce quadricoptère pèse 870 grammes (avec sa batterie), un peu plus que le Mavic Pro – il n’échappera pas à la loi drones d’octobre 2016. Il est équipé d’un système de positionnement GPS et Glonass, de 3 capteurs à l’avant pour la détection et l’évitement des obstacles, et d’une caméra verticale optionnelle. La caméra à l’avant est montée sur une nacelle stabilisée sur 3 axes, un peu à la manière du Karma de GoPro. Capable de filmer en 4K à 30 images par seconde, elle n’est pas miniaturisée comme celle du Mavic Pro, mais plutôt d’un encombrement semblable à celui de la GoPro Hero Session. Elle est reliée à un système de transmission vidéo numérique en 1080p. La batterie du Vitus est une Lipo 3S de 5200 mAh qui assure, selon Walkera, une autonomie de 25 minutes. Les dimensions ? Il mesure, déplié, 25,5 cm de longueur, 27,5 cm de largeur, 11 cm de hauteur. Replié, il mesure 23,6 x 11,5 x 8,8 cm.

Et puis…

La photocopieuse de Walkera a aussi retenu le dos de l’Inspire de DJI pour imaginer le look du carénage du Vitus. La radiocommande petit format rompt avec les précédents modèles énormes comme la Devo F12. L’influence du Mavic Pro est évidente : la nouvelle Devo F8-S est compacte, minimaliste (sans écran), avec des supports pour un téléphone mobile. Pas devant la radio comme pour le Mavic Pro, mais au-dessus. Il fallait bien se distinguer, au moins un peu. Le Vitus est pilotable depuis la radiocommande pour profiter de la précision de ses joysticks et d’une belle portée, mais il peut aussi être contrpôlé à partir d’un smartphone, au prix d’une portée plus faible. L’offre logicielle promet des vols automatisés avec des points de passage, et des jeux de réalité virtuelle qui viennent s’incruster sur le retour vidéo en temps réel. Quand ? Combien ? Walkera promet une disponibilité pour mars 2017, avec un prix aux environs de $600 (hors taxes). Walkera est désormais représenté par deux filiales appelées UCDrone, aux Etats-Unis et en Europe. Le site officiel du Vitus de Walkera se trouve ici.

Crédits photos : UCDrone

Une vidéo promo

D’autres photos

17 COMMENTAIRES

  1. On peut penser que ça tirera les prix du Mavic Pro vers le bas ou pas ? Personnellement je n’attend que ça.

  2. et voila 🙂 la concurrence déboule.
    le mavic a raté son lancement, tout comme le karma.
    amusant de voir que les 2 groupes se sont bien plantés, en pensant que le premier qui frappera écrasera l autre.

  3. @ jc : Je ne suis pas certain que le Mavic soit un loupé, en tous cas en termes de ventes. Les livraisons, c’est une autre histoire… et le pire, c’est que ça contribue aux ventes puisqu’il y a eu pénurie donc intérêt démultiplié !
    J’aurais simplement espéré que la concurrence vienne d’un autre constructeur que Walkera, leurs derniers appareils-caméras sont… enfin bon…

  4. @ Hub : Je ne connais pas la roadmap de Parrot, mais il est évident qu’ils doivent réagir vite maintenant pour rester dans la course et ne pas laisser DJI prendre trop d’avance.

  5. @ stephane : Je me doutais qu’il s’agissait de celui-ci 🙂 Il n’y est pas dit qu’ils arrêtent les drone de loisir, bien au contraire : “Avec le “développement d’un positionnement original sur le segment grand public” et “une montée en puissance dans le segment professionnel”, Parrot espère atteindre une croissance de 10% en 2017 dans les drones et l’automobile

  6. Si on suit la logique de l’article, par déduction il s’agit des drones Pro. “la faute aux ventes de drones grand public, pas au niveau espéré…réduction de 30% des effectifs concerne les équipes affectées au développement, au marketing et au support des drones…Avec le “développement d’un positionnement original sur le segment grand public” et “une montée en puissance dans le segment professionnel”, Parrot espère atteindre une croissance de 10% en 2017 dans les drones et l’automobile”

    Original : on parle ici du Disco à mon avis qui a plutôt bien démarré.

    L’article est du 6 janvier, depuis il y a eu le CES et aucune annonce de Parrot quant à une éventuelle évolution du Bebop et pas une ombre de nouveau produit grand public non plus…

    On verra bien mais c’est comme cela que j’interprète cet article. Je ne dis pas que le Bebop est arrêté mais que Parrot ne sortira certainement pas de nouveau produit sur ce créneau.

  7. @ stephane : Non. Pour l’instant, je ne connais pas de distributeurs français qui jouent le jeu. Peut-être que les soucis des précédentes machines (hors racers) ont joué. Idem pour le Voyager 4.

  8. Bonjour à tous
    Je cherche désespérément un info sur la date de sortie​ mais rien ! Projet abandonné ? Vous avez des infos vous depuis ?
    Cordialement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.