Whoop Laps, le mini test

12
1746

Voilà une petite application pour smartphones qui semble bien pratique pour l’entrainement des pilotes de Tiny Whoop. Pas uniquement les possesseurs de Tiny Whoop, d’ailleurs, mais tous les appareils capables de voler en intérieur ! Le principe ? Whoop Laps est un compteur de tours. Il est fort probable que vous transformiez régulièrement votre intérieur en anneau de vitesse en utilisant tous les obstacles de la maison comme airgates et beachflags. Chronométrer les vols est moins simple. C’est le but de l’application Whoop Laps, qui repose sur la caméra frontale de votre smartphone. Elle filme en continu et détecte en temps réel un changement dans l’image, signe pour elle qu’un multirotor vient de passer. Il suffit donc de poser votre smartphone au sol, sous une chaise par exemple. A chaque passage, le logiciel mémorise le temps intermédiaire et comptabilise l’ensemble des passages. De quoi réussir à s’améliorer rapidement, d’autant que l’application égrène (vocalement) les chiffres au moment du passage.

Et ça fonctionne ?

Je suis parti avec un a priori négatif, échaudé par de nombreuses solutions de comptage de tours très approximatives et très capricieuses. Mais le résultat est très sympa ! Que l’on passe doucement ou à toute vitesse, le logiciel détecte bien les tours. Evidemment, il y a des requis à respecter. Pas question d’utiliser l’application en extérieur, il y a trop de perturbations qui engendrent des faux-positifs. Même en intérieur, un changement de luminosité (le soleil qui se cache, une lampe qui s’éteint, l’ombre d’une personne qui passe, tout cela génère aussi des « hits » fantômes. Mais sachant cela, il est facile de placer le smartphone à un endroit stratégique en sachant que la détection se fait dès que l’appareil apparaît dans le champ de vision de la caméra.

La principale limitation de ce logiciel ?

Il n’est prévu que pour un multirotor à la fois, puisqu’il ne sait pas identifier quel appareil passe devant la caméra. Oubliez les courses à plusieurs simultanément, donc, mais il donne satisfaction pour des runs de vitesse ou de qualification. Les réglages permettent de régler la sensibilité – la valeur par défaut a convenu pour la plupart de mes essais. La précision est suffisante pour un usage privé, sans doute pas pour une compétition. Il est possible de définir un nombre de tours à l’avance, de 1 à 20 – ou de ne pas définir ce nombre du tout. On peut aussi régler un délai avant le démarrage d’un run. Le smartphone vous dit quand décoller ! Il manque encore une fonction pour sauvegarder les résultats d’une course – mais c’est prévu. La diction des temps n’est pas correcte en français : on ne comprend pas grand chose : il vaut mieux désactiver la voix pour le moment. Il subsiste par ailleurs quelques bugs. La bonne nouvelle ? L’auteur du logiciel est à l’écoute…

Faut-il l’acheter ?

Si vous adorez les challenges en intérieur, oui, Whoop Laps est un outil intéressant pour mesurer vos progrès, vos essais, vos tentatives, et vous mesurer à d’autres… Par absence de traduction, la synthèse vocale n’est pas encore tout à fait adaptée à un smartphone français, mais ce n’est qu’une question de temps. Il est proposé sur GooglePlay pour Android (ici) à 2,29 €. Il est également proposé sur l’AppStore pour iOS (ici) à 1,99 € – c’est cette version que j’ai utilisée. Il n’y a pas de version d’évaluation. C’est plus cher que le chronomètre de votre smartphone, mais aussi beaucoup plus précis et surtout automatisé, et beaucoup moins cher qu’un outil de chronométrage basé sur le RSSI ou sur un transpondeur à bord du multirotor. 

Une vidéo

12 COMMENTAIRES

  1. Mille fois merci pour l’info, j’en ai rêvé d’une appli comme celle là!

    Je vous laisse, j’ai les 24h de mon appart à faire 🙂

  2. Je n’y croyait pas aussi on m’a déjà joué le cou des applications miracle mais ça fonctionne génial.
    And as the author speaks my native tongue: that is clever and brilliant! Thumbs up!

  3. En direct des pit stop pour changement de lipo….ça marche super bien et le fait qu’il annonce le temps à chaque passage est carrément génial, on s’y croirait! (faut juste être attentif car effectivement la traduction du temps n’est pas parfaite).

    J’imagine une version pour des courses à plusieurs où on mettrait une pastille de couleur/logo sous chaque drone et l’appli reconnaîtrait à chaque passage les différentes pastilles….au cas où le développeur nous lise!^^

  4. Tester ce midi avec un qx95, fonctionne parfaitement !
    Je pense que la led aide à la détection lorsque je passe hors du champs de vision, d’où sa sensibilité élevé.

    Je pense qu’avec un meuble ikea KALLAX (avec des carrés creux) on pourrait faire une case par personne. (ce qui fait aussi un téléphone par personne :/ )

    L’idée des pastilles est pas mal aussi, par contre faut bien passer devant du coups.
    J’ai checké, l’angle des caméras de mon téléphone me permettent pas trop de l’utiliser dans des petits endroits.

    Ou alors dans un petit carré tout blanc, le tel posé dans le carré, et une led de couleur différente pour chaque drone. Et ensuite on pourrais calibrer l’application pour reconnaitre chaque drone par sa couleur.

  5. Le prix est un peu élevé pour ce qu’elle fait, si vous voulez le refaire, rechercher juste Opencv et cv2.createBackgroundSubtractorMOG2, c’est ce qu’on utilise pour compter les voitures 😉
    Libre à vous ensuite d’optimiser le programme pour qu’il soit moins sensible aux aléas.

  6. @ Fred 2,30€ pour l’application androïd, ce qui est un peu curieux car si je ne me trompe pas, mettre une application sur androïd coûte moins que la mettre sur IOS.
    Le prix aurait été correcte sans le soucis de faux-positif 😉

  7. je n’ai pas réussi à faire quoi que ce soit avec la version android, tout se lance mais il ne détecte jamais rien. ni en cam frontale ni en cam arriere

LAISSER UN COMMENTAIRE