Realacc GX210, le test

23
3733

dsc_0088-1200La copie est un art développé à son extrême par les fabricants chinois. Prenons l’exemple du GX210 de Realacc. Le constructeur emprunte un peu du QAV-X de Lumenier, et puis aussi un peu du QAV-R. Le tout est sans doute suffisamment différent pour être difficilement attaquable. L’appareil est livré entièrement monté, avec sa radiocommande, sa batterie, prêt à l’emploi. Ce qui en fait une machine idéale, en théorie, pour les débutants qui n’ont pas envie de passer par la case « montage » d’un FPV racer… Notez que cet appareil nous a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

La structure du GX210 repose sur une plaque en X avec les 4 bras moteurs, en carbone d’une épaisseur de 3 mm. L’électronique est protégée par une petite plaque montée sur 4 entretoises longues.dsc_0106-1200 A l’intérieur, on trouve une autre plaque maintenue par de petites entretoises, qui soutiennent le contrôleur de vol, un SP Racing F3, et la plaque de distribution. Les ESC, des Racer Star RS20A BLheli, sont placés sur les bras, maintenus par des Rilsan. Ils pilotent des moteurs Racer Star Racing Edition BR2205 à 2300KV. Ils sont protégés des chocs par des garde-fous en plastique. Les hélices sont des 5045 bipales. Des LEDs sont placées sous les bras des moteurs, non pilotables par voie logicielle. La caméra FPV, une 700TVL, est montée sur une charnière qui permet de l’incliner à volonté. Elle est partiellement protégée par un support pour une caméra HD de type Mobius ou Runcam 2.

Suite du tour

dsc_0109-1200L’émetteur radio 2,4 GHz est installé et préréglé, associé avec la radiocommande FlySky i6 fournie dans la boite. Il est connecté en PWM, avec une ribambelle de câbles. L’émetteur vidéo 5,8 GH est un modèle de 200 mW – attention, la puissance maximale autorisée en France est 25 mW. Attention, il fonctionne sur 40 canaux dont le Raceband d’ImmersionRC. Il est fourni avec une antenne champignon… qui n’était pas dans la boite que j’ai reçue. Le tout, sans batterie et sans antenne, pèse 308 grammes. Il faut compter 13,4 grammes de plus pour l’antenne (normalement) fournie, et 108,9 grammes pour la batterie, une Lipo 3S 11,1V de 1500 mAh 25C. La prise d’alimentation est une classique XT60. La batterie est prévue pour être glissée sous le GX210, maintenue par un strap velcro et protégée par une plaque de carbone fine. Malgré la présence de patins en mousse sous les moteurs, le GX210 se pose sur la batterie. Il faudra donc être doux à l’atterrissage.

Avant de décoller

dsc_0116-1200Les réglages de la radiocommande et de Cleanflight ont été faits en usine, il n’y a en théorie rien à modifier. Pourtant il est conseillé de les vérifier. Sur la machine que j’ai prise en mains, les modes de pilotage n’étaient pas configurés, le GX210 était par conséquence en mode Acro. Les modes Angle et Horizon de Cleanflight sont bien sûr disponibles, il suffit pour cela d’associer un interrupteur à 3 positions à ces 3 modes. Plus évidemment Airmode si vous aimez pratiquer les vols freestyle. Les réglages manquaient aussi de « rate », ce qui se traduisait par des mouvements trop amples pour passer une figure simple de type tonneau ou looping. Mais il suffit de modifier ces valeurs pour gagner en nervosité. Il est également important de vérifier que le failsafe est bien activé sur l’appareil, et le régler au besoin.

Premier décollage

Comme d’habitude, il se fait en vol à vue, pour se rendre compte des réactions de la machine. C’est une bonne surprise : le GX210 de Realacc décolle avec pas mal de puissance, et affiche une belle stabilité. En poussant les gaz, il prend rapidement de la vitesse, de manière assez surprenante pour une batterie 3S 25C. Que vaut-il en vol en immersion ? dsc_0022-1200La machine se révèle très maniable, avec un comportement plutôt sain. Un regret tout de même : la caméra FPV vibre beaucoup. Pas au point de rendre le pilotage difficile, mais l’effet Jello est très visible. En plaçant une caméra de type Runcam 2 sur le dos du GX210, le même souci de vibrations apparaît, encore plus prononcé, trop pour que la vidéo soit agréable à regarder. Après vérification, les hélices sont bien équilibrées, dont pas en cause. Tous les écrous et vis sont bien serrés, le Jello persiste. Dommage. Il est possible de le réduire avec de la mousse sous la caméra, mais je ne suis pas parvenu à le faire disparaître.

Aller plus loin

dsc_0032-1200Avec une batterie 4S, le GX210 gagne encore en puissance ! Sa légèreté lui permet de belles accélérations et des virages presqu’à la verticale en donnant simplement un coup de roll pour les virages, simplement en gérant le pitch pour ne pas perdre d’altitude. Dommage, tout de même que la caméra soit un peu pénible à orienter correctement. Son connecteur arrière vient buter sur le contrôleur de vol. Par défaut, la caméra est peu inclinée de 30° environ. Pour aller plus loin, il faut forcer sur le connecteur, ou le débrancher, incliner la caméra et le rebrancher. Dans ce cas, l’inclinaison démarre à 40° environ, et peut aller plus loin. Au chapitre des regrets, il est dommage que l’appareil soit dépourvu de buzzer. Deux des quatre LEDs présentaient des soudures qui n’ont pas tenus plus de quelques vols. Rien de grave, mais il y avait tout de même deux fils d’alimentation dénudés qui risquaient de toucher la plaque carbone conductrice.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

23 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    J’ai monté la version X210, c’est une machine furieuse équipée de moteurs 2205 de 2600kv.
    Les racers c’est comme les pc de Gamer, faut les monter soi-même pour tirer partie du meilleur matos et à mon avis, rien n’est plus formateur que de mettre les mains dans le cambouis 😉
    Pour ceux que ça intéresse, il y a quelques mois j’ai mis en ligne un petit tuto de montage de X210… mais rien ne vous empêche de prendre un châssis GX210…

    Mon premier vol : http://urlz.fr/4tcA
    Playlist de mon tutoriel YouTube : http://urlz.fr/4cqy

    J’ai aussi remarqué les vibrations de caméra avec des “rates” importants, avec le changement de saison j’avoue avoir mis un peu mon racer de coté au profit du QX 🙂 mais je vais faire des essais avec des hélices moins agressives et d’autres réglages…

    Je suspecte aussi les ESC “Racer Star” de n’être pas assez réactifs et de mal encaisser les surchauffes…
    Ce printemps j’essayerai avec des ESC moins lowcost, genre LittleBee 30A pour voir ce que ça donne.
    Bon vol,

    Fabien

    ps : je n’ai pas compris mais cet article avait disparu quelques minutes lol

  2. @ Fabienst : Merci pour ton retour d’expérience ! 🙂
    Oui, on a eu de petits soucis sur le site, ça devrait revenir à la normale…

  3. Un de mes cheap racers préférés…. Le problème de jello, est pas mal lié au support … En resserrant bien les vis sur les côtés, ca aide bien :)…. Flashée avec les derniers firmware BLHeli_S, la machine est super confortable… En fait, c’est tellement lisse, que le mode acro est presque facile …. donc paradoxalement, pour un débutant confirmé, c’est pas mal 🙂

  4. Voilà mon cadeau de Noel !?
    C’est avec celui là que je vais faire mes premiers pas en racer….
    Merci pour vos tests les gars.

  5. Pareil Fabien, comme j’aime bien construire j’ai pris le kit chez AliE pour une 100 €, à part le manque de vis assez longues je n’ai pas eu de difficultés particulières et le premier vol n’a necessité aucun reglage particulier (SP-F3); ne reste plus qu’à faire progresser mon pilotage mais la base est bonne…

  6. @ lefreyb : La CC3D est souvent pénible à mettre à jour avec les dernières versions des firmwares, la Naze prend tout doucement le même chemin. Pour quelques euros de plus, il vaut mieux choisir le contrôleur de vol le plus récent.

  7. Concernant les cartes contrôleurs CC3D, c’est bien dommage que les logiciels OpenPilot puis LibrePilot ne sont plus vraiment suivit, personnellement je trouvais ses interfaces beaucoup plus intuitifs que CleanFlight ou BétaFlight… même si j’ai été obligé de m’y mettre par la force de choses 😉
    Personnellement, ma carte contrôleur favorite est la LUX32, très robuste, simple et fonctionnelle…

  8. J’ai pris la version montée du QAV-X de chez lumenier (que du matos de chez eux, mais que j’aurais pu monter en DIY), et j’ai le même souci de jello/vibrations que le quad de chez eachine. J’ai tout essayé, changer les hélices, jouer sur les notchfilters… Le problème persiste toujours.
    Je pense que c’est lié à la géométrie du quad, qui transmet facilement les vibrations et fait surcompenser la carte.

  9. Une antenne de 134g? avec ça on doit avoir une sacree portee j’imagine 😉

    Ca serait pas 13,4g par hasard ?

  10. “Mais si vous pouvez investir un peu plus, tournez-vous vers des concurrents plus efficaces et sans ces petits défauts crispants.” Du coup… c’est quoi les concurrents plus efficaces ? ^^

  11. @PierreF:

    Actuellement trois machines recueillent le consensus des differentes reviews online pour leur rapport qualité prix:
    Eachine wizard 220: env 130€ BNF (HT)
    JJpro P200 (egalement dispo en 175): env 200 BNF (HT)
    Diatone Crusader GT2 200 (egalement dispo en 175 et 150): env 270€ BNF (HT)

    Ces machines semblent bien réglées, avec seulement quelques ajustements mineurs bien expliqués par les differents testeurs.
    Fred t’aurais pas ces tests dans les tuyaux par hasard ?

  12. Un bonne machine est une machine hybride à monter soi-même en tirant partie du meilleur matos disponible, BNF ou RTF ça n’a aucun intérêt, une fois que vous avez crashé plusieurs fois votre racer, ce qui est inévitable même pour un champion faudra le remonter plus ou moins complètement.
    Donc à moins d’avoir une palette de racer BNF dans votre garage, autant mettre direct les mains dans le cambouis, d’ailleurs le matos sur du tout cuit n’est généralement pas modulable, les cartes sont soudées entre elles et l’ensemble n’est pas forcément évident à retoucher.
    Pour débuter, autant prendre un petit QX, j’ai également fait l’erreur de vouloir débuter avec une bête de course.
    En gros, les étapes idéales pour débuter : Simulateur (LiftOff) puis petit drone genre QX90 et enfin racer 210 ou autre.
    Autre erreur : débuter avec du matos d’entrée de gamme, genre radio à 30€ récepteur vidéo à deux balles etc…
    Autant investir direct dans une bonne radio comme la Taranis FrSky, un bon diversity et de bonnes antennes, de bonnes lunettes, même pour débuter avec un Qx… car au final vous y viendrez forcément 🙂

  13. @Fabienst

    beaucoup de points de desaccords avec ton post un peu fourre-tout et simpliste donc point par point:

    Le fait qu’on ait ulterieurement à reparer et bricoler sa machine n’invalide pas selon moi le concept de BNF, le seul truc sur lequel je suis d’accord c’est qu’il ne faudrait pas que le debutant s’imagine que ces machines sont pretes à l’emploi et ne necessitent aucune intervention ni au depart (verification de la config ds Cleanflight/Betaflight, MAJ des ESC, ajout eventuel d’un buzzer au autre) ni au cours du temps, un racer est et restera un truc de bricoleurs puisque son usage normal est de se crasher tres regulierement.
    L’interet du BNF c’est le gain de temps initial et le rapport composants/prix: grace à l’economie d’echelle faite par le constructeur on a une machine moins chere que la somme des éléments qui la compose. Et enfin pourquoi les BNF ne viseraient que les debutants?

    Sur ton histoire de machines impossible à retoucher ce n’est pas le cas des machines que j’ai citées, qui sont composées des éléments classiques d’un racer: un exemple, le principal reproche fait au wizard 220 est la qualité de sa camera, ça tombe bien elle est exactement aux meme dimensions que les foxeer/runcam (le chassis est concu pour ces dernieres à la base), donc hop on la change et on a toujours une machine a un prix super interessant.

    Pour les etapes pour debuter on est aussi d’accord mais ça ne me semble pas etre le sujet, la on parle d’evaluer la qualité d’une machine proposée deja montée.

    Enfin pour l’investissement radio beaucoup ne sont pas d’accord avec toi: les radios flysky sont tres bien pour les racers et permettent d’economiser au moins 150€ sur une taranis, et comme tout le monde n’a pas un budget ilimité c’est plutot cool.

  14. @lolo, quand je rentre dans les détails, on ne me comprends pas et quand je généralise on me dit que je suis simpliste lol.
    Sinon oui je comprends que l’on ne puisse pas avoir le budget, je suis passé par là… sauf qu’en quelques années j’ai multiplié les radios et accessoires et au final si j’avais acheté direct du bon matos j’aurais certainement fait des économies 😉

  15. Bonjour à tous
    pourquoi ne pas recommander la naze32 qui a fait ses preuves ?
    je ne connais pas la sp f3, je me doute qu’elle est mieux car plus récente, quelles sont ses plus gros avantages SVP?
    en ce moment sur banggood la sp f3 n’est plus dispo mais la naze 32 l’est.
    Mieux vaut il attendre une version sp f3 dispo?(à peine 7 € de plus)
    merci et bravo à ce site

  16. bonjour,

    Merci pour ce test.
    Vous conseillez d’autres appareils sans ces défauts crispants.
    Pouvez vous indiquer des references et tests s’il vous plait pour quelqu’un qui débute ?

    merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.