Near-miss à Toronto

15
1082
ottawa-toronto-04
Crédit photo : BriYYZ

La presse canadienne rapporte que l’équipage d’un Bombardier Dash 8-400 de la compagnie Porter Airlines a procédé à une manoeuvre d’évitement pour ne pas entrer en collision avec un drone. Deux membres du personnel de cabine ont été blessés et transportés à l’hôpital, dont ils sont sortis. Selon Brad Cicero, le porte-parole de la compagnie Porter Airlines, « le Dash 8-400 était en provenance d’Ottawa, à l’approche de l’aéroport Billy Bishop ce lundi 14 novembre. Au-dessus du lac Ontario, à 9000 pieds, soit 2750 mètres environ, vers 7h30, les pilotes ont aperçu un objet à distance. A fur et à mesure de leur approche, ils ont réalisé qu’il se trouvait très près de leur trajectoire. C’est la raison pour laquelle ils ont décidé de procéder à une manoeuvre d’évitement. Il n’y a pas eu de contact entre l’avion et l’objet. Les pilotes ont d’abord estimé qu’il s’agissait d’un ballon. Après le débriefing, il est fort possible qu’il s’agisse d’un drone ». Deux enquêteurs ont été missionnés pour faire la lumière sur cet incident.

C’est tout de même peu probable…

ottawa-toronto-01
Crédit photo : FlightRadar24

En consultant la base de données de FlightRadar24, on constate que le vol de lundi matin entre Ottawa et Toronto est effectivement passé au-dessus du lac Ontario à 9000 pieds, plus ou moins à l’horaire indiqué. A cet endroit, et pendant la quasi-totalité de son approche, l’avion était à plus 20 kilomètres de berges les plus proches, au nord du lac. Etait-il possible qu’un drone se trouve à 2750 mètres d’altitude, à 20 kilomètres du rivage, et à 7h30 du matin ? Oui, c’est possible, si on envisage une machine poussée dans ses limites, décollant depuis un bateau, avec à ses commandes un lève-tôt peut-être désireux de filmer le lever du soleil. Mais c’est tout de même hautement improbable… On ne doute pas que les autorités n’attendront pas l’issue de l’enquête pour utiliser ce potentiel near-miss comme une preuve supplémentaire de la dangerosité des drones de loisir.

Source : The Star

ottawa-toronto-02
Crédit photo : Google

15 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi pas un ballon météorologique égaré ?
    Mais drone = objet fourre tout 🙁
    Autrefois on parlait d’ OVNI ce qui était à mon sens plus poétique, mais pas bien plus précis …
    (Du temps de des romains c’étaient des chariots de feux 🙂 🙂 🙂 )

  2. Ont ils pensé un instant à une cigogne transportant un nouveau né ?
    Oui, tu as raison @FPV_67 “Drone” = Objet fourre tout…
    Encore de la presse “sensation” (je ne parle pas de HM 😉 ) dont je vais moi même aussi pratiquer une manoeuvre d’évitement.
    Bon vol.

  3. A chaque fois que des pilotes voient quelques chose au loin et on le temps de l’éviter, faut bien voir que c’est des “objets” de plusieurs mètres d’envergure.
    Un Q400, vitesse de croisière dans les 600km/h (166m/s), vitesse mini safe 200km/h (55m/s).
    Même un “gros” multimoteur type S900,ça ne se voit pas à plus de 300m.
    Donc soit ces drones sont très gros, soit ces pilotes on des réflexes de dingue et des yeux bioniques.

  4. @Olivier C. …. ou …. ils ont bu 🙂 (non la j’exagère ..)
    Mais tu as raison voir une machine à plus de 300m c’est difficile … Et en s’occupant dans leur cabine (je ne dis pas à quoi) ils n’ont probablement que ça à faire que de scruter les drones 🙁

  5. “eux membres du personnel de cabine ont été blessés ”
    ” Il n’y a pas eu de contact entre l’avion et l’objet”

    On m’explique ?

  6. @ Fabien : L’appareil a fait une manoeuvre d’évitement. A ce moment de l’approche, le personnel est encore debout, pas attaché.

  7. C’est marrant comme aujourd’hui le moindre objet volant mal identifié est considéré comme un drone. Un “ballon” aussi loin des côtes, et suffisamment gros pour être repéré à vue par un pilote : Ca m’interpelle.
    Il y a pas si longtemps on voyait des lanternes chinoises partout et encore avant des ballons sondes, voire même la planète Vénus.

    Pourtant…
    Partout dans le monde, des OVNIs sont observés dans le ciel, ce cela depuis la nuit des temps.
    Le phénomène est donc loin d’être nouveau et beaucoup plus fréquent qu’on le croit. La presse locale et les journalistes en manque d’inspiration s’en donnent toujours à coeur joie et concluent inévitablement par la formule pleine de connivence mal réchauffée : “Blah blah blah… les petits hommes verts…”.

    C’est un phénomène passionnant, mais tourné systématiquement en dérision, simplement parce qu’on y comprend rien et qu’au fond, comme tous les trucs sans explication ça nous fait un peut pétocher pour nos certitudes.

    Je n’ai aucune hypothèse ou explication à refourger, mais je sais simplement qu’il y a énormément d’observations dans le ciel qui correspondent à des formes géométriques simples. Soucoupe, sphères, cigares, cubes, triangles parallélépipèdes, etc…

    C’est comme le survol récent des centrales nucléaires par des objets pas vraiment identifiés… en fait c’est pas du tout nouveau. Pendant la guerre froide (l’ancienne, pas la nouvelle), les américains pensaient à un coup des russes. Aujourd’hui l’explication la plus simple et la plus révélatrice de nos peurs : des drones pilotés par des terroristes. C’est une explication possible, mais c’est loin d’être la seule. Juste la plus commode à appréhender.

    Tout ça pour dire que les gens n’ont pas fini de voir des drones là où il y en a pas.
    Je ne peux pas m’empêcher de mettre un lien sur une vidéo qui me passionne… je serai très curieux d’avoir les commentaires et avis de la communauté des dronistes

    https://www.youtube.com/watch?v=oy-OiN-ilK0

  8. Ohaaa la belle excuse pour coller la législation Canadienne à celle de leur voisins Trumpistes….

  9. SeByDocKy, il fait encore +10C a Toronto mais l’hiver arrive un Jeudi cette annee avec une depression venant du Colorado et une chute des tempes vers les -13C apparement.

  10. Cela en devient exaspérant, ce n’est ni la première, ni la dernière fois que cela arrive.
    Ils arrivent à faire voler des fers à repasser qui se chiffrent en millions où les instruments de bords sont redondants afin d’être parés à un maximum d’avarie et ne sont pas capables de savoir visuellement ce qui a frôlé leurs bijoux technologiques…
    ils ne pourraient pas ajouter une dashcam de série pour couper court à toutes polémiques ?
    Cela ne leurs pose aucun problème ou les arrangent de laisser aveuglément une telle responsabilité au seul personnel de cabine ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.