Parrot Disco Raw Footage

13
1790

discohpAprès la vidéo de Pablo Sotes qui montre l’aile volante Disco de Parrot de l’extérieur, voici celle de Hervé Pellarin, qui a pris en main la bestiole plusieurs semaines avant qu’elle ne soit dévoilée. Cette fois-ci, la vidéo est shootée depuis la caméra embarquée de la Disco ! Les images sont brutes, extraites de la mémoire intégrée, sans post-traitement ni stabilisation. La vidéo est faite de plusieurs vols, avec des décollages qui permettaient de respecter la hauteur légale, et en vue directe de l’observateur. La Disco dispose d’un outil logiciel, dans Freeflight Pro, qui permet de préciser une enveloppe de vol à ne pas franchir pour, justement, ne pas enfreindre la loi alors que la technologie le permet. Des images exceptionnelles qui font rêver !

13 COMMENTAIRES

  1. Quid du plafond de 150m qu’on devrait (en toute théorie) respecter … ??
    Comment demander aux communs des mortels de respecter les lois alors que les société comme Parrot les bafouent allègrement aux vues de tous …

  2. C’est marrant de préciser que les vols ont été fait en respect de la hauteur et du vol à vue, alors qu’on voit clairement qu’il traverse des nuages épais (vol à vue?) et qu’il est très haut (moins de 150m du haut de la falaise, mais bien plus à l’aplomb de l’appareil). Bref, comme dit FPV_67, c’est pas la première fois que Parrot présente ses appareils au mépris de la loi française, incitant le futur acheteur à en faire de même. Très dommageable pour notre loisir… 🙁
    Sinon l’aile a l’air sympa (vidéo en 720p, pas plus?).

  3. @ FPV_67 : Il y a plusieurs réponses !

    La première, c’est que Parrot est une société qui vend dans le monde entier, pas aux seuls pays où la limitation est à 150 mètres. Ou à beaucoup beaucoup beaucoup moins si on prend le cas de la Belgique. Pour avoir volé en Islande ce printemps, j’ai laissé tomber l’une des machines que j’avais pourtant trimballée parce qu’elle était bridée à 120 mètres de hauteur et 300 mètres de distance. J’ai utilisé une machine qui allait beaucoup plus loin, beaucoup plus haut. Idem en Suisse cet été, en allant moins loin.
    Pour ma part, je n’ai assisté qu’à un seul vol d’ingénieurs de chez Parrot qui dépassait les limites légales en France, mais c’était en expérimentation autorisée sur un terrain dédié à cet usage en proche région parisienne (un cluster réaffecté). Les démonstrations récentes de la Disco ont été conduites en Californie.

    La deuxième, c’est le débat éternel des constructeurs de voitures. Doivent-ils brider la vitesse des automobiles parce qu’il est possible d’enfreindre la loi ? Ce n’est pas le cas, pourtant le marché est énorme et le nombre d’accidents terriblement supérieur à celui des drones.

    La troisième, c’est que Parrot fournit justement des outils pour que les utilisateurs puissent limiter leurs vols en indiquant l’enveloppe autorisée, parce que tout le monde ne va pas voler en Islande, en Suisse ou dans un pays plus léger sur la réglementation. Comme un limitateur de vitesse sur une automobile. Libre à chacun de l’utiliser ou pas, là est sans doute le problème.
    Mais j’ajoute que les outils contraignants de type nofly zone ne sont pas encore au point : je suis par exemple resté cloué au sol en Suisse parce que le Mi Drone de Xiaomi avait décidé que j’étais dans une nofly zone. Ce n’était pas le cas, et c’était bien pénible.

  4. très belles images, je suis surpris par la qualité et la stabilisation, le pitch de la cam est bien aussi, je pensait
    beaucoup moins vers le bas.
    merci nocomp, c’était laminaire ou il y avait du thermique ?

    pour la hauteur, si vous décollez du haut de la falaise, vous avez droit a un plafond pratique de 150 mètres en
    milieu de vallée c’est sur que sa fait haut mais il à bien décollé de la falaise et vole 150 m au dessus.

    je vole en altitude et décolle sur des spot entre 1600 et 2200 mtr d’altitudes, je vais pas redescendre a 150 mètres, il faut aussi arrêter de chercher des poux ou il n’y en à pas!!

  5. D’accord pour dire que parrot ne vend pas uniquement en France , mais en l’occurrence , sur la vidéo , ça ressemble furieusement au lac d’Annecy ..
    Je crois que nous espéreront tous une législation plus souple . Moi aussi j’aimerais bien voler dans les nuages ! )

  6. Que je comprenne un truc avec cette aile : la commande est en WiFi (je suppose que c’est pour cela qu’il n’y a pas encore de vidéo en rase mottes), et le flux vidéo aussi. Donc si la télécommande est en wimo et a une portée théorique de 2km, la réception du flux vidéo se fait bien juste avec le smartphone ? Si oui…. Portée ? 200m ?

  7. @ Fred : La Disco n’est pas faite pour les vols acrobatiques, c’est un appareil ultra-assisté. Quand tu la lances, elle part se placer en vol circulaire à 50 mètres et vole toute seule jusqu’à ce que tu décides d’intervenir. Tu peux faire du rase-mottes, mais ce n’est clairement pas ce à quoi elle est destinée, et la latence n’aide pas pour pratiquer des vols nerveux, sauf à vue.
    Le smartphone n’est qu’un outil d’affichage de l’image et de la télémétrie, tout le reste (commandes et retour vidéo) est géré le Skycontroller 2, qui est donc requis.

  8. Les vues sont belles mais en réalité c’est pas ce qu’on voit en vue directe FPV avec des lunettes HDMI par exemple.
    La vue FPV est bien moins belle.

  9. Pour passer mes vacances d’été à Talloires (ville du bord du lac) depuis 7 ans, je te garantis que des nuages tu en as à bien moins de 150m de haut, donc pour ça : check !

    Maintenant, est-ce que ça respecte le reste des 10 règles DGAC… c’est un autre problème…

    Puis moi, je préfèrerai un drone étanche genre swell pro 🙂

    mais une aile, ça a l’air bien cool (mais pas à ce prix là ! promotion pour noel M. Parrot ?…)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.