Nizas FPV Air Race

10
795

Nizas FPV Air Race-06Ce week-end (ou plutôt ce samedi, pour cause de météo pluvieuse le dimanche) a eu lieu la course FPV Nizas FPV Air Race, organisée par le Herault Model Club (HMC) et son président Steeve Wincenty sur le terrain de l’ancien aérodrome de Pezenas, au nord d’Agde. C’était la toute première compétition fédérale qui suivait le règlement FFAM/FAI… Le résultat de la compétition ? Il est sur le site Rotormatch, ici : Hugo Madignier est en tête du classement, Pablo Sotes avec son Bebop 2 customisé pour la compétition est arrivé deuxième, Yann Lestavel est arrivé troisième… La page Facebook de l’événement regorge de photos !

Nous n’y étions pas, mais voici le récit vu de l’intérieur par le pilote qui est monté sur la première marche du podium, Hugo Madignier ! Il était venu avec un nouveau quad développé par Aero-tek, et accompagné de son concepteur Jean-Paul Coissard.

Hugo raconte…

Nizas FPV Air Race-01« Nous sommes arrivés en retard avec Jean-Paul… comme d’habitude. On a loupé le briefing, évidemment. C’était le site Rotormatch qui gérait une partie de l’organisation, et ce pour la première fois. Il a permis d’inscrire les pilotes, de définir les poules, de gérer les fréquences vidéo, les résultats et le classement.

Le circuit était plutôt rapide, avec 620 mètres de longueur, un tunnel fait de 2 gates espacées de quelques mètres et des flags. Il y avait des zones de croisements, impressionnantes surtout au niveau de deux flags autour desquels il fallait faire 3/4 de tour.

Pour résumer simplement le parcours… Départ en direction du tunnel de la muerte, virage serré à 180° puis première ligne droite dans laquelle on passe à travers 2 gates rapprochées, puis au dessus de 2 autres gates qui servent de croisement. Ensuite on attaque un loooonnng virage derrière 2 flags, puis une partie sinueuse. Nizas FPV Air Race-09On fait 3/4 de tour autour d’un flag avec ce risque de croisement, on enchaine sur une ligne droite avec deux gates rapprochée et enfin on fait 3/4 de tour au niveau du dernier flag, avec un nouveau point de croisement, pour prendre la direction de la gate située au niveau de la ligne de départ.

En condition de course, le temps au tour le plus rapide tournait vers 22 secondes. J’ai réussi à le descendre à moins de 20 secondes après la finale. Les grosses configurations étaient clairement avantagées, ce circuit était très rapide !

L’ambiance générale de la course était très bonne, plutôt cool. On comptait 24 pilotes en tout dans la compétition. Les vols ont pu s’enchainer assez vite, c’est une excellente chose, et c’est rarement le cas en compétition. Je pense que tout le monde a pu pas mal voler. Moi-même j’ai du vider plus d’une dizaine de batteries. Je crois que c’est ce que tout le monde recherche ! ».

La machine de Hugo

Nizas FPV Air Race-04Hugo ne nous a pas dit grand-chose sur la machine inédite d’Aero-tek qui lui a permis de gagner la course, il est encore trop tôt…

« Le Punish’air n’est pas du genre à trainer dans les lignes droites, c’est une machine qui atteint environ 150 km/h en vitesse de pointe ! Une bonne configuration est un ensemble. On fait des tests, on cherche les composants qui s’entendent le mieux pour avoir quelque chose de sain. J’ai utilisé des batteries 4S 1800 d’Optipower qui m’ont permis de voler sans faiblir malgré la grosse consommation de la machine, 110 ampères en pointe et 70 ampères de moyenne en course ».

Rotormatch le gestionnaire

Steeve Wincenty, l’organisateur de la compétition, s’est appuyé sur le logiciel en ligne Rotormatch, que vous aviez peut-être découvert ici. Il nous a décrit son expérience…

« Rotormatch permet d’organiser une rencontre FPV de A à Z, de la publication de l’événement jusqu’à la gestion de la compétition et l’affichage du podium. Il y a juste pour obligation que chaque pilote soit inscrit préalablement sur le site afin de pouvoir gérer les différentes courses, les tours de qualifications, et puis les manches de finales.

Nizas FPV Air Race-03Les attributions de fréquences vidéo ont été, pour Nizas, logiquement attribuées dans l’ordre d’organisation des poules. C’est-à-dire que chaque pilote se voyait attribué le numéro du canal Raceband en fonction de sa position dans le groupe, et ainsi de suite. Les critères des courses sont bien évidement paramétrables avant de débuter la course, on peut modifier le nombre de pilotes par groupes, le nombre de tours de qualifications, etc ».

Crédits photos : Gilles Gourdon

Les vidéos

Le point de vue de Hugo…

Le point de vue de Pablo…

10 COMMENTAIRES

  1. aucun problème de mesure, j’ai finit mes tour à 66 secondes avec 38% dans l’accu, et en 1min40 à ce rythme je suis à 0% 😉

  2. Ben voilà qui s’annonce bien pour la saison !!! Visiblement ce fut très bien géré pour une première ce qui est un gage pour les compétitions à venir.

    Le seul point négatif pour moi est le circuit misant tout sur la vitesse avec aucun passage vraiment technique.
    Attention a ne pas interpréter mes paroles: voler a ces vitesses là en passant sous des gates est technique. Ma critique repose sur le fait que du coup ça devient ici un peu trop bourin et c’est dommage…
    Pourtant ceux qui me connaissent diront que je suis un amateur de machine en 6″ qui envoie du steak 😉 , mais en course (pas qu’en FPV racing) j’estime qu’un minimum de technicité repoussant les limites des pilotes (autrement que full gaz) est une bonne chose.

    @AirVB au vu du vol oui 1min30 est tout à fait réaliste … Si tu envoies du throttle avec ce genre de machines tu seras dans le même ordre de grandeur.

  3. @Barry Moi ça ne me choque pas qu’un circuit soit rapide et pas trop technique. Il y aura bien d’autres circuits dans le championnat qui seront, eux, très techniques et plus lents. C’est comme dans tous les championnats de course, la difficulté réside dans le fait d’être bon partout, et que la machine le soit aussi. C’est ce qui peut rendre le championnat intéressant.

  4. Oui il est vrai … Se baser sur une course et un circuit était pas très futé de ma part :-S

    Ce que j’aimerai éviter (et c’est le pourquoi de mon commentaire) c’est les extrêmes: soit aucune technique, soit au contraire technique pure et dure.

  5. Dimanche on a refait la 2° partie du circuit. Plus tournante et beaucoup plus fun.
    Sinon oui, circuit très rapide.
    Pour notre course au moi de mai ce sera surement l’inverse… 300-350m
    J’ai terminé 9°. J’aurai pu faire mieux si je n’étais pas repris à 3 fois pour passer les gates au 2° tour de la 1/2 finale. (caméra qui avait tourné donc dur de viser droit)

  6. C’est vrai que le circuit manqué un peux de technique. Malgré qu’un petit homme vert en 4 pouces en a surpris plus d’un.Vivement la prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.