Dans un Phantom 4

8
1525

Le nouveau Phantom 4 de DJI est blanc immaculé, avec une coque qui cache tous les composants électroniques – et les protège par la même occasion. Mais à l’intérieur, il y a quoi ? Une fois ouvert et dépecé, voici ce que on trouve dedans. Ceux qui ont ouvert un Phantom 1 noteront qu’il n’y a plus vraiment de points communs entre l’ancienne et la nouvelle génération… La seconde photo est celle de la nacelle stabilisée…

Source : Phantom4-Guide

Inside2 gimbalp4

Et puis l’intérieur, vu par une vidéo officielle de DJI…

8 COMMENTAIRES

  1. Quelque chose de très très pro qui n’a absolument plus rien a voir avec le modélisme de loisir. Un produit fini dans tous les sens du terme, aucune modif possible. Pour moi c’est aussi passionnant que d’appuyer sur un bouton pour faire monter le phantom, prendre une photo et rappuyer sur le bouton pour poser le phantom. Ça marche, tout simplement… trop simplement pour moi.

  2. Découvrons ensembles le premier Idrone de chez Apple 🙂
    La je crois que, en dehors de lui graver la pomme sur le c*l, on ne peut pas faire plus. 🙂

  3. OH si PIERREA on peut toujours lui rajouter des bugs avec des mises à jour pour obliger les clients à en racheter un autre…. comme apple avec les iphones.

  4. tout dépend de ce que l’on souhaite faire avec son drone. Bricoller ou faire de la photo. Il est clair qu’avec le P3 ou P4, c’est pour faire de la photo et etre sur que lorsqu’on est sur site, la photo sera prise.
    J’en ai construit un paquet, réussit quelques clichés, fait quelques films qui a l’époque m’émerveillaient. Mais franchement, beaucoup de bidouilles (et de sous), et de satisfaction (ouai! il vole), mais pas beaucoup de belles photos.

  5. +1 Leonz les Phantom sont très bien pour ce qu’ils doivent faire : prendre de belles photos ou vidéos sans se prendre la tête. Pour le bricolage il y a toujours les racers 🙂

  6. Effort de rationalisation certain, le tout produit en grande série, ce genre d’engins à son public, à voir, bel effort de R&D quand même.

    On voit d’ailleurs bien sur la photo les deux petites cams avant ainsi que le sonar.

    PS : (en éspérant ne pas être trop off-topic) il paraît que l’engin devient fou dans les contre-jours à cause du systéme “optique” d’évitement des obstacles.

    En remontant à la préhistoire cela rappelle les premiers Helicommands Robbe qui, une fois la révolutionnaire fonction stabilize activée au dessus d’une surface trop peu contrastée (herbe, neige, eau …) faisaient faire des tonneaux et autres immelmanns involontaire à un spirit L-16 lithiumisé d’ordinaire bien placide.

    Dans le cas du phantom 4 la caméra ne regarde plus dessous comme le faisait le HC mais devant, le principe est néammoins le même une forme de “machine vision” par optical flow.

    Aprés je ne présage de rien, attendons les retours d’expérience.

    PS 2 : Une fois briqué ça fait un beau presse papier pour sûr !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.