Région parisienne !

17
330

ppolice2Suite aux événements qui se sont déroulés dans la nuit du vendredi 13 novembre à Paris et en proche banlieue, à l’instauration de l’état d’urgence en France, la préfecture de police a publié un arrêté « portant interdiction de survol des départements de la région d’Ile de France par des aéronefs télépilotés (drones) ».

Aucun vol !

Il précise que les vols sont totalement interdits du 14 novembre à minuit au 16 novembre à minuit, c’est-à-dire dimanche 15 et lundi 16 novembre. Attention, la zone couvre toute l’Ile de France, elle n’est pas cantonnée à l’habituelle CTR d’Ile de France. Ceci inclut les terrains de clubs affiliés à la FFAM ou d’autres associations de radiomodélisme, mais pas les vols en espace fermé (intérieur). Cet arrêté a été mis à connaissance du public via Twitter, ici.

L’arrêté est à consulter ici. Le compte Twitter de la Préfecture de Police permettra de surveiller l’éventuelle prolongation de l’interdiction de survol.

Merci à waoo pour la notification !

Edit : Suite à des questions par email, voici une précision sur l’étendue de l’Ile de France. Elle englobe les départements de Paris (75), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Essonne (91), Hauts-de-Seine (92), Seine-Saint-Denis (93), Val-de-Marne (94), Val-d’Oise (95).

Edit 2 : Suite à d’autres questions et une discussion sur Twitter, il faut savoir que Paris est couvert par la P23, une zone impénétrable aux aéronefs, quelque soit leur type, du sol à 6600 pieds soit 2000 mètres). Comme les multirotors sont limités à une hauteur de 150 mètres, ils sont totalement interdits de vol dans l’enceinte parisienne, les limites étant les anciennes fortifications – que l’on peut désormais associer au tracé du boulevard périphérique. Ceci est valable toute l’année. Au-delà du périphérique s’étend la zone CTR d’Ile de France, qui interdit aussi les vols, dont les limites sont à visualiser sur AIP Drones). Il n’y a aucun tolérance pour les vols sur Paris. Il y en a dans la CTR lorsqu’ils sont pratiqués avec suffisamment de précautions et à l’écart des zones habitées. Ce n’est qu’une tolérance, elle peut disparaître à tout moment, notamment lors d’événements comme ceux du 13 novembre 2015. La réglementation reste claire : les vols sont interdits en CTR.

17 COMMENTAIRES

  1. @laurent92 : Trop tard ? Ben sachant que l’interdiction a commencé à minuit, j’ai 1h de retard… mais les vols s’ils avaient été autorisés n’auraient pu commencer qu’au début de la journée aéronautique, c’est-à-dire demain matin… Ce qui laisse encore un peu de temps 🙂

  2. Merci.
    Comment ferait on sans les réseaux sociaux et les (bons) sites web pour être informé de ce genre d’arrêtés ?!
    Si un jour prochain nous devons par décret enregistrer nos “jouets” (qui peuvent aussi être des outils de travail) dans un fichier national, il sera alors de la responsabilité des gestionnaires de ce fichier de prévenir sans délai et de manière individuelle tous les propriétaires enregistrés, il me semble…

  3. rhaa je me lève à l’aube … et pour une fois mon cher Helicomicro m’annonce une bien mauvaise nouvelle…

  4. Merci Fred, info primordiale que je relaie de mon côté.
    Et la prochaine fois stp, on t’accorde jusqu’à minuit dix, pas une minute de plus.
    🙂

  5. Ça va devenir compliqué avec les UAV et une fois l’émotion passée, l’occasion de remettre un tour de vis sera trop belle.

    Sans compter que la TV a fait 1 reportage il n’y a pas longtemps où on voyait des barbus se faire livrer des Phantom au moyen Orient.

    La fin est proche, parce que quand ils auront franchis le pas, je crains que ça devienne compliqué pour tout le monde tellement l’impact médiatique et psychologique sera important !

    Ce n’est pas le moment de déconner et il vaut mieux collaborer pleinement plutôt que tout soit interdit dans un avenir pas si lointain.

    Je reste volontairement évasif pour ne pas donner d’idées à certains et ne pas générer de mots clés sensibles.

    En tout cas tout ce qui arrive est dramatique, je suis atterré et triste pour toutes ces victimes innocentes et leurs familles. Malheureusement, ces intégristes ont d’ores et déjà obtenu le résultat escompté.

  6. Je profite de cette totale interdiction pour poser la question de façon très précise.
    A quel moment parle t on de survol ou de vol? De mes connaissances aero les limitations se basent sur le haut dessus des éléments du sol, foret, bâtiments. Dans quelle mesure un multi en foret ou dans un parking souterrain serait il interdit par ce genre de publication alors qu’une voiture rc pourrait très bien évoluer ?
    Dans les deux cas nous sommes bien en présence d’avtivite de modélisme.
    Car on parle d’interdire les vol prise de vue et autre immersion loisir en altitude mais dans le cas des racers qui évoluent à 1m du sol physique sous des obstacles aériens infranchissables par des engins aériens traditionnel je trouve que c’est très flou. On pourrait aussi parler des cerfs volants, entrent ils dans ces interdictions?

    Je ne veux bien entendu pas polémiquer juste comprendre.

  7. Autre question, la communication, on nous demande de nous tenir informer par les notam mais là il s’agit d’un décret, en regardant les notam à l’instant je ne vois rien concernant cette interdiction. Il faut vraiment qu’il y ai qu’un point central pour savoir les limitations en cours.

  8. @wallace : Je ne me prononce pas sur le survol et sa définition, je pense que le bon sens prime en l’absence de précisions.
    La question de savoir qui peut, qui doit, qui a le dernier mot, avec ou sans notion d’urgence, de la préfecture ou des les autorités en charge de l’espace aérien (et éventuellement d’autres administrations) est ouverte. J’imagine que le moment n’est pas opportun pour lancer le débat, mais la question est intéressante. Il y avait déjà eu un précédent, sans notion d’urgence : https://www.helicomicro.com/prefecture-drones/

  9. Ce que je trouve hallucinant c’est qu’il y a que sur Helicomirco qu’à cette info pourtant si important. Pourquoi la Ffam ne dis rien ? Les autres sites non plu. Merci, Fred, tu es important pour nous et notre passion!

  10. Chaque drame porte son lot de lois liberticides, en janvier on a eu droit a la loi renseignement qui peut tous nous espionner sans raison valable, alors pourquoi pas une interdiction des drones, le grand public est assez hostile envers les drones et cela donnerait au peuple l’illusion d’être protégé par le gouvernement,c’est bon pour les élections ça. Ou alors une laisse dans le cul obligatoire peut être? Nous verrons cela sous peu…

  11. J’entends ce matin à la radio que l’état d’urgence est maintenu pour 3 mois. Ça s’applique à l’arrêté concernant l’interdiction de vol ou ce sont deux choses dissociables ?

    Merci fred.

  12. @Bol2riz : Ce sont deux choses dissociées, même si l’interdiction repose sur l’état d’urgence. Pour reconduire l’interdiction, il faut un nouvel arrêté. Il va falloir surveiller le fil Twitter de la préfecture pour être tenus au courant…

  13. Merci bien et encore une fois bravo car c’est avec ce genre d’informations et cette réactivité que l’on peut nous aussi réagir rapidement et ne pas alimenter les amalgames.

    HelicoMicro est vraiment une référence dans le domaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.