Blade Inductrix, le test

26
16120

Edit : Vous êtes arrivé sur cette page en venant chercher des informations sur le Tiny Whoop ? Vous avez bien fait, le Tiny Whoop est basé sur le Blade Inductrix. Le Tiny Whoop ne vous dit rien du tout ? Allez voir là…

Ce micro quadricoptère commercialisé par le constructeur nord-américain Horizon Hobby ressemble à un jouet, un peu comme le Helix X4 de Airhogs. Avec son nom de personnage d’un BD d’Asterix, il prête à sourire. Que vaut-il vraiment ? Notez que l’appareil nous a été prêté par la boutique en ligne Arcadrone. Dsc_0114-600Comme d’habitude, à vous de nous dire si vous pensez que la méthode a influencé notre jugement.

EDF ?

L’Inductrix est constitué de 4 hélices très différentes de celles petites et fines des micro-quadricoptères classiques. Elles s’apparentent à des turbines, ou encore des EDF. Ce sigle signifie Electric Ducted Fan, soit des hélices courtes à grande surface montées dans des cylindres qui tournent à grande vitesse. Et c’est bien ça : les 4 hélices sont des quadripales qui ne mesurent que 3 cm de diamètre. Mais leur surface est vaste. Elles tournent à l’intérieur de cylindres de 0,9 cm d’épaisseur, translucides. Ils sont épais et rigidifiés par une découpe évasée. L’avantage de cette solution ? Les hélices sont bien protégées à l’intérieur des cylindres. Vraiment bien ? Nous le verrons lors des premiers vols…

Tour du propriétaire

Dsc_0117-600L’Inductrix mesure 8,3 cm de longueur et de largeur, pour une hauteur de 2,7 cm. Son poids est de 15,3 grammes sans sa batterie. Il faut donc rajouter les 4,4 grammes de la Lipo 1S 3,7 150 mAh 25C qui est livrée, pour un poids au décollage de 19,7 grammes. La structure principale est constituée par les 4 cylindres des rotors, en plastique translucide, reliées entre eux par des ponts très fins, auxquels est accrochée la nacelle destinée à accueillir la batterie. Le tout est vissé sur la plaque électronique pour rigidifier l’ensemble. Un canopy coloré chapeaute et protège cette plaque, fixé par deux joints en caoutchouc. Un autre canopy est fourni dans la boite, d’une autre couleur.

Un bon point

Dsc_0126-600Les moteurs sont reliés à la plaque électronique par des fils qui aboutissent à des connecteurs. Ce qui signifie que le remplacement d’un moteur est super simple : pas besoin de bricolage ni de fer à souder, il suffit de débrancher les fils, retirer le tout petit anneau flexible qui maintient le câble sur la base du moteur, de retirer l’hélice, puis le moteur de sa cage. Et faire l’opération inverse pour remettre un nouveau moteur. C’est l’affaire d’une minute au plus ! L’alimentation est fournie par un câble terminé par une petite prise avec un détrompeur. La batterie se glisse facilement dans son logement. La plaque électronique comporte 5 diodes. Celle sur le dessus indique l’état de la liaison avec la radiocommande et le mode de pilotage. Sous la plaque se trouvent 2 diodes blanches pour indiquer l’avant de l’appareil et 2 diodes rouge pour l’arrière.

Avant de décoller

Dsc_0122-600Horizon Hobby livre un chargeur USB pour la batterie, muni d’une diode qui s’éteint lorsque la charge est terminée. Comptez environ 35 minutes. L’appareil que nous avons testé est livré avec une radiocommande, donc « RTF », c’est-à-dire prêt à l’emploi. Il suffit de placer 4 batteries AA pour l’alimenter. Il s’agit de la désormais classique MLP4DSM, en 2,4 GHz, avec son look de manette de console de jeu. Elle est bien plus agréable que les petites radiocommandes chinoises, mais tout de même moins précise que des radios plus évoluées. Si vous disposez d’une radiocommande compatible DSM2 / DSMX, comme celles de Horizon Hobby ou des modèles compatibles (Orange, Devo sous DeviationTX, modules pour Taranis), préférez la version BnF de l’Inductrix, un peu moins chère. Allumez la radiocommande, allumez l’appareil, les diodes clignotent puis passent au fixe : l’Inductrix est prêt à décoller.

Premier décollage

Dsc_0021-600Poussez les gaz, l’appareil décolle franchement, sans peine. Pour qui est habitué aux micro-multirotors, le bruit très étouffé des moteurs étonne. L’appareil est plus discret que ses concurrents de taille similaire. La stabilité est exemplaire : l’Inductrix reste en vol stationnaire avec très peu de dérive, qu’il est facile de corriger avec les trims de la radiocommande. Il répond bien aux commandes, de manière saine. Le vol est fluide, avec une assistance qui maintient l’équilibre, et assez nerveux. Une pression sur le joystick droite de la radiocommande augmente les débattements. Dans ce mode, appelé « high-rate », l’Inductrix gagne encore en nervosité. Suffisamment pour devenir un challenge en intérieur.

Spartiate !

Dsc_0014-600Les concurrents chinois de l’Inductrix multiplient les petites fonctions bonus : pirouettes automatisées, mode headless, retour au point de départ. Rien de tout cela sur l’appareil de Horizon Hobby : il n’est pas prévu pour les tonneaux et les loopings, il n’offre aucune assistance au pilotage à part la stabilisation. Décevant ? Pas vraiment : on se lasse très rapidement des pirouettes puisqu’elles sont automatiques. Les fonctions headless et RTH sur les appareils dépourvus de GPS et de capteurs évolués ne sont pas efficaces, on les abandonne rapidement. Pas de regrets, donc.

Un bonus tout de même ?

Dsc_0035-600Un mode supplémentaire est disponible, bien qu’il ne soit pas documenté par le manuel. Lequel explique qu’une pression sur le joystick de gauche permet d’associer (« bind ») la radiocommande et le quadricoptère. Ce n’est vrai que si vous allumez la radio en maintenant la pression. Le reste du temps, appuyer sur le joystick de gauche permet commuter entre l’assistance à la stabilisation activée par défaut et le vol sans assistance. Dans ce cas, l’appareil ne se relève plus automatiquement lorsque vous l’inclinez. Un mode qui s’apparente au mode « acro » des FPV racers. Voilà donc un excellent moyen de s’exercer aux vols sans assistance à la stabilisation. Cela constitue une bonne école pour les vols en FPV racing, mais aussi la voltige ! Une fois en mode « acro », le joystick de droite permet toujours de choisir entre le « low-rate » et le « high-rate ».

Le point fort ?

Dsc_0128-600Puisque l’Inductrix est un très bon outil de formation au pilotage avec ou sans assistance, qu’en est-il de sa résistance aux crashs ? Parce le mode « acro », tant qu’il n’est pas maîtrisé, est l’assurance de pertes de contrôles fréquentes. La petite taille et le poids plume de l’appareil jouent en sa faveur. Mais ce sont les cylindres dans lesquels tournent les hélices qui assurent la meilleure protection. Vous pouvez toucher un mur ou un obstacle sans que les hélices ne cessent de tourner. Le plastique est assez rigide pour que sa déformation au moment du choc ne gêne pas la rotation des hélices, mais suffisamment flexible pour que l’appareil « rebondissent » sur l’obstacle. En pratique, cela permet de piloter sans craindre de toucher des obstacles. Parfois l’Inductrix tombe, mais ses hélices sont intactes. Mais la plupart du temps il reste en vol !

>>>> La suite du test se trouve ici <<<<

26 COMMENTAIRES

  1. Et bien en voilà un chouette test !!!
    Le mode accro est un vrai plus …

    Maintenant j’attendrais une éventuelle version FPV pour craquer mais il me tente vraiment bien pour voler dans mon salon :-p

    Need !!! On sait jamais XD

  2. Je le pratique depuis deux mois et c’est vraiment une super reference-ecole ! J’ai fini par casser 2 supports des ducts mais ça vole quand même.

    Par contre il manque vraiment de patate et à tendance à “décrocher” (perte de portance subite).

    Pour terminer je ne recommande pas les batteries de 180 ça le déséquilibre beaucoup et le gain m’a semblé très négligeable voire négatif en acro

  3. Très sympa ce petit modèle, j’en ai un et il est super précis pour ce faire des challenges dans la maison. En voulant tester le mode acro dans un gymnase chute direct de 3 mètres sur une tranche et le châssis n’a pas supporté, 2 fixations sur 3 d’un moteur de casser
    du coup changement du chassis (7.90€), les moteurs sont installés à force dans le châssis donc difficile à sortir et rentrer mais ils ne bougent pas

  4. Vu le prix arnaque 🙂 pour ceux qui l’achètent. Prix d’un ZMR250…

    Comme d’hab super teste Fred ;=

  5. Un ZMR à 70 boules ARF, avec sa radio je veux bien savoir où…

    ça a l’ air sympa comme tout, dommage que le temps de vol soit si court sur ces petits engins

  6. # onclefly tu nous feras une petite vidéo de tes vols et pirouettes dans ton salon avec ton zmr…
    Je connais quelqu’un qui en a un, il ne connaissais pas le mode accro, lui qui le trouvait un peu mou…

  7. J’étais super intéressé pour cette nouvelle saison hivernale indoor qui commence mais j’ai déchanté. Plein d’avis sur la fiche produit du site horizon hobby vont dans le même sens, gros problème de fiabilité des moteurs. Je l’ai recommandé à un ami débutant sans savoir, il a déjà changé plusieurs moteurs, même après seulement 5 min de vol ! Donc pas une question d’usure… Je suis grand fan des produits horizon hobby et ai malheureusement un peu l’habitude des soucis de fiabilité sur les petites machines Blade. Ils sont spécialistes pour pondre des v2 quelques mois après le lancement d’un produit (comme le mcpx, le cub umx…) qui serait né un peu vite ! Perso j’attends une v2 mais avec grande impatience, il est super !

  8. Il est très bien ce petit quadri 🙂
    Il n’y a qu’a voir les vidéos réalisées par horizon hobby, elles sont très parlante.

    Par contre le zmr rien à voir, c’est carrément un autre monde.
    Je vois pas très bien ce qu’il vient faire dans le sujet.

  9. Je l’ai essayé dans un gymnase il y a quelques temps, et je l’avais trouvé marrant. J’ai failli le prendre pour faire mumuse dans mon salon lors des longues journées d’hiver froides et pluvieuses. Et finalementt non, j’ai acheté un mini Evo (155mm), pour faire des soirées FPv en gymnase…
    ;-)))
    PS : le mini Evo est très bien, d’ailleurs…

  10. Bonjour à tous,

    J’acheter mon premier drone et c’est celui du sujet donc je me permet de mettre un post d’un débutant.

    J’ai été surpris par la facilité de vol et la stabilité de ce drone, mais il faut quand même apprendre il y a pas de miracle.
    Si on y a va tranquillement ca va.

    Pour l’instant pas de problème de moteur mais seulement 20 min de vol.
    Par contre j’ai remarqué que des fils ce sont prit sous l’ hélice, donc premier démontage qu’elle m… Par contre avec brucelle fermée qu’on passe sous le moteur que du bonheur, le même outil ouvert qu’on passe entre le moteur et l’hélice la même chose.
    Le seul point faible c’est l’autonomie. J’ai lu quelque par qu’on pouvait lui mettre une caméra De chez Horizon mais l’autonomie passe à 2 min.

  11. Bonjour,

    @ONCLEFLY ayeeeeeeeez, Horizon Hobby a sortit une MAJ pour le Glimpse FPV, pour qu’il soit compatible avec nos smartphone en Wifi…

    @FRED Vu mes connaissance en drone DIY (c’est à dire aucune, LoL)n je v’ai lutot me prendre le Nano QX FPV BNF. Etant donné que c’est pour voler chez moi (Marre des coup de ma femme quand j’exploses ces Orchidées), il me faut un petit drone équipé de protections d’hélices.

    Lionel(69)

  12. Un micro quadcoptère super amusant qui s’adapte au niveau de son pilote grâce à ses 3 modes de vol (low rate, high rate et acro). On peut juste lui reprocher une autonomie un peu faible (environ 5 min) mais avec plusieurs batteries cela n’est pas vraiment un problème. Je le recommande à toute personne souhaitant voler dans de petits espaces , quel que soit son niveau.

  13. Bonjour à tous
    j’ai acheté ce petit quadri suite à la lecture du test sur helicomicro et je suis très satisfait. simple et facile. Je suis juste un peu déçu par l’autonomie mais pas de surprise. c’est bien précisé dans le test

    maintenant je cherche à basculer en mode accro avec une DX6i
    quelqu’un connait il la manip ?

    un grand merci par avance

  14. @Brice

    Pour passer en mode ACCRO avec une DX6i, normalement, c’est l’interrupteur qui actionne la voie 5 (Gear), je crois…

  15. bonjour à tous,
    je viens de recevoir ce petit drone pour mon anniv,
    je suis novice mais je suis l’actualité depuis 5 ans.

    J’ai plusieurs questions sur ce drone, classé par ordre d’importance,

    info : je suis en mode 2 sur la radiocommande d’origine,
    je suis équipé en matériel de soudage de précision ainsi qu’en loupe grossissante pour travaux minutieux.

    1/ est il possible de passer sur une commande qui aurait (comme une manette de jeu) des gâchettes aux index pour actionner le rudder indépendamment du throttle ? (je n’arrive pas vraiment à garder mon vol stationnaire si j’active le rudder, ou alors je m’y prends mal ?)
    2/ je trouve que sur la commande d’origine les gaz sont très sensible, j’ai activé grand débattement et petit débattement sans trouver bcp de différence. Si je change de radiocommande verrais une différence ? et si oui vers laquelle me tourner (mes critères : gâchette aux index/max de précision / portée / ergonomie / FPV)
    3/ je voudrais passer au FPV avec ce modèle, est ce possible d’avoir le retour sur mon Gear VR + Samsung S6, comment faire, que faut il acheter ? (comme je n’y connais rien, je cherche un tuto et la liste des références et des matériaux).
    4/ si c’est toujours possible, est ce possible d’avoir une cam de quelque gramme et de bénéficier du head tracking (un peu comme sur le Bebop) de façon à répercuter les mouvements de tête sur la caméra (de façon logicielle pas de nacelles )
    5 / sur vos recommandations j’ai acheté le “Chargeur Quattro Micro battery”, je cherche quelle battery achetées pour gagner en perf et durée max (dans le format imposé par blade que je ne connais pas) et pour encaisser le poids supp de la cam + nouveau moteur
    6 / sur ma commande j’ai acheté une ossature transparents de remplacement (je ne sais pas comment cela s’appelle;)) au cas où je casse la structure, mais pas les hélices, ça casse souvent ?

    merci d’avance pour vos réponses

  16. Bonjour

    j’ai acheté ce minidrone pour apprendre, et franchement les progrès sont rapides.
    Par contre j’ai pris 3 batteries supplémentaires avec un chargeur qui en supporte 4, ce qui me permet de voler presque en continu (à condition de laisser un peu les moteurs refroidir entre deux vols)

    Quand les poils de chat ou les poussières s’enroulent autour de l’axe des hélices (passage sous canapé etc) on voit un moteur qui ne tourne pas au même moment que les autres à la mise de puissance, donc il suffit de soulever l’hélice pour déméler le fil et c’est reparti.

    Question : les armatures radiales, à l’intérieur des protections d’hélices, cassent quand même facilement, la seconde en 15 vols déjà. Ca vole encore, mais quelle colle utilisez-vous ? mes colles genre superglue et UHU un peu plus épaisses ne prennent pas correctement.
    Merci

  17. Bonjour,

    Le plastique du châssis n’est compatible avec aucune colle.
    J’ai débuté sur un blade jaune avec caméra et cassé le châssis.

    Impossible à recoller, il faut en changer

    Merci pour les tests. Je viens de le prendre un sans la caméra et avec les lipo du jaune on tient 8 minutes env.

  18. Bonjour,

    Je confirme, tout est fragile, je viens griller encore un moteur. Même pas 1 heure de vol en temps cumulé.

    Je vais me diriger vers l’hubsan 107 P comme je suis très content du 501S ca devrait etre bien.

    Les trucs inductrix sont lal finis et fragiles qui coûtent une fortune en pieces détachées

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.