MJX X800, le test

11
3204

Dsc_0080-600C’est la saison des X de MJX ! Après le X600 testé ici, voici son petit frère le X800. Lui aussi est un hexacoptère (6 moteurs), mais sa taille le classe dans la gamme des Ladybird de Walkera et X4 de Hubsan. Que vaut-il ? Réponses dans cette chronique. Notez que l’appareil nous a été donné par la boutique en ligne TinyDeal. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

Le X800 est fait d’une coque en deux parties, inférieure et supérieure, en plastique peint d’un noir mat (pour la version que nous avons testée). Sous l’appareil se trouvent 6 diodes, 4 bleues à l’avant, 2 rouges à l’arrière. Dsc_0066-600Deux diodes bleues sont logées dans deux fentes à l’avant, qui symbolisent des yeux. Exactement comme pour le X600. Les moteurs, brushed, sont protégés par des cages, moulées dans les deux parties de la structure en plastique. Pas un fil d’alimentation ne dépasse : la finition est propre, très engageante. Des plots sous les cages moteurs permettent de se poser. Les protections d’hélices sont préinstallées. Les dimensions ? De moteur à moteur en diagonale, le X800 mesure un peu plus de 13 cm (avec de petites variations qui dépendent du sens dans lequel est faite la mesure). Avec les protections d’hélices, il atteint 21 cm de large, et 3,4 cm de hauteur. Les hélices sont de classiques modèles de 5,5 cm de longueur. Le poids ? 71,8 grammes à sa sortie de la boîte, prêt à voler, c’est-à-dire avec sa batterie et ses protections d’hélices.

Petits arrangements

Sous l’appareil figure la trappe destinée à la batterie, d’où s’échappent les fils destinés à l’alimentation. Un JST rouge mâle du côté de la batterie, un JST rouge et noir femelle du côté du X800. Il est donc possible de recharger la batterie en la laissant dans l’appareil, MJX fournit un câble USB pour cela. Une charge complète s’obtient en 1 heure et 25 minutes. Dsc_0072-600Quelle est la batterie à l’intérieur ? Pour le savoir, il faut retirer une plaque à l’arrière du X800, maintenue par une petite vis. Il faut ensuite tirer sur le câble pour faire sortir la batterie. Ce qui n’est pas chose facile, elle ne se laisse pas faire. La faute à un autocollant qui bloque… et à une taille qui correspond exactement à celle de la trappe. Si la batterie gonfle un peu à l’usage, il est probable qu’elle ne rentre plus ! Il s’agit d’une Lipo 1S 3,7V de 750 mAh. Plutôt que de remettre la plaque qui ferme la trappe, laissez-la de côté. La batterie tient très bien (trop bien ?) en place. Vous y gagnez 0,6 gramme, vis comprise. MJX fournit aussi deux patins pour faire office de train d’atterrissage, à clipser sous la coque inférieure. Un conseil ? Laissez-les aussi de côté. Ils n’ont pas une grande utilité, rendent le look beaucoup moins sympa, et constituent un surpoids 1,9 gramme… dont vous pouvez vous passer.

Premier décollage

Dsc_0074-600Il faut charger la batterie, nous l’avons vu. Il faut aussi mettre des piles dans la radiocommande, un modèle au look de manette de console de jeux qui fonctionne en 2,4 GHz. Ce sont 6 piles AA qui sont nécessaires ! La radiocommande doit cacher des trésors technologiques pour demander autant d’énergie ! Passez l’interrupteur de la radio sur « L », en le faisant glisser d’un cran vers la droite. Branchez le X800 et posez-le à plat. Poussez les gaz à fond et rabaissez-les : les diodes du X800 passent au fixe, il est prêt à décoller. Mettez les gaz… doucement. Car l’appareil est puissant, il part comme une flèche si vous êtes trop généreux. Mais s’il est vif sur le contrôle de la hauteur, les autres commandes sont beaucoup plus douces. Rassurantes pour un débutant, notamment avec des rotations très lentes. Elles permettent de se former au pilotage sans aller cogner dans les murs parce que l’appareil prend trop de vitesse.

Aller plus loin

L’interrupteur de la radiocommande peut être poussé d’un cran vers la droite, en mode « M ». Les débattements sont augmentés, le X800 devient beaucoup plus réactif. Attention, il prend vite de la vitesse. Les pilotes confirmés peuvent envisager de voler en extérieur, même s’il y a du vent. Dsc_0033-600La rotation (le yaw) est assez rapide, suffisamment pour prendre des virages rapides. Mais on aimerait encore plus de vivacité, d’autant que l’appareil semble avoir de belles ressources. L’interrupteur peut encore être passé d’un cran vers la droite, en mode « H ». Mais, comme pour le X600, les débattements ne sont pas plus importants. Ce qui change, c’est que l’appareil se lance dans une pirouette lorsque les commandes atteignent 95 %. En d’autres mots, il fait un looping si vous poussez la manette à fond vers l’avant ou l’arrière, un tonneau si vous la poussez à fond vers la droite ou la gauche. C’est amusant, mais il ne faut pas être dans ce mode si vous comptez voler vite ! Car au lieu d’accélérer, il réalise des figures qui se terminent généralement au sol.

>>>> La suite de la chronique du MJX X800 se trouve ici !

11 COMMENTAIRES

  1. Bonjour FRED, Merci pour ces articles de qualité.
    Cela fait une semaine que je cherche un drone pour débuter(marre de mes petits helicos), mais même avec des si bons articles, je n’arrive pas à me décider.

    Donc pour un budget de 100 euro(sans cam incluse), comme 1er drone, qui pourrai éventuellement accueillir une caméra 808 #16, y aurait-il un appareil que vous conseilleriez?
    Un amis a un Dromida Ominus sans camera(J’ai lu également votre test dessus), mais comme dit dans votre article, avec camera on voit les hélices sur les clichés.

    Voilà, merci de votre réponse 🙂

  2. Fred es tu sur de ton chronométrage de tes temps de vol ?
    Car sur le net tout les reviewers lui donne 5 min pas plus avec batterie d’origine.

  3. @Tomtom

    Pour 100€, tu as le JJRC686 FPV sur les site chinoix habituels.
    J”ai joué cet été avec et il est impressionant. Video sans Jello et même si le FPV esrt basique il est bien la, au moins pour le cadrage/vol intérieur. La portée est top (200m), ainsi que la rapidité/réactivité même dans le vent.
    Hésite pas et fonce !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.