Polaroid et ses drones

4
1948

Il est loin, le temps où Polaroid était l’un des leaders de la photographie grand public avec ses instantanés. La photo numérique est passée par là. Sa caméra, la Cube, a peut-être inspiré Gopro pour sa Session, mais elle n’a pas remporté un franc succès. On peut imaginer que sa grande soeur la Cube+ ne fera pas mieux. A l’occasion du Medpi 2015 qui s’est tenu en mai dernier, le spécialiste de l’image a présenté plusieurs multirotors. Une info qui nous avait totalement échappé…

En direct de Chine

Les appareils dévoilés sur ce salon professionnel ont de quoi étonner : ce sont des engins chinois d’entrée de gamme, avec une motorisation brushed. Dont les performances vidéo sont médiocres : les caméras sont des modèles d’entrée de gamme avec, pour ceux connectés, une connexion wifi qui peine à plus de 20 mètres. Le Polaroid Astro et le Polaroid Phantom sont, respectivement, un quadricoptère à 199 € et un hexacoptère à 249 €. Oui, vous avez bien lu : « Phantom ». Il fallait oser donner le nom de la star des multirotors de DJI à l’un de ses appareils. Polaroid n’est sans doute plus la société novatrice qu’elle a été. En 2013, elle avait déjà été condamnée pour plagiat de l’appareil hybride J1 de Nikon avec son prototype IM1836.

Mais c’est pas grave

Les modèles Eagle et BlackBird sont vendus sans caméra à partir de 89 €. L’un d’eux vous rappellera ce modèle, vendu moins de 30 € ! Que l’image soit très moche et pas du tout à la hauteur d’un grand constructeur ? « Peu importe », nous a assuré un amateur de la marque, « les Polaroid des années 70 étaient d’une qualité déplorable, ça n’a pas empêché la marque d’en vendre des millions ». Peut-être. Une chose est certaine : Polaroid n’a pas trop dépensé en recherche et développement pour produire ces 4 machines…

Source : Objets connectés. Crédits photos : Objets connectés.

4 COMMENTAIRES

  1. Polaroïd était leader incontesté sur le marché de la photo instantanée avec des appareil médiocres, des films chers mais une image solide.

    Ils ont complètement foiré le virage au numérique en proposant des tablettes médiocres, deux ou trois ans après tout le monde.

    Ils font exactement pareil avec les multi rotors.
    Étonnant…
    Ou alors ils n’ont plus personne au département prospective et innovation

  2. comme Kodak,

    aurevoir Polaroid 🙂 a moins d’avoir les reins assez solide, mais je pense qu’ils sont condamnés a disparaitre en foirant tout comme ils le font…

  3. Le “matériel” Polaroid n’émane plus d’un obscur laboratoire situé quelque part aux États-Unis puisque la marque appartient désormais à une holding qui ne fait que vendre la licence d’utilisation du logo Polaroid apposé sur du matériel d’entrée de gamme directement issu du marché OEM chinois et réservé aux simples importateurs comme Market Maker Brand Licensing qui en fait l’usage qu’il souhaite (tout en restant quand même dans les limites d’utilisation de cette marque, donc n’espérez pas voir apparaître par exemple des SexToy Polaroid)…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.