Les feux d’artifice et les drones

2
715

Filmer un feu d’artifice « de l’intérieur » avec un multirotor14juillet2015b, c’est devenu un sport un peu partout sur la planète. Facile, il suffit d’aller le positionner là où explosent les fusées multicolores pour revenir avec une belle vidéo. Il faut évidemment croiser les doigts pour que l’appareil ne soit pas touché par une fusée. Aux Etats-Unis, la multiplication de ces vols à l’occasion du 4th of July, leur fête nationale, certains états ainsi que certaines municipalités ont décrété que les vols de drones seraient interdits.

Et en France ?

Les vols dans les feux d’artifice ne sont pas autorisés et cela pour trois raisons : il est interdit de voler en zones urbaines, il est interdit de voler au-dessus d’un rassemblement de personnes, il est interdit de voler de nuit. 14juillet2015Or ce sont généralement les principales caractéristiques des feux d’artifice – et il en suffit d’une pour que le vol soit prohibé. Dans le cas d’un feu d’artifice, le risque de perdre le contrôle de l’appareil, s’il est endommagé, est non négligeable. C’est d’ailleurs le risque principal et probablement celui qui génère le pic d’adrénaline recherché par les pilotes. S’ajoute donc aux 3 précédentes raisons celle décrite par l’alinéa 1° de l’article 4 de l’arrêté du 11 avril 2012 « relatif à l’utilisation de l’espace aérien par les aéronefs qui circulent sans personne à bord » : il indique que le vol n’est possible que « sous réserve qu’il n’en résulte pas un risque manifeste de dommage à autrui ». En région parisienne, les interdictions de vol liées au défilé (les 13 et 14 juillet) n’ont en revanche pas d’impact sur les vols dans les feux d’artifice puisqu’elles ne sont actives qu’en journée.

Donc ?

14juillet2015aLe bon sens est supposé réfréner les éventuels candidats à des vols casse-cou, la réglementation vient en renfort si cela ne suffisait pas avec 4 raisons de ne pas voler pendant un feu d’artifice en France. Et si ça vous interpelle vraiment de savoir comment c’est, n’allez pas risquer un incident, une amende, encore moins la peau de votre multirotor. Préférez regarder la vidéo d’un feu d’artifice filmée sur la plage de Pensacola en Floride le 4 juillet dernier, avec un Phantom 2, par une équipe qui s’est autoproclamée DRT Nation. DRT ? « Doing Ridiculous Things »… En 4K, s’il vous plaît.

2 COMMENTAIRES

  1. Hier soir, quelqu’un faisait voler son P2V+ autour d’un feu d’artifice en vendée . Avec ses les rouges et vertes, on ne voyait plus que lui. Tant qu’à être hors la loi sur plusieurs points (vol de nuit en agglo avec du public…)Il aurait pu au moins masquer ces mouchards avec de l’adhésif. Les gendarmes étaient à 50m de lui et n’ont rien dit. Un coup de chance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.