Yeair!

28
337

yeair-01Comment améliorer l’autonomie des multirotors ? Les technologies des batteries progressent lentement, un peu trop sans doute. Le projet Kickstarter Yeair! a choisi une autre solution : les moteurs thermiques. C’est un retour en arrière, aux moteurs à énergie fossile ? Oui. Mais pas que…

Double motorisation

Le Yeair! est un quadricoptère, doté de 4 hélices, mais il est en fait doté d’une motorisation d’octocoptère… ce qui mérite quelques explications. Ses propulseurs principaux sont des moteurs thermiques à deux temps de 10cc, à essence donc. Ils sont capables d’assurer, c’est là tout l’intérêt de la méthode, une charge de 5 kilos max (la charge conseillée étant de 3 kilos), avec une vitesse de vol max de 100 km/h et près d’une heure d’autonomie. Le réservoir de 1,5 litre d’essence. Ils entrainent des hélices de 13 pouces protégées par des grilles. yeair-05Les 4 moteurs thermiques sont doublés de moteurs électriques prêts à prendre le relais, soit pour assurer un petit complément d’autonomie, soit pour prendre le relais d’un moteur défectueux, soit pour assurer des phases de décollage et d’atterrissages plus silencieuses. Ils sont animés par une batterie 4S.

Design et électronique

Les 3 créateurs du Yeair! ont doté leur appareil des technologies que l’on trouve habituellement dans un multirotor haut de gamme : GPS avec assistance au pilotage, points de passage, retour au point de départ, « Follow-me », wifi pour la connexion vidéo, train d’atterrissage rentrant. Les dimensions sont de 75 cm de côté (avec les protections d’hélices), 89,8 cm de longueur, et 50,7 cm de hauteur (train sorti). Les habitués des hélicoptères thermiques se souviennent peut-être que les caméras n’apprécient pas vraiment ce qui s’échappe des moteurs. yeair-03Les concepteurs du Yeair! assurent que les gaz d’échappement sont canalisés pour éviter qu’ils ne viennent se déposer sur l’objectif.

Quand ? Combien ?

Les premiers exemplaires sont proposés à 1399 €, un prix qui inclut le Yeair! prêt à décoller, une radiocommande, un module de transmission vidéo en wifi pour assurer une portée de 100 mètres, un chargeur, un réservoir pour l’essence et, si vous pouvez vous rendre à Berlin, une séance de formation. A vous de rajouter une caméra et sa nacelle de stabilisation (à concurrence de 5 kilos). La barre des 70 000 € pour assurer le financement du Yeair! a été dépassée dès les premiers jours de la campagne Kickstarter. Il sera donc réalisé et livré, selon le prévisionnel, en mai 2016. Si tout va bien.

Ce qu’on en pense ?

yeair-06L’idée est intéressante pour pallier la faible autonomie des appareils fonctionnant sur batterie. Reste à savoir si la double motorisation peut être rendue opérationnelle, notamment le démarrage suffisamment rapide d’un moteur électrique en cas de problème avec le thermique. Et si les vibrations des moteurs thermiques ne condamnent pas à un vol avec très peu d’assistance électronique en raison des probables perturbations du contrôleur de vol. Enfin, mai 2016, c’est une date très lointaine… surtout dans le cas des campagnes de financement participatif ! La page Kickstarter du projet Yeair! se trouve ici.

La vidéo

28 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Je trouve l’idee des grilles sur les rotors interessante,appliquée a tout Drone un peu gros,genre Phantom,elle securiserait grandement leur utilisation …
    A generaliser
    Phil

  2. LoL 🙂 🙂
    J’ai construit des bis et quadris moteurs RC par le passé .. Bonne chance pour que les quatre moteurs tournent rond et surtout pour les synchroniser. La régulation en vitesse n’est pas linéaire sur des thermiques, leur temps de réponse est différent et peu prévisible (en électrique on se bat avec du SimonK 🙁 ). Bonjour l’huile qui finira vite par engluer la machine. Les moteurs électriques (j’espère) sont aussi là pour démarrer les moteurs thermiques; car sur les photos, je ne vois pas comment faire, pas de lanceur prévu, pas possible d’y mettre les doigts. ET LES VIBRATIONS laissez moi rire, qui à monté des moteurs thermiques sait de quoi je parle. ETC ….

  3. Pour ce prix la t as un Yuneec q500 qui filme en 4k et avec du vrai fpv.
    Mais 1h30 tu peux pas te concentrer du tout et faudrait mettre de l huile sa va salir le drone a tout les coups non,franchement j’adhere pas trop au concept.

  4. (Auguste) => Faut des smiley texte .. exemple pour 🙂 tu dois écrire : ” : ” et ” ) ” sans espace, mais pas collé sur d’autres caractères textuels ! 🙁

  5. Je rejoins FPV_67 pour faire du modelisme auto thermique, bonne chance pour les règlages moteurs, c’est déjà compliqué avec un seul alors avec 4 !!!

  6. J’ai du mal à voir comment il peut être stable ce quad avec le temps de réponse d’un moteur thermique. D’ailleurs, sur la page kickstarter, dans la vidéo sur l’historique des prototypes, il me semble qu’ils sont tous électriques.
    Je pense par contre que c’est possible de faire un multicopter thermique, mais avec un seul moteur et des hélices à pas collectif. Ça existe déjà d’ailleurs https://www.youtube.com/watch?v=uuExXFCCDgA

  7. FPV_67
    voulais laisser un commentaire mais tu l’as fait pour moi.
    rien a rajouter …
    gerer 4 OS good luck !!!!!!!!

  8. J’ai aussi du mal à croire qu’un quad à moteurs thermiques puisse être réactif. Si on veut de l’autonomie, y a juste à coller une nacelle sous un hélico.

  9. idem que FPV_67 déjà galère de régler un moteur alors en synchroniser 4, il y à de quoi s’arracher les cheveux! lol!

    l’idée géniale pour gagner en a

  10. idem que FPV_67 déjà galère de régler un moteur alors en synchroniser 4, il y à de quoi s’arracher les cheveux! lol!

    l’idée géniale pour gagner en autonomie serait d’avoir une hybridation avec un thermique qui sert de génératrice pour recharger les accus en vol, et encore!! le poids embarqué serait
    trop important par rapport au ratio perte/production…

  11. @AZBLOC: J’ai pensé pareil, un moteur thermique utilisé comme générateur ! Mais entre le moteur thermique, le carburant, les moteurs électriques et la batterie (de secours, ou sollicitée lors de gros besoins en énergie), ça risque de faire un peu lourd…

  12. Moteur central tournant à régime constant, entraînant par courroie ou barre de torsion au travers des quatre bras, avec en bout, un équivalent rotor de queue d’hélico supportant les pales et commandés par des servo-moteurs numériques rapides serait une voie 🙂
    Reste alors malheureusement l’effet gyroscopique de l’ensemble qui sera dur à combattre, les vibrations probablement aussi 🙂
    PS: Il existant un moteur OS type Wankel distribué par Graupner qui vibrait moins qu’un moteur à piston .. Qui fait l’essai ?

  13. @FPV_67: c’est exactement ce qui a été fait dans la vidéo dont j’ai mis le lien toute à l’heure.
    Une sorte de gros Stingray 500 avec un moteur thermique.

  14. Pour ce qui est de s’arracher les cheveux, le concepteur est visiblement passé par ce cap mais peut-être l’a-t-il dépassé ? (“ach, che feux y arrifer”). Heureusement que des gens courageux ont foi en eux parce que vu les commentaires de certains si ces gens déterminés n’étaient pas là on sera encore en train de tailler des silex dans les grottes…

  15. A la limite il faut un fonctionnement hybride, un moteur thermique qui entraine un alternateur (un moteur brushless par exemple) a vitesse constante pour recharger la batterie en vol. Ensuite on garde le système classique.

  16. je me fait une réflexion (je débute dans le monde de quadri).

    Nos téléphones peuvent durer des heures avec certaines batteries…

    J’ai une batterie de 20g en li-ion qui offre 3.7v 3.8wh pour 1020 mAh qui pèse seulement 20g.

    Je l’utilise pour un babyphone vidéo qui tient environ 6 heures sur batterie.

    Pensez-vous qu’on puisse adapter un micro drone avec ce type de batterie ou bien les moteurs ne sont pas adaptés ????

    J’envisage de faire des essais…

    A+

  17. Oui tu peux. Je fais voler mon omnius avec une batterie de vieux tel. Le plus important est la capacité de décharge de la batterie. Elle doit pouvoir fournir ce que les moteurs demandent. J ai aussi testé mon racer avec 3 18650 20a en série et ça marche bien.

  18. les li-ion equipant les téléphones sont d’une génération antérieure aux LiPo que nous utilisons dans nos machines

  19. Aurélien,
    Désolé de mettre en doute ce que tu dis mais tu n’auras jamais 20A délivrés par 3 18650 en série. Tu vas les faire éclater à vouloir faire n’importe quoi. Si tu te trouves à côté de l’explosion…greffe de visage à attendre.

  20. Ok multir-concept mais donc pourquoi les lipo ne tiennent pas aussi longtemps que celles de téléphones etc…

    les moteurs tirent tant que cela ?

  21. Un téléphone portable doit consommer environ 0.3c de sa batterie. C’est a dire qu’il a besoin de 0.3 fois la capacité de sa batterie pour fonctionner 1h. Je fais super simple car c’est légèrement plus compliqué. Hors pour exemple une voiture rc 1/10 en tout terrain équipée d’un bon moteur, elle va consommer entre 50 à 100 fois la capacité de la batterie. Autant dire que l’autonomie est hyper restreinte. Mettre une lipo avec un faible taux de décharge les “C” sur un moteur puissant est très dangereux car un lipo est une bombe. On ne jouent pas avec ces type de batterie, nous en voiture RC ( et aeromodelisme aussi pour moi) on les charge dans des sacs anti feux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.