FPVrace28 : extra !

69
960

Dsc_0586-600La compétition FPVrace 28 s’est tenue ce week-end près de Chartres, organisée par le club aéromodéliste de Chartres. Elle était orchestrée par Cédric Chauveau et Benedict Croquet, et une petite armée de bénévoles. Le résumé en quelques mots ? C’était top ! L’organisation de ce premier événement d’aussi grande envergure en France a permis de gérer la compétition entre 102 pilotes. C’était un pari risqué… il a été gagné haut la main !

La course ?

Le tracé était matérialisé avec des airgates, des tours gonflables, des flags, des arbustes et de plots. Dsc_0201-600Il comprenait un gymkhana entre des arbustes, suivi par un airgate qui ouvrait un passage dans une simulation de sous-bois – avec un arbuste en plein milieu -, puis des virages à altitude contenue par des airgates, et une partie plus rapide se terminant par un virage assez serré. Bien ? Pas bien ? Les pilotes ont réagi de manières très diverses au tracé. Evidemment, ceux qui privilégient la vitesse étaient frustrés. Mais ceux qui préfèrent les vols de précision ont adoré.

Pas besoin d’être en 4S…

Dsc_0175-600Il ne faut jamais partir défaitiste sur un tel parcours, parce que tout peut se passer. Les passages difficiles sont ceux où les multirotors risquent de se toucher. Donc même un excellent pilote peut à tout moment se retrouver au tapis, sur une simple touchette avec un pilote maladroit ou sournois (ou les deux à la fois). Ce qui s’est passé, d’ailleurs, à plusieurs reprises. Il fallait – mais c’est beaucoup plus simple à dire qu’à faire – « assurer » le bouclage de 3 tours plutôt que d’essayer de briller au chronomètre au risque de ne pas finir la course. Les appareils ultra puissants à base de batteries 4S et d’hélices à fort pas n’étaient pas avantagés, ce qui a laissé les machines 3S faire leurs preuves. Certains compétiteurs ont baissé l’inclinaison de leur caméra, prévue pour des vols à accélérations fortes. Sur ce parcours, les passages lents requéraient une caméra presque à l’horizontale. Les temps de qualification de la FPVrace28 ont reflété assez bien le niveau des participants. Mais le classement final, lui, a abouti à des surprises de taille.

La solution vidéo

C’était l’une des grandes inconnues de cette première course d’envergure en France : il était indispensable de veiller à ce que les émissions vidéo soient en 25 mW maximum pour respecter la réglementation française. Dsc_0343-600Le choix de l’organisation, en partenariat avec ImmersionRC, a été de fournir aux participants le nouveau matériel de la marque, qui s’appuie sur un nouvel ensemble de fréquences appelé RaceBand, dont la particularité est de respecter un intervalle de 37 MHz entre chaque fréquence, alors que les autres émetteurs n’éloignent chaque fréquence que de 10 MHz environ. Le résultat est tout simplement bluffant : la combinaison des émetteurs 25mW avec des récepteurs Duo5800 v4.1 Diversity dotés d’antennes patch de 8 dBi a permis à des groupes de 6 compétiteurs de voler simultanément. C’est assurément une première mondiale ! Les pertes d’images étaient minimales et le tout parfaitement opérationnel. Les organisateurs avaient également prévu un principe d’utilisation qui évitait tout allumage d’émetteur vidéo au mauvais moment. Un peu contraignant, ce qui a fait râler quelques pilotes. Mais les critiques se sont tues d’elles-mêmes au fur et à mesure de la journée de samedi. Une très belle réussite !

Les courses

Dsc_0029-600Les qualifications sur des vols à plusieurs permettaient d’établir un premier classement qui ouvrait la porte à des pools. Trois choix ont été faits pour cette course. Le premier était de respecter la réglementation, avec la distance de sécurité et un émetteur vidéo de 25 mW, nous l’avons vu, mais aussi la présence d’un observateur à côté de chaque pilote. La réglementation demande à ce que le pilote en immersion se trouve assisté par une double commande. Mais la FFAM a réussi, comme à l’Open Multirotor, à obtenir une dérogation : il suffit d’un observateur. Le deuxième était la présence de ramasseurs sur le terrain, prêts à remettre d’aplomb un appareil crashé pendant la course. S’il repartait, tant mieux. Sinon tant pis. Une solution qui a permis des courses plus longues et qui donnait le droit à l’erreur. Mais elle a mis en évidence le risque pour les organisateurs d’être blessés si le pilote lance les moteurs au mauvais moment. Des gants très résistants semblent indispensables. Le troisième était un système de pénalités, en cas de manquement d’une airgate par exemple. Une mécanique un peu compliquée à gérer, en sus du chronométrage. Peut-être va-t-il falloir envisager, sur de prochaines compétitions, l’usage d’un outil électronique et automatisé pour le chronométrage. Mais peu importe, ce système a plutôt bien fonctionné !

Les gagnants ?

Dsc_0673-600Le troisième sur le podium est Pablo Sotes, qui avait déjà brillé à l’Open Multirotors des Marmousets. La particularité de sa machine ? Il s’agissait d’un appareil qui avait le look et la couleur d’un Bebop de Parrot. Mais ce n’en n’était pas un : seule la structure, le canopy, les moteurs et les hélices étaient d’origine, le reste avait été remplacé par un contrôleur de vol CC3D Atom, des ESC Kiss 18A, une caméra CCD 700 TVL Effio V, un récepteur D4RII de FrSky… Bref, un racer déguisé en Bebop ! Le second est Matthieu Bourhis, dit Zai, membre de l’AMR en région parisienne avec une machine assemblée par ses soins. C’est aussi un appareil construit avec des composants disparates qu’a piloté Ruben Cabannes, le breton gagnant de la FPVrace28 ! Un podium sur lequel ne sont pas montés les pilotes qui figuraient parmi les favoris, le plus souvent victimes d’accrochages en vol… Ce qui n’ôte rien au mérite des gagnants : il fallait des nerfs d’acier pour tenir la pression qui est montée en flèche à partir des quarts de finale.

Edit : le classement de la compétition est consultable ici.

Les partenaires…

ImmersionRC était, nous l’avons vu, le fournisseur officiel d’une solution de retour vidéo légale. La société a promis d’offrir des émetteurs à tous les compétiteurs, et des remises sur les récepteurs. Grands seigneurs, chez ImmersionRC ! Dsc_0289-600Etaient également présents Aero-tek, qui présentaient la gamme de leurs appareils. Et le tout dernier J-Mini, un mini racer très excitant qui a fait des prouesses, pendant la compétition, dans les mains (expertes) de Bewweb ! StudioSport était également présent, toujours particulièrement impliqué dans les courses de FPV racing. LaDroneShop exposait aussi du matériel, tout comme Sky Controle qui proposait des solutions de signalisation. Parrot était également présent, avec des Bebop qui survolaient le circuit. Et parfois s’autorisaient quelques survols un peu trop proches des personnes. La vengeance est un plat qui se déguste en fin de compétition : Hugo Madignier, le gagnant, a mis au tapis un Bebop dans un combat aérien très visuel…

L’infrastructure ?

Crédit photo : ImmersionRC
Crédit photo : ImmersionRC

Les conditions de sécurité dictées à la fois par la réglementation et par les règles de la FFAM ont permis des vols sans aucun incident. Le périmètre de vol était éloigné, suffisamment pour que le public et les pilotes soient protégés. Ce qui donne lieu à une critique : le public était trop loin de la zone de vol pour voir quoi que ce soit, ce qui limitait l’intérêt des visiteurs. Un écran géant était présent, mais il ne rendait pas compte des courses de manière satisfaisante, et ne fonctionnait pas tout le temps. Il y a sans doute des solutions à imaginer pour rendre l’événement sexy au public tout en assurant la sécurité. Du pain sur la planche pour la FFAM ! Rien à redire du côté des repas ni de la buvette, et mention spéciale pour le diner du samedi particulièrement réussi, avec une tombola qui a permis à plusieurs pilotes de repartir avec de nouveaux engins… Un regret ? La musique, parfois trop forte et inadaptée (ou alors très second degré), dérangeante pour la concentration des pilotes.

Ce qu’il faut en retenir ?

Dsc_0407-600L’ambiance était détendue – sauf bien sûr dans les dernières courses menant à la finale -, la météo particulièrement clémente avec un soleil radieux et malgré un peu de vent. L’événement a été l’occasion pour de nombreux pilotes de se rencontrer IRL (In Real Life) pour la première fois, après avoir échangé sur des forums et les réseaux sociaux. On pouvait par exemple croiser l’équipe d’Airgonay, avec son président le Baron Rouge, son ex-président Nocomp et tous ses pilotes, l’équipe de l’AMR dont Zaï a été le second de l’épreuve, les Infected Riders avec Pablo le troisième de la compétition. Un grand moment de convivialité, donc ! Logo-FPV-Race-28-integration-videoMerci à tous ceux qui sont venus nous voir et nous faire des compliments, à Laurent et à moi. Je dois l’avouer, ça fait rudement plaisir et ça motive ! La conclusion ? Bravo à Cédric Chauveau, Benedict Croquet, leurs bénévoles et leurs partenaires, les pilotes aussi, la FPVrace28 était une première particulièrement réussie. Après la vidéo « Star Wars » d’Airgonay, c’était sans doute le deuxième jalon de la discipline du FPV racing en France qui a été posé…

Une vidéo de reco du parcours

Faite le dimanche matin vers 7h, quand les compétiteurs dormaient encore…

La galerie des photos !

Il y en a une bonne centaine, elles sont dispatchées sur plusieurs pages pour ne pas mettre les connexions Internet lentes à genoux…

>>>>La galerie des photos se trouve ici !

69 COMMENTAIRES

  1. Merci Fred pour ce superbe retour !

    De Grenoble à Chartres, c’était un peu loin pour moi. Mais l’année prochaine, peut-être que…

    Ca donne vraiment envie !

    Ce serait vraiment bien qu’il y ait plus de femmes pilotes ! Vraiment !!!! Autour de moi, entre pilotes sur Grenoble, on cherche encore les raisons qui n’attirent pas plus la gente feminine dans ce/ces discplines sur le terrain.

    Un article bientôt sur le sujet ? Pour partager les opinions ? 😉

  2. Sympa et bravo Fred pour le reportage.
    Pour en tirer enseignements il serait souhaitable de faire un tour d’horizon du matériel (le plus) utilisé:
    Radiocommandes, centrales de vol, moteurs, variateurs, hélices etc.. Ce type de bilan est utile à tous et surtout aux petits nouveaux pour permettre de faire nos choix pour l’avenir.
    Je vois que les engins “perso” tiennent tête aux machines commerciales ou de série, c’est un bon point 🙂 qui permet aussi de faire progresser la discipline .
    Merci à tous ceux, organisateurs, bénévoles et reporters, Fred et les autres pour avoir fait progresser notre loisir fétiche et peut-être le regard que certains portent toujours encore malheureusement à l’égard des multicoptères et de FPV en particulier …
    BRAVO 🙂 🙂

  3. Un super moment, une excellente, ambiance et d’extraordinaires performances techniques, Bravo pour l’organisation!!
    A bientôt à Nantes

  4. Ça résume parfaitement le week end, des photos qui feront chaud au cœur de ceux qui étaient présent et pleurer ceux qui n’ont pas pus venir.

    Et chapeau pour le test du parcours…

    ps : j’ai l’impression d’avoir vu le fameux “casting director” dans les photos…

  5. Bonjour, effectivement super WE étant profane en FPV c’était génial et merci à toi FRED pour ce retour du WE. J’ai à cette occasion pu discuter avec toi depuis le temps que je lis tes tests et autres. Alors cela a été aussi une super rencontre… Merci à Hélicomicro et surtout bonne continuation… Amicalement

  6. Même à travers cet excellent article et ces photos, il est impossible de rendre justice à ce week-end où se sont mêlé moments de convivialités (déconnades en français :)), moments intenses où tous, pilotes et team vibraient aux rythmes des courses. Connaître de sentiment d’être l’espace d’un jour un pilote avec les sensations qui peuvent être ressentis dans les autres sports mécaniques est indéfinissable.

    Certes, quelques points à améliorer, mais pour une première, c’était une réussite, le club de chartes a été impériale dans l’organisation, chapeau bas à eux.
    Le circuit, un peu décrié était à mon sens parfait, les meilleurs n’ont pas gagnés, oui, mais n’est-ce pas plus beau que chacun, quel que soit son niveau, son équipement, ait sa chance ? assurément, la victoire de Ruben l’a prouvé, et ça c’est “sport”, dans le sens strict du terme, pourvu que tout les futurs organisateurs gardent ça en tête.
    L’autre grand moment a été cette session “all stars” défouloirs et cette chasse au bebop qui nous a bien brisé les noisettes, épique, que dis-je … dantesque ! une façon d’évacuer cette tension de compétition en rappelant que à la base… c’est une jeu, là aussi, pourvu que cela devienne une tradition !!! 😉

    Pour ceux qui avaient encore un doute, un nouveau sport est né, praticable par tous, par tout les âges, et qui permet de réaliser des rêves qui sommeillent en nous, adieu frustration et bienvenue au FPV racing !

  7. Merci pour cet excellent article, Fred!
    Et bravo à tous les pilotes présents! Un big up spécial à tous les gars de l’AMR qui ont fait honneur à l’association, avec en tête de file Zai et Barry, qui ont eu d’excellents résultats!! 😉
    J’ai été ravi de rencontrer les Airgonautes qui ont mis une sacrée ambiance et se sont aussi illustrés par leur talent de pilotes (comme d’hab.!), ainsi que tant d’autres personnes sur cet évènement.
    Et je ne voudrais pas oublier d’adresser mes félicitations à l’orga, Cédric and Friends, qui ont placé la barre très haute!!
    Grâce à la technique utilisée, le principal obstacle est levé : faire des sessions de FPV racing à 6 pilotes, voire beaucoup plus n’est plus un problème…Le futur est en marche!!!
    PS : bravo pour le parcours, Fred, tu aurais fait un très bon temps, d’autant que la forêt de bambous avec le soleil rasant… hum,comment dire ?? 😉

  8. Week-end incroyable ! Une réussite ! Très bon traçé ne favorisant personne tout en mettant à l’épreuve ce que l’on peut attendre de soi en tant que pilote de multi. Après c’est question de goûts.

    Vu l’efficacité des Raceband D’Immersion RC il est même à mon avis tout à fait envisageable de faire deux tracés pour coller encore mieux aux gôuts de chacun l’année prochaine !

    Un grand BRAVO et encore MERCI !

  9. Ah ce weekend de folie …
    Entre les rencontres, les vols et la chasse au Beebop ce fut mémorable ^^

    Ravis d’avoir pu, enfin, rencontrer nos amis de la Haute Savoie. Je remercie, tout particulièrement encore Bewweb pour son fairplay exceptionnel (il comprendra).

    Sinon malgré un flottement samedi matin me faisant douter de l’organisation, le reste du weekend m’a montré que j’avais tord car vous avez été au top du top !!!
    En bref vivement la prochaine 😉

  10. L’ambiance etait tout à fait sympa mais faisant partie du public ordinaire, je confirme que la course elle-même n’a aucun intérêt quand on ne fait pas partie des happy few! Une course de guêpes entre potes heureux de se retrouver entre eux. Normal, bien sur, mais comme le dit Fred, il faudra trouver des solutions pour faire “participer” le public si on veut vraiment populariser la discipline.
    Pour ma part, utilisateur de nano drone et d’un Phantom, curieux de découvrir ces racers, je ne me deplacerai plus. On en voit plus sur une vidéo! 🙂
    Dernière remarque… la sécurité ne concernait pas les “licenciés à jour de cotisation” comme indiqué sur une pancarte. Eux pouvaient s’approcher… Bizarre, non?

  11. A l’open multirotors idem pour le public, nul et chez nul.
    Tout les gens l’ont dit.
    Content de lire un commentaire, qui va dans le bon sens.

  12. Bravo et merci pour ce retour Fred.
    Bien sûr j’aurai aimé y être et mettre un visage sur les pseudos qu’on rencontre au gré des blogs et des forums.
    Je salue la performance de MLD d’avoir retransmis en direct des sessions de vols et en particulier 1/2 finales et finale.
    Big up à l’organisation et aux participants.

  13. André : il me semble que lorsqu’on est licencié FFAM à jour de cotisation, on est assuré sur un terrain FFAM.

    Si tel est le cas, alors eux pouvaient s’en approcher …

    Néanmoins, la réglementation en cours est très stricte sur la sécurité des spectateurs, qui doivent etre a 150M.

    autant sur une epreuve d’avion, on peut voir quelque chose (et encore), autant sur du mini racer a 2m de haut, on ne voit plus rien …

    la solution (peut être) serait d’avoir des gradins suffisamment haut, mais là, le coût d’une telle opération risque d’etre prohibitif …

  14. Je comprends tout à fait votre frustration. Et c’est un avis auquel tous les futurs organisateurs d’évènements de FPV racing, dont je fais partie, devraient tenir compte… Rien que pour ça, merci pour votre retour!
    Toutefois, la technique devrait permettre d’améliorer les choses, avec des écrans déportés, voire des prêts de lunettes au public, avec une équipe d’animation qui pourra prendre en charge les personnes intéressées pour vivre les vols de l’intérieur, par exemple. Mais il faut savoir que tout ceci demande énormément de matériel (et de bénévols), et qu’il n’y avait encore que très peu de récepteurs vidéo équipés de la toute nouvelle race band, donc, on ne peut pas trop en vouloir à l’équipe de FPV28 qui a déjà fait un énorme boulot.
    L’aspect “public” de l’évènement est, certes, clairement à améliorer, mais je suis certain que les organisateurs des futurs courses de FPV racing en tiendront compte, pour rendre plus passionnantes pour le public, les joutes entre pilotes (en toute sécurité, bien sûr).
    Personnellement, je suis persuadé que les évènements indoor (avec filets de sécurité) pourront beaucoup apporter en terme de show!!
    Ce serait dommage de ne plus vous déplacer lors des prochains évènements, même si je comprends tout à fait vos remarques… 😉

  15. Gros bravo aux organisateurs !
    Un tracé au top, très technique qui demandait beaucoup de talent aux différents pilote pour boucler les 3/4/5 tours nécessaire.

    À refaire très vite ! 😀

  16. Un grand respect pour l’organisation,, voler tous ensembles n’a jamais été aussi facile ! pour le tracé je rejoins beweb, cette piste etait adaptée pour permettre que tous les niveaux puissent s’amuser, la preuve, malgres ma faible experience en FPV j’ai pu ressentir des sensation ultra forte au coté de grand pilotes !
    bien sur je pense a l’avenir, ou différentes épreuves existeront, du rapide du lent du sous bois etc… et du destruction derby !!!

    bref fantastique !

  17. la critique constructive est la pour le bien et la pérennité de ce genres d’épreuve, cette critique
    dois exister.
    je rejoins André dans son commentaire même si je n’étais pas présent, plusieurs membres de forums ayant fait le déplacement sont rentré déçu.
    Un bon point pour les course retransmises en Direct LIVE sur le web.
    la pause de filets haut comme en indoor serait une bonne solution pour faire participer le public et pas besoins de couvrir l’ensemble du circuit.
    j’ai quand même eu du plaisir et de l’admiration a suivre les compétiteurs via mon écran.

    pas facile d’organiser ce genre d’événement dans les conditions actuelles, bravo a tous et continuez.
    merci

  18. PS: sur la modif du bebop, il y a une correction a faire :
    élément d’origine: moteurs, chassis, canopy
    éléments custom: esc kiss 18amp, cc3D atom, recepteur D4RII, ubec et filtre LC, CCD 700 TVL effio V

  19. Un Week end qui restera gravé dans la mémoire qui est dans ma Tête 🙂

    J’ai vraiment vidé mon cerveau se week end, me remettre au travail est une Tâche difficile aujourd’hui 😀

  20. Que dire de plus après ça !… un mot GEANT l’histoire du FPV racing est bel et bien née.

    Pour les hésitants, les “pas sûr d’eux, de leur niveau” (comme moi), les retardataires et tous ceux qui n’étaient pas alignés sur la grille, je dis “à l’année prochaine!!!” Et aux organisateurs : MERCI.

    Oui Bol2riz, comme on en a sans doute pu en parler sur le bord du terrain et de ce que j’en ai entendu ici et là, oui il faut envisager 2 tracés. Messieurs?…

  21. Super reportage qui résume bien l’événement, ça me donne une forte détermination pour participer aux prochaines compétitions, d’ici là j’aurai le temps pour finir le montage de mon racer et surtout bien s’entraîner ! 😀

  22. Vous pouvez tous deborder d’enthousiasme puisque vous etiez invités, mais à aucun moment vous ne vous demandez combien cela a couté au club qui reçoit et si tout cela etait raisonnable !!!! Facile d’organiser avec l’argent des autres membres ? pas un peu gonflé cela ? Ce n’est pas l’argent des organisateurs qui a fonctionné ! des mécènes pour boucher les trous ? André je vous rejoins

  23. Le problème coté public, les racers sont trop petits pour voir de loin, en plus le vol n’est pas agréable au regard.

    Il faut pas voir du coté passionnés.

  24. Je suis désolé, on était pas invités, on s’est invités lol, je venais de Nîmes (30) et j’ai payé mon billet de train à hauteur de 200€ les repas 50€ et frais de participation 15€, et j’ai pas à me plaindre, le weekend à été super!!!!!!!!

  25. Bravo et encore bravo !
    J’étais chez moi pour regarder la retransmission ! Une petite question ! lors de la retransmission, a certain moment lorsque on était en FPV sur un racer il y a pendant 1 seconde ou 2 un écran noir (surtout avant le grand virage d’arrivé) est ce que les pilotes avaient la même coupure ?

  26. hors lipo chargeur et radio. le budjet max des trois racer qui on fini sur le poduim s’eleves a maximum 300 euro. t’a du trop payer de rtf pour croire que le racer c’est cher.

  27. Pas bête comme idée le prêt de lunettes au public, meme si ca peut etre difficile à organiser.
    Dans le meme genre on pourrait imaginer des ateliers “découverte” avec de petits modèles (nano qx fpv ou consors) qui permettraient d’une part de faire patienter le public entre deux courses, et d’autre part de briser un peu la barriere entre les initiés et les prophanes, et eviter qu’on ait l’impression d’unes secte de “grand enfants friqués” comme l’exprimait onclefly

  28. Je pense que ça fait partie des pistes à explorer… Il y a les filets de protection (c’est un budget), il y a l’écran grand format (c’est un budget), il y a le prêt de lunettes (c’est un budget), il y a les ateliers avec mini machines et/ou simulateurs (c’est un budget)…
    Il doit y avoir encore d’autres pistes, ce sera probablement à adapter au… budget (ou y revient toujours), à la configuration des lieux, etc.
    Mais clairement, le spectacle n’est pour l’heure assuré que pour les happy-few qui se trouvent dans l’enceinte.
    Le truc chouette, c’est que tout est imaginable à ce stade 🙂

  29. Comme toute association, un club organise annuellement (ou tous les 3 ans) son A.G. au cours de laquelle les activités de l’année passée et les compte sont détaillés, et les activités de ‘lannée future décidées.
    Cette AG est aussi l’occasion pour les membres de l’association qui le souhaitent d’exprimer leur opinion, leurs idées, de voter pour leur prochain bureau, voir meme de se présenter.
    Bref, ici ce n’est pas bien différent, un tel evennement doit effectivement impliquer un certain budget, mais c’est bien à cela (entre autres) que servent les cotisations des membres.
    Ces membres seront peut etre par ailleurs ravis de pouvoir profiter d’un parcours FPV sur leur terrain pour leurs activités habituelles (les terrains FFAM ainsi équippés doivent se compter sur les doigts d’une main)
     
    Bref, pour une fois que l’organisation est effectivement faite dans les regles, avec les bons partenaires, et que le résultat est à la hauteur (visiblement) des efforts engagés, difficile de râler…

  30. Bah le pret de matos, je penses qu’un distributeur comme horizon hobby (qui detient Blade et Fatshark) serait ravi de faire ainsi la promotion de ses produits (quadris comme lunettes), avec un petit stand a la sortie de l’atelier découverte et une petite promo, c’est un taux de conversion à deux chiffres assuré 🙂

  31. A retenir : Un superbe W.End de passionnés et… De convivialité !!
    A féliciter: L’organisation !! Qui pour cette première, a assurément apporté un véritable succès au monde du FPV !
    A approfondir: Le public à mon gout bien trop loin ( distances de sécurités oblige…)
    A retenir: Le FPV Multicopter Racer en France est définitivement né !!

    Ravis d’avoir croisé enfin en chair et en os, le temps de ce W.end, tous ces pseudos rencontrés sur les nombreuses riches et passionnantes discussions, de nos forums respectifs.
    Merci Fred et Laurent pour avoir couvert l’événement avec ce super article, agrémenté de nombreuses photos.
    HM fait parti de ces piliers qui font le succès de ce nouveau type d’aéromodélisme, n’en déplaise à certain…
    Bravo à tous et bon vol !

  32. Un super Week-end avec toutes les têtes que tu croises sur les forums.
    Passer du virtuel au Reel et inversement – Génial.

    Des moments de bourre terrible – je retiendrais ma bataille en 1/4 de final avec Bewweb pour finir au même temps.. voilà les sensations

    Déçu du Samedi, je n’ai failli pas revenir .. quelle bêtise j’aurais fait car le dimanche était vraiment haut en couleur.

    A refaire sans concession

  33. Chapeau à l’orga et aux participants, pour une première c’était franchement réussit. Bien sûr des choses à revoir et des évolutions à envisager mais le chemin parcouru laisse présager du bon pour la suite.

    Personnellement je retiendrais une super ambiance, en particulier pendant les after vendredi soir et samedi soir, un final exceptionnel qui a fait vibrer tout le monde et de formidables rencontres !

    A l’année prochaine (ou probablement bien avant :))

  34. Merci barry, je m’auto-cites d’une réponse faite à bol2riz, mais c’est surtout pour faire passer le message sur cette discipline qui est AVANT tout notre passion, ne la pervertissons pas dans l’oeuf.
    Rien ne devais entacher ce moment que l’on vivait, la passion avant la compétition est ce que l’on doit se rappeler tous, ne faisons pas les mêmes erreurs que les autres “sports” mécaniques, la seule définition valable d’un sport est celle faite par Coubertin 😉

  35. Rhaa ce final !!! énorme coup de gaz et montée d’adrénaline !
    Mais t’inquiète, on y retourneras, et cette fois-ci on prendra nos vrais machines Cubensia, et avec nos tricopteres, on va les pulvériser :):)

  36. Je sais Pablo, moi j’aime la discipline, mais cela n’empêche que tout ce que j’ai écrit, s’est ce qu’on entend.

  37. Le tous est de savoir si on veut du public ou pas.
    Là franchement on a pas l’impression. De part la réglementation mais aussi des passionnés.
    Je sais pas si vous vous être vu, avec les cagoules les sweets à capuche etc.
    T’en que la retransmission tv nul de chez nul…

  38. Vous ne pouvez pas au moins une fois dans votre vie Onclefly, être agréable dans vos commentaires.
    C’est Hallucinant !

    Respectueuses salutations.

  39. Et dire que je n’ai même pas pu voir mon idole, Fred, qui est pourtant plus gros qu’un racer!
    Plus sérieusement, désolé d’avoir provoqué cette polémique… C’était juste une réaction, un ressenti!
    Une remarque: pourquoi placer les stands des organisateurs et des pilotes entre le public et la piste? On ne voit même pas le circuit!
    Et puis, pourquoi le public ne participerait pas financièrement au spectacle?

  40. Bonjour a tous,

    Je viens partager mon sentiment sur ce WE et surtout ma frustration.

    Dimanche matin départ de Paris direction Chartres pour assister au fameux FPV RAVE 28…

    Arrivé sur place… comment dire… rien a voir… Enorme déception !!!

    Je peux comprendre que les pilotes ont passé un excellent WE mais rien n’est fait pro le public.

    Difficile d’apprécier une course quand on est placé a 100 mètres de la piste et que le staff cache la vue…

    Pas d’écran géant en fonction pour aidé a apprécié.

    Difficile de faire apprécié ce sport si celui et partager qu’entre amateur et privilégié… vraiment dommage !!!

  41. Hello !
    Merci Fred pour cet article qui permet de revivre de fabuleux week-end. C’était fantastique de voir réuni en un même lieu toutes les personnes (dont tu fais parti) qui m’ont emmené via internet à découvrir les sensations du FPV et ce monde en pleine effervescence. Que ça fait du bien de trouver un petit monde qui bouillonne, où tout le monde est encore accessible. J’ai totalement foiré la compétition, débutant et surtout les mains tremblantes de trac je n’ai jamais fait les 3 tours à part en hors compétition), mais 0 regret car ce fut un vrai plaisir. Et bravo à notre gagnant et ses potes avec qui j’ai eu le plaisir de partager la journée dans une ambiance bien cool.
    Pour ce qui est de la déception des spectateurs c’est compréhensible. On a pas encore trouvé “LE” truc pour les intéresser. Mais en assemblant nos idées on va bien y arriver. Un mix entre des écrans géants (un par pilote ?) et peut être une vue du haut (genre dans un stade) pourrait être une piste. Peut être que pour cela devienne une activité grand publique il faudra des racer plus trop “mini”… Dans un premier temps (et pour faire plus simple 🙂 ) on pourrait peut être barioler totalement les différents concurrents en piste de leds de couleur (genre mega sapin de Noël, pas que la p’tite barre de led) ce qui permettrait de les identifier en course. Ca permettrait d’annoncer en début de course : le vert c’est “machin”, le rouge c’est “bidule”, le bleu… etc”.
    Mais bon, on pourrait aussi garder notre délire pour nous et plus trop inviter publique :-). La peopolisation ça n’apporte pas que du bon, loin de là.
    à plus !

  42. Je suis tout à fait d’accord avec toi K6MIR !
    Et pourtant j’étais du bon coté… En tant que les “yeux d’un pilote” (substitution à la double commandes)

    Je pense que c’est avant tout, la faute de la rançon du succès de cette activité de loisir !
    Le débat à propos de ta déception se met justement en place sur de nombreux forums ces derniers 24H, afin de trouver rapidement un début de solutions pour satisfaire au mieux le public, dont nous avons assurément besoin aussi, pour partager cette passion !
    Nous sommes aux balbutiements de la discipline avec qui plus est, un public !
    L’organisation a été honnêtement remarquable pour cette toute première édition et ne s’attendait certainement pas autant de succès.
    Ils ont respectés les règles de sécurités imposées, en terme de distances avec le public.

    Toute erreur est incontestablement positive pour faire avancer les choses 😉
    Merci pour ton retour chargé hélas de frustration.
    Il sera assurément pris en compte pour la suite des événements.

    Bon vol !

  43. Les cagoules, les capuches, c’est pas du tout le style de la maison, mais là, il y avait une raison technique : le soleil.
    Tous ceux qui ont gardé leur capuche le dimanche, c’était parce qu’ils avaient déja commencé à cramer le Samedi, et non par manque de respect. Perso, je n’en avais pas et mes oreilles s’en souviennent encore.
    Et je rejoins CriTof, un peu de bienveillance dans les commentaires, c’est pas mal non plus…

  44. Oui, on pourrait dire les choses avec humour 🙂
    Pardon, mais pour 102 veinards participants, combien de frustré ?
    Pour tout les gens venus pour rien, on dit quoi et pour tout les déçus idem.
    Alors trop facile de remplir les pages d’internet en disant génial, alors que quand on voit le résultat, il est loin d’être exemplaire.
    Les habits, s’est juste pour que vous voyez l’image qui est perçu.
    Puis le chapeau, pour le soleil, y a pas mieux.
    Rester zen 🙂

  45. Il faut tout de même remettre les choses dans leur contexte. Il n’y avait pas d’obligation de résultat pour le public, qui avait un accès libre à l’événement, alors que les 102 pilotes payaient un droit d’entrée. Les solutions pour améliorer la visibilité du public ont toutes un coût, que ce soit un grand écran (qui doit être accompagné de moyens de tournage), des lunettes Quanum lowcost, des filets de protection, des jumelles, etc. Il faudra trouver un moyen de financer ces moyens. Ce peut être sur le fonds de roulement du club hôte, sur les droits d’accès des pilotes, un ticket d’entrée pour le public, des sponsors commerciaux, ou évidemment un mix de tout ça. Mais ça suppose beaucoup de temps à y consacrer et une prise de risque financière…
    L’événement côté pilotes était réussi, c’est une première pour une manifestation de cette envergure, alors que les défis techniques (le retour vidéo) étaient costauds. Pour moi c’est déjà une belle réussite !

  46. Si y a bien un truc qui manquait pas c’était la bibine, que ce soit alcool ou café, voire les deux mélangés … clin d’oeil à ceux qui ont pu découvrir la grolle samedi soir 😀

  47. Je n’y étais pas à cause de mon emploi du temps bien chargé ce week-end là.
    Mais à la vue des retours : Les passionnés se sont éclatés et les autres font un peu la “gueule”…Dans mon métier le public est roi et ne pas le satisfaire (ne serait-ce qu’à moitié !) n’est jamais un bon présage.
    D’entendre qu’il était quasi impossible de voir les épreuves du côté public ??? Là, je reste perplexe sur l’intérêt d’une telle promotion de cette nouvelle discipline.
    Trouvez-vous vite un partenaire image pro les gars.
    Parce que là, vous allez faire fuir les éventuels sponsors…

  48. Partenaire, pro, promotion, sponsor. Ouais c’est super mais la on parle d’une activité plaisir, c’est pas la fifa qu’on veut.
    Le public n’y était pas ? Les sponsors s’en foutent, ils vendent rien au public mais au pilotes.
    En plus filmer le truc n’a aucun intérêt en live, le seul truc qui vaux la peine c’est la réalité. Donc les pros qui vendent leur service non merci mieux vaut dépense du fric pour rapprocher le public avec des grand filets. Sinon y’a YouTube c’est pas la peine de venir sur place pour regarder un écran.

  49. Il a pas tord le JVINCENT 🙂

    Il est bon de rappeler que l’acces public était totalement gratuit,
    que c’était une première ( merveilleusement bien organisée par le club de Chartres)
    Résultat: le FPV RACER est bien né !!
    Quand à la critique, elle est toujours constructive 😉
    Bon vol à tous.

  50. Tu oublies juste que dans le public, tu peux avoir des gens qui veulent aussi “se faire plaisir”…De futurs pratiquants de fpv racer ou même encore des gens qui voudraient organiser…Pourquoi pas une future compète à venir!

    Ne jamais préjuger…Vous avez une nouvelle discipline entre les mains qui peut être le pendant “sportif” et “positif” du drone en France…

    Et ta réponse : On s’en fout, on reste entre nous et surtout pas de caméras ???

    Tu me diras la “fifa” faisait la même chose…en quelque sorte !

  51. Il y a un aspect important qui n’est pas bien compris pour l’instant, c’est que l’événement de Chartres était un challenge du côté pilotes et organisateurs. C’était un pari, il n’était pas gagné d’avance. Oui, le public n’a pas été choyé, mais ce n’était pas possible sur ce premier événement d’envergure, il y avait trop de choses à mettre en place par ailleurs. Passer de 15 pilotes en course à 100 ne se simule pas, il faut la réalité pour comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne va pas. Une chose à la fois.
    Le public sera la prochaine étape, il y a un énorme nouveau challenge à relever et des tonnes d’avis divergents pour y parvenir. Pour ma part, je suppose que la solution sera un compromis de toutes les pistes pour améliorer la visibilité du public, mis en balance avec le budget disponible. Mon avis est qu’il faut privilégier le fait de rapprocher le public en mettant en place des moyens de sécurité plutôt que d’offrir de l’image sur place en grand écran. Les amateurs de musique qui rentrent dépités d’un concert au Stade de France où ils n’ont fait que regarder de grands écrans et se tuer les yeux à distinguer un groupe dont le son arrive après l’image renvoyée par les têtes d’épingle sur scène comprendront ce que je veux dire. L’image, en revanche, est primordiale pour une retransmission à distance…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.