Drones au-dessus de Paris

32
201

L’AFP a rapporté que 5 drones « au moins » avaient été aperçus dans la nuit du 23 au 24 février, entre minuit et 6 heures du matin, à proximité de l’ambassade des Etats-Unis, de la tour Eiffel, des Invalides et de la Bastille. Ce sont des forces de police qui les ont vus, l’un d’entre eux volait « entre 100 et 300 mètres au-dessus de l’ambassade des Etats-Unis ». droneparisQue peut-on déduire des informations qui ont été communiquées à l’AFP ? Pas grand-chose, sachant que de nuit, avec un petit engin, il n’est pas possible d’évaluer correctement une hauteur. Cela veut aussi dire que les engins n’ont pas été préparés pour voler discrètement : pour qu’un petit multirotor soit visible de nuit à 100 mètres de hauteur ou plus, il faut que ses diodes soient allumées…

Soupiiiiiir

Toutes les théories sont de sortie, comme à l’occasion des survols de centrales nucléaires ou de l’Elysée. Les médias évoquent une « action coordonnée ». Le rapprochement avec les récentes menaces proférées par Daech contre des centres commerciaux français est facile, nous n’y échapperons pas. Ces survols montrent surtout que la détection de drones de petite taille reste quasiment impossible. Leur neutralisation l’est forcément encore plus. Il va falloir attendre de connaitre les solutions qui ont été proposées suite à l’appel à projet « Protection de zones sensibles vis-à-vis des drones aériens » (voir ici). Pour les amateurs de drones de loisirs, tout comme pour les professionnels des drones civils, voilà encore un ennui supplémentaire dont on se serait bien passés…

32 COMMENTAIRES

  1. Excellents ces gendarmes!!!!
    Observer dans la nuit du 24 au 25 février alors que nous venons juste de passer la nuit du 23 au 24!
    j’ai toujours pensé qu’ils étaient particulièrement doués.

  2. Tu vois Fred, je te l’avais dit, voler ou écrire il faut choisir. C’est bien de voler de nuit pour écrire un joli papier le lendemain, …mais bon après t’es tout crevé 🙂
    Sans rancunes !

  3. les médias parlent de 5 drones, et d’ailleurs ils en font tout un cinéma.

    ça ne pourrait pas être un seul multicopter ? qui a survolé plusieurs endroits ?

    chapeau pour déterminer une hauteur de 100 à 300m, la nuit… le compas dans l’oeil.

  4. Et un petit passage éclair de Fred sur le JT de midi sur France 2… 😉

    Au delà de ça, c’est vrai que les amalgames vont bons trains.. =/

  5. Il suffit d’un brouilleur d’onde et paf le drone… Même si les voisin risque de ne plus avoir de wifi ^^

  6. F2 ? Ah ben je ne savais même pas… J’ai accueilli des gens charmants de F3. Puis je suis allé voir Europe 1 au beau milieu de veaux, vaches et cochons…

  7. Ils étaient peut être pas piloté 🙂 mais en autopilote avec des coordonnées GPS

    Sinon ils fantasment sur nawak dans les médias… Pourquoi faire des terroristes feraient des repérages de nuit à une alt de 100m alors que Google maps t offre de beau cliché détaillé de ces endroits….

  8. Bonjour,

    Ce pourrait être tout aussi bien des amateurs cherchant à se faire plaisir, plutôt que des terroristes.

    Aux débuts de l’aviation, des pilotes se sont “amusés” à passer sous l’Arc de Triomphe, sous la Tour Eiffel, se poser même sur le toit des Galeries Lafayette !

    Alors, que des pilotes cherchent un peu d’adrénaline à voler de nuit au-dessus des sites touristiques de la capitale, ça me semble plausible.

    Certes, cela risque de ternir l’image “clean” des drones. Et ces pilotes sont un peu idiots, surtout de méconnaître la réglementation.

    Mais faut-il voir des terroristes partout ?
    Cdlt,
    Fred Paris (pour me distinguer de Fred 😉

  9. Bonjour,

    Une fois de plus… quelques c.. et tout le monde va trinquer… nous avions des chances de voir un peu plus clair sur la réglementation en ce début d’année… je pense que nous allons recevoir des coups de bâtons !

  10. Ah! ben ouais…assouplissement des règles ????…C’est clair comme une turlute au bois de boulogne : La règlementation française concernant ces engins devait s’actualiser quasiment dans le mois de mars pour la partie dite “civile”…

    Et comme par le plus étonnant des hasards !!!A une semaine des échéances : sur France 2 au journal de 13h00 en première actualité : Des drones menancent notre sécurité en plein paris…de nuit ???? Et que voit-on plein cadre à l’image : un petit phantom de chez Dji et l’image d’après des CRS avec la mitraillette…

    Car la nouveauté…c’est que maintenant Drone = Terrorisme !

    Bien évidemment, le premier témoin interrogé est le clodo du coin qui a vu des lumières dans le ciel…ça c’est de l’enquête d’investigation !

    Même les gendarmes les ont vu mais personne ne sait d’où ils sortent…Parait-il un vol toutes diodes dehors !

    Disons que la prochaine fois, y en a un qui se posera à l’Elysée…en fin de batterie comme on dit avec aussi sa carte d’identité collée sur la coque…

    Fred…comment tu dis déjà…restons “positif” !…

  11. Je suis persuadé que l’enquete mettra au jour ces charlatans !

    Par contre assez écœuré sur l’audience TV que rapporte ce sujet, parce que point de vue journalisme c’est assez pitoyable la façon dont c’est traité…
    Vite Fred, fait nous un JT à toi seul pour rectifier simplement toutes les âneries des commentaires et images inappropriées qu’ils diffusent ! Merci :-))

  12. le truc c’est que dans l’hypothèse d’un drone hostile, l’interception est pas simple. je crois moyen au brouilleurs radio (suffit de changer de fréquence, et ça risque de faire chier tous les wifi en 2.4). parce que faut dire ce qui est : si un type sais construire un quad pour faire du racing par exemple, mettre des plus gros moteurs et plus grandes hélices pour avoir plus de charge utile c’est pas tellement plus dur. voire plus simple car moins de contraintes d’espace

    je verrais bien un truc du style laser situé sur un point en hauteur… Et puis une meilleure détection d’émissions sur des fréquences non autorisés (900-1.3)

  13. ” les retours vidéos n’ont qu’une portée que de quelques centaines de mètres “. On sait tous que c’est parfaitement faux…le but était de calmer le jeu ?

  14. J’ai ete sur le lien mais n’ai pas pu voter (vote termine, ou mon flash pas a jour?). Helas a 8h53 mercredi 25/02 les resultats sont: “faut-il interdire l’utilisation des drones?” oui=53.1% et non=34.2% !
    Comme le dit Planchon TV, quel hasard…
    S’il s’agit simplement d’idiots, ils auraient pu au moins scotcher leurs LEDs.
    Je crains qu’apres le “11 septembre francais” (Charlie Hebdo), l’etat fasse comme aux USA, c’est a dire une pluie de mesures liberticides avec l’appuie d’une population pensant naivement que ca va aider le schmulblik. Concernant notre loisir, il y a des chances que le modele belge s’appliquera ici, plutot que le contraire.

  15. C’est le risque, oui, je crains toujours qu’un politique en peine de notoriété se décrète chevalier blanc des drones, et fasse passer des textes stupides…

  16. En effet Fred, mais plus que ca, c’est un rapport de force entre l’etat et sa population. Comme pour la detention d’armes qui met sur un pied d’egalite le citoyen et les representants de l’etat au niveau de la capacite de violence, les drones mettent presque sur un pied d’egalite le citoyen et l’etat au niveau de la capacite d’observation et de surveillance visuelle. La detention d’armes est aujourd’hui tres regulee, comme le sera l’usage et peut-etre meme la detention de drones demain. Donc on n’est effectivement pas a l’abri d’un chevalier blanc, et encore moins d’un etat deja stresse par ce qu’internet en devoile aux citoyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.