3Drobotics Tower

2
814

tower-00Le constructeur américain 3Drobotics poursuit ses efforts dans le développement de logiciels Android pour exploiter le contrôleur de vol Pixhawk qui équipe ses multirotors. A vrai dire, la portée de ces outils est plus grande encore, puisque dans l’esprit de l’Open Source, ils sont compatibles avec tous les appareils dotés du protocole MAVLink. C’est-à-dire les engins de 3Drobotics comme l’Iris+, mais aussi l’AR.Drone de Parrot lorsqu’il est équipé de l’accessoire Flight Recorder, certains appareils de Walkera, le futur Hexo+, les appareils basés sur ArduPilot ou PX4…

Les outils ?

tower-05Le premier est 3DR Services : il s’agit d’une application destinée à faire office de logithèque regroupant les apps compatibles avec MAVLink réalisées avec le kit de développement (SDK) de 3Drobotics, DroneKit. On y trouve par exemple le second outil annoncé par 3Drobotics, très attendu des utilisateurs d’APM. Il s’agit de la nouvelle version de DroidPlanner, la v3, désormais appelée Tower. Cette app permet de prendre le contrôle complet d’un multirotor depuis une tablette ou un smartphone Android. On y trouve aussi Tower Wear, une extension pour ajouter des fonctions aux montres Android…

Les fonctions de Tower

Le logiciel simule une radiocommande à l’écran. Ce n’est sans doute pas la manière la plus agréable ni la plus précise de pilote, mais elle a le mérite d’exister. Beaucoup plus intéressant, elle permet de préparer des plans de vols à l’écran, sur une carte, en traçant les itinéraires avec le doigt (ou le stylet). Les tracés sont convertis (si vous le désirez) en courbes pour éviter les vols avec des virages à angles droits. tower-03Il est possible de modifier le type de chaque point de passage (waypoint) pour déterminer le comportement du multirotor. Par exemple modifier la vitesse, pointer la caméra sur un endroit et tourner autour, pointer la caméra sur un objectif (Region of Interest) indépendamment de la direction du vol, prendre une photo… Ou l’étonnante fonction Map a building, qui permet d’automatiser des prises de vue en photogrammétrie avec ou sans balayage complet. La fonction Survey permet de photographier automatiquement une zone avec un balayage méthodique et précalculé. Parfait pour établir un plan aérien ! L’app permet de choisir la hauteur de vol, l’angle de prise de vues, et adapte même le tracé à la marque de votre appareil photo ou votre caméra en tenant compte de son optique. Impressionnant, et digne de logiciels professionnels !

Réglages en pagaille

Il y a 10 types de waypoints à choisir, avec pour chacun des valeurs spécifiques : hauteur, rayons, durée, délais, inclinaison, etc. Il est possible d’activer la fonction « Follow me » et de régler la position de l’appareil pendant le suivi, de lancer le calibrage de l’accéléromètre, de modifier les réglages du contrôleur de vol. tower-01Il y a même un bouton « Dronie » pour automatiser une séquence vidéo partant à hauteur du pilote en reculant et en prenant de la hauteur pour dévoiler le décor… Et combien pour ce logiciel ? Rien, il est gratuit… Petit bonus : le logiciel va inclure la fonction Droneshare dans les jours prochains. Il permet (déjà, puisque présent dans les dernières versions bêta de DroidPlanner v2) de partager les plans de vols entre utilisateurs, avec sécurisation des données pour qu’elles apparaissent ou pas selon les droits déclarés, d’afficher l’enregistrement des vols de manière graphique sur une carte.

3DR Services est disponible ici sur Google Play, Tower se trouve là.

D’autres photos

tower-06

tower-02

tower-04

 

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.