Les WTF du moment (5)

4
240

Les drones dans les médias et dans la comm’ sont utilisés à toutes les sauces pour faire monter la mayonnaise marketing. Plutôt que d’en faire des actualités qui n’ont pas grand intérêt, autant les regrouper. Et il semble y en avoir de plus en plus ! Voilà donc les récents WTF drones…

L’art vache

La vue est prise à la verticale, au-dessus d’un troupeau de vaches qui se coulaient douce dans les prairies de l’Arkansas. Elles ont été mises à contribution par leur éleveur, Derek Klingenberg, pour former un… smiley géant.

Les cigognes et les bébés

C’est une publicité pour la marque Baby Dove, qui met en scène des cigognes… brésiliennes. N’allez pas y voir quoi que ce soit de scabreux, c’est mignon. Il y a aussi un message, celui du soutien à l’association Rede Cegonha (Réseau Cigogne) qui vient en aide aux femmes enceintes brésiliennes : la mortalité infantile y est 6 fois plus élevée qu’en France.

Le virus des drones

Une vidéo a fait le tour de la planète, expliquant qu’il était trop facilement possible de prendre le contrôle de drones en hackant leur connexion Wifi. Le hack est appelé « maldrone » (sur le principe du « malware » informatique). A l’origine, on trouve la bidouille « skyjack » de Samy Kamkar, présentée il y a environ un an, qui permet de pénétrer le logiciel interne de l’AR.Drone et de s’y installer. Ensuite, Maldrone est théoriquement capable de prendre le contrôle complet de l’appareil. A quoi ça sert ? A montrer qu’il est impératif de convaincre les constructeurs de multirotors de protéger les connexions sans fil, autant que puisse se faire. Et il y a du boulot : le dernier-né de Parrot, le Bebop, n’a pas plus été protégé, ni pour la connexion Wifi ni pour l’accès au root du Linux embarqué. Ses ingénieurs nous avaient pourtant promis la possibilité de changer le mot de passe Wifi lors de la conférence de presse de présentation. Les explications (pour l’AR.Drone) se trouvent ici.

Le drone et la vieille dame

Jardin japonais, koi pond, bambous et vieille dame fan de musique… et d’un Phantom ! La vidéo est un peu sans queue ni tête, on ne comprend pas vraiment le message qu’elle cherche à passer – y en a-t-il un d’ailleurs ? En tous cas, elle pilote très bien en playback, cette vieille dame…


Une grand-mè de 91 ans utilise un drone et une… par abzzz-fr

Ne tirez pas sur (le designer de) l’ambulance

argodesign-01C’est une vue d’esprit des créateurs de l’agence argodesign : ils ont imaginé une ambulance capable de s’affranchir des embouteillages… en passant au-dessus. Elle est équipée de 4 rotors qui se déploient quand elle ne peut plus rouler. Pas de pilote : seuls le blessé et un infirmier montent à bord. Le reste est géré soit par le pilote automatique qui repose sur un GPS soit par un pilote à distance. L’idée est excellente, des spécialistes (du design ?) ont même argué que la réalisation d’un tel véhicule de secours était à portée de technologie. On aimerait y croire. Mais il faudra se contenter d’images 3D pour encore pas mal de temps.

Aller au charbon

Un drone de la compagnie ferroviaire polonaise PKP Cargo a filmé une équipe de malfrats en train de voler du charbon dans des wagons d’un convoi arrêté pour la nuit. L’opérateur a pris un malin plaisir à suivre les voleurs dans leur fuite à pied, dans la neige et à travers un village. Les images ont été transmises à la police, mais on ne sait pas si l’enquête a abouti. PKP Cargo a annoncé vouloir s’équiper de plus d’appareils pour faire face à ces vols : il y en aurait eu plus de 900 dans les 10 premiers mois de 2014. Reste que pour distinguer les visages, il faudrait ajouter un zoom ou permettre au multirotor de descendre un peu plus.

Les livraisons, encooore !

S YTO E crédit China DailyL’initiative est celle du géant de la vente en ligne asiatique Alibaba, qui s’est associé à l’opérateur en logistique Shanghai YTO Express Logistics. L’un des vols de démonstration devrait décoller des entrepôts de YTO en banlieue est de Pékin pour rejoindre le China World Trade Center, à 330 mètres de hauteur, pour y livrer… une boîte de thé à un porte-parole de Alibaba. Lequel a indiqué que les autorités chinoises avaient été notifiées de ces vols d’essai. Les expérimentations vont se dérouler à Pékin, Shanghai et Guangzhou : 450 boîtes de thé au gingembre seront livrées par les airs à des clients volontaires, avec l’aide de 5 drones. « L’enjeu est de taille pour la Chine », a expliqué un consultant de Analysys International à China Daily, « les infrastructures routières sont insuffisantes pour assurer des livraisons le jour même ».

Les livraisons, toujours !

L’actrice Betty White se fait livrer un petit remontant dans sa loge, sur le tournage d’une série TV. C’est un Phantom qui joue le rôle du serveur ! Betty White, vous ne connaissez pas ? Moi non plus. Il faut, semble-t-il, être un spectateur assidu de la série sans fin « Amour, Gloire et Beauté »…

4 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.