Zano drone

22
598

zano-01Ce mini drone promet d’être autonome, intelligent et évolutif ! Rien que ça. Ses concepteurs le décrivent ainsi : « le Zano est une plateforme ultraportable de photographie aérienne personnelle et de capture vidéo, assez petite pour tenir dans la paume de la main et suffisamment intelligente pour voler toute seule. Le Zano se connecte directement sur votre smartphone (iOS ou Android) via son module Wifi et vous permet de commencer immédiatement à captures et partager des moments comme jamais auparavant ».

Alors, séduit ?

Ce projet se présente sous la forme d’un financement participatif, la fameux crowdfunding. Le principe : si vous pensez que l’appareil est à la fois susceptible de vous plaire et de voir le jour, vous le précommandez. zano-02Si le volume des précommandes atteint la somme de 125 000 livres anglaises, le projet est financé et vous recevrez votre Zano quand il sera prêt. Si tout se passe bien. Autant le dire tout de suite, de nombreux projets financés ne voient pas le jour, leurs auteurs se perdant dans les méandres du sourcing de produits en Chine, de l’industrialisation d’une bonne idée. Et parfois, mais c’est rare, les projets se révèlent des arnaques. Ce qu’il se passe le plus souvent ? Les produits sont finalement réalisés, mais avec un retard qui leur ôte tout intérêt. Le Zano est-il susceptible d’être un projet réussi ? A vous de voir…

Les détails du projet

Pour que ce quadricoptère soit capable de voler de manière autonome, ses concepteurs ont choisi de le barder d’électronique. Ses dimensions ? 6,5 x 6,5 cm pour 55 grammes. zano-06Petit et léger, donc. Et à l’intérieur ? Il est prévu d’y placer un lecteur de cartes MicroSD, une caméra 5 mégapixels, un capteur infrarouge pour la détection d’obstacles, un détecteur à ultrasons, un capteur de pression barométrique, un module Wifi, un microphone, un amplificateur audio, un afficheur RGB de 8 x 8 pixels, des Leds pour les bras moteurs, le tout orchestré par un processeur 32 bits. Ce qui permet aux concepteurs d’affirmer que l’appareil est capable de voler 10 à 15 minutes, à une vitesse de 40 km/h, avec une portée de 15 à 30 mètres. Mieux encore : ils affirment que la partie vidéo sera stabilisée pour obtenir des images de qualité, que les photos et les vidéos pourront être transmises en direct vers le smartphone pour le partage sur les réseaux sociaux. Plus un mode « Follow Me ». A cela s’ajoute un mode Failsafe qui contraint le Zano a revenir automatiquement près du smartphone auquel il est lié s’il s’éloigne un peu trop, s’il perd le signal Wifi ou si sa batterie est en fin de décharge. L’interface sur smartphone permettra aussi de le contrôler avec des joysticks virtuels à l’écran. Il pourra être utilisé, et ce sera probablement sa principale fonction, pour réaliser des dronies (les selfies depuis un drone) et se filmer avec le mode « Follow Me ».

Et ensuite ?

zano-04Ce n’était que le hors-d’œuvre, ce qui sera disponible à la sortie du produit. D’autres fonctions viendront s’ajouter à cette liste pourtant déjà impressionnante. Certaines seront incluses plus tard, d’autres seront en fait déjà disponibles à la livraison du produit si le volume du financement dépasse les objectifs. Comme par exemple ? Passés 250 000 livres, le Zano sera capable de produire des photos panoramiques à 180 et 360 degrés. A 750 000 livres, il pourra filmer une cible par reconnaissance de l’image. Passé le million (le million, le million), il sera accompagné un logiciel de montage vidéo, d’un outil pour customiser l’afficheur 8 x 8 pixels et les développeurs pourront s’amuser avec un kit de développement. Passés les 2 millions, c’est la fête : le Zano sera capable d’évoluer en essaim. C’est-à-dire que vous pourrez en contrôler plusieurs depuis un smartphone pour multiplier les points de vue… Les concepteurs prévoient aussi des achats in-app sur smartphone pour proposer des fonctions supplémentaires comme des figures acrobatiques.

Les concepteurs ?

zano-05L’équipe dirigée par Ivan Reedman, sous le nom de Torquing Group depuis 2008, a débuté le développement du Zano en octobre 2013. Le premier prototype, affirment-ils, a vu le jour en mars 2014. Les recherches pour des partenaires industriels semblent avoir déjà abouti, en Grande-Bretagne. Le développement de l’interface logicielle a commencé. La phase de beta-testing débutera en mars 2015, pour une entrée en production en mai 2015, avec une livraison prévue pour juin 2015. Combien ça coûte ? Les « super early birds », c’est-à-dire les tout premiers exemplaires en versions limitées (couleur noire ou blanche), sont prévus à un prix de 139 livres anglaises. Soit 175 €. Les « early birds », premiers exemplaires (mais moins premiers que les super early birds) sont à 149 livres. Soit environ 190 €.

Euh…

zano-07Un module Wifi, des capteurs et un GPS, un afficheur LCD, une caméra, le tout dans un petit volume et pour un tout petit prix ? Au regard des produits actuels, on peut douter de toute la fiche technique et des promesses. L’autonomie semble impossible à atteindre, le poids de 55 grammes totalement irréaliste avec l’équipement prévu, et les délais bien trop justes pour respecter le calendrier. Plus une détection d’obstacles qui constituerait une première. Bref. Chez Helicomicro, on ne croit pas à la faisabilité de ce projet tel qu’il est présenté. Mais… on ne demande qu’à être étonnés, évidemment ! En tous cas, le succès du Zano est impressionnant, puisque les deux tiers de la somme requise ont déjà été atteints alors qu’il reste encore 42 jours avant la clôture de cette campagne de financement participatif…

La page Kickstarter du Zano se trouve ici.

Merci à Ainonyme Oculus, le webmaster de La Legion des Quadris (ici), pour la news !

La vidéo promo du Zano

22 COMMENTAIRES

  1. Quelqu’un a-t-il déjà fait un jour le bilan de tous ces projets participatifs ? Plus ou moins farfelus qui fleurissent de part et de là sur la toile; et comptabilisé ceux qui ont réellement donné naissance à quelque chose de viable ?
    J’ai toujours l’impression que certains sont passés maîtres dans l’art de faire du buz, de faire rêver, de se faire du fric … puis … néant:(

  2. D’ailleurs Fred, t’as déjà participé à un projet en y mettant tes deniers ?
    Et Ze question, as tu reçu ton produit et correspondait t-il à ce qui était décrit au départ du projet ?

  3. Réponse à la première question : oui, trop 😉
    Réponse à la seconde question : j’ai reçu certains produits, tous avec du retard, certains conformes aux attentes (rares, plutôt du côté logiciel que matériel), la plupart revisités par rapport à la promesse, certains ne sont pas encore arrivés avec un retard supérieur à 2 ans ! Et l’un d’entre eux (une caméra thermique) n’arrivera jamais.
    Je suis donc très suspicieux, et je ne mettrai plus de grosse somme désormais. C’est dommage, puisque certains projets sont vraiment intéressants, viables, mais plombés par d’autres qui brillent par leur indélicatesse (pour ne pas dire que ce sont des voleurs).

  4. Bonne question 🙂 Parce qu’iOS est sorti avant Android ? Parce que le marketing d’Apple est plus fort que celui des marques qui utilisent Android ? Parce que les ventes sur le store iOS sont meilleures que celles sur celui d’Android (les ventes, pas les téléchargements) ?

  5. De mon côté, j’ai presque tout reçu (pour le dernier à recevoir, le gars a cassé sa grosse machine pour faire des formes dans le bois car la machine n’était pas prévue pour faire tant de commandes et a dû s’en racheter une autre. Il a aussi sous estimé la logistique et les frais de port pour l’étranger. J’ai espoir que ça arrive un jour)

    Quant à la différence entre le produit reçu et la description initiale ? Si la description initiale est réaliste, on en est souvent proche. Mais quand meme souvent un peu en dessous: ils surestiment souvent leur produit, pas forcément pour nous arnaquer mais juste parce qu’ils pensent que le produit définitif sera bien mieux que leur prototype alors qu’en fait il est un peu mieux. J’ai une enceinte bluetooth dont l’autonomie et la puissance sont plus faible que ce qui était annoncé (d’un autre coté, il fallait s’y attendre, ils annonçait quelque chose comme 2x plus d’autonomie et 2x plus de puissance que les enceintes actuellement sur le marché).

    Pour les projets à la description irréaliste (du style du drone de cet article), je pense que le produit définitif en sera très loin.

    Une remarque sur les projets kickstarters et autre: l’argent que l’on donne au départ, ce n’est pas l’argent pour acheter le produit final, c’est un investissement dans le projet (et le produit final, c’est une récompense). Je ne sais pas si c’est devenu plus encadré désormais mais rien n’interdisait à l’époque au gars de partir avec l’argent sans rien faire. Ce n’est pas parce qu’on ne reçoit rien qu’on peut demander à être rembourser

  6. Zano pipoooooooooooo 😀

    55 g c’est moins que le poids d’une batterie qui pourrait faire voler tout ça pendant 6 minutes !

    Sinon Fred tu as reçu ton dragonfly ? 😀

  7. J’ai misé pour la même caméra que Fred et maintenant je suis bien dégoûté ! J’ai cependant reçu une autre caméra thermique (IR blue sur Indiegogo) qui fonctionne bien.

    J’ai aussi misé pour 2 smartwatches :

    la VEO Buddy Bluetooth (boîte française), reçue avec plus d’un an de retard, le hardware est potable mais ça doit être un manchot qui programme le soft

    la Kreyos, je l’ai bien reçue (un an après aussi) mais le hardware est mal conçu donc elle est inutile !

    Donc le moindre truc à plus de 100€ c’est niet !

  8. Vous oubliez qu’il film en 3d-peut dérouler des banderoles publicitaires et livrer des godasses zalando… en 20 ”

    moi j’ai achetè le calendrier des pompiers et fait mon don à la “SNSM”
    ca c’est beaucoups plus util !

    yen a pas assez de drones (de conneries )dans le commerce ???

  9. Z COMME ZERO…OU ZORRO ???
    C’EST PAS UN VIRUS…LE ZANO !
    Ah ! NON…LE ZONA…CA TE COLLE A LA PEAU
    OU ALORS UN APERO….
    DESOLE, RIEN QUE LE NOM…CA PASSE TOUJOURS PAS !?

  10. C’est plutôt un appareil ou un jouet? Avec la taille, c’est plutôt un jouet. Je suis aussi sceptique quant à la réalisation de tous ces détails. c’est un peu comme un smarphone volant? Je ne suis pas très fan des drones, donc voilà. Le nom c’est Jeannot en zozotant

  11. Bonsoir,
    Attachez vos ceintures/Vissez bien vos hélices. 😉

    Sur le principe, l’idée va dans le sens de la mode du partage de photo. Oui et non, ne partageant qu’une infime partie de mes photos, les autres sont stockées ou imprimées, idem avec les vidéos qui passent en montage avant un éventuel partage. Non, ce quadri est plutôt un pote photographe qui vous suit partout et vous prend en photo/vous filme sur demande, avec son appareil photo, et votre pote tient dans votre poche… Pratique ! 🙂
    Faire une photo de groupe avec un Phantom 2, oui, mais c’est lourd et dangereux , puis pas en intérieur (auquel cas celui qui peut faire une photo de groupe dans son salon avec un Phantom peut aussi s’offrir les services d’un vrai photographe
    Le fait de pouvoir se prendre en photo avec autant de “réussite”avec la prévisualisation du cadrage, aussi rapidement et discrètement (parce que bon avec un octo y’a de quoi ameuter tout le département! 😉 ) … je dis oui !

    Moi ça me soule de demander à un passant de me/nous prendre en photo, et une fois sur deux comme il s’en fiche/n’est pas sympa, la photo est nulle. Là on a une solution même si on est seul et qu’on ne peut pas déployer de trépied,…

    Je suis d’accord avec vous, ils y sont allé un peu fort sur la fiche technique, je ne vois pas comment cela pourrait être techniquement réalisable.
    Ne serait-ce que pour leur crédibilité dans le monde des quadri ou du business, ils devraient être vigilants quant à leurs annonces, leur réputation pourrait en périr!
    Mais même avec quelques grammes en plus, et des batteries interchangeables (avec une petite capacité,une faible durée de vol mais n’est ce pas l’idée du produit? plein de petits vols? Pas chères? (LOL) (j’ai pas confiance dans le Follow Me 😉 ) ), cela reste un produit vraiment interessant.

    La suite avec le test officiel HelicoMicro?

    Hélicomicro que je lis quotidiennement, qui m’impressionne toujours en termes de contenu et de la richesse grandissante du don de Fred (clapclap) dans la rédaction des articles. Il y a des jours où plein d’espoir, je vais sur le site en me disant “peut etre y aura t-il un nouvel article?” et je ne suis jamais déçu! (alors que c’est trop de boulot en vrai)
    Bravo Fred 🙂

  12. Pour l’instant, je dirais que c’est surtout une chimère : je ne connais pas de composants capables d’arriver à ce résultat avec ces caractéristiques de taille et de poids… 😉

  13. Oh, merci pour les encouragements de la dernière partie. Ca permet d’avoir le courage de passer du temps (trop de temps) pour “nourrir” le site ;))

    Le test, ce n’est pas pour tout de suite, les concepteurs de produits en crowdfunding permettent rarement des tests en avance ou même après, il faut financer le projet. Mais je ne le ferai pas sur celui-ci, je n’y crois pas 😎
    Pourtant les caractéristiques sont effectivement celles d’une machine rêvée… 🙂

  14. Salut a tous, salut Fred,

    Bien que français je travaille en angleterre et j’ai eu la chance de travailler avec cette PME pour les 6 derniers mois, sur la conception (PCB) et assemblage des prototypes.
    Je comprend que beaucoup de monde soit sceptique, simplement parce qu’il n’y rien qui egale le zano en terme de capabilites/poid/taille. Mais je peux vous garantir, ce n’est pas un fake ou hoax. J’imagine que les plus sceptique seront convaincu de la realitee du projet en juin.
    Fred, si ca t’interesse je peux te parler plus en details du drone, ou meme te mettre en contact direct avec la team.

    Pour ce qui est de l’autonomie, ce n’est pas des bobards, c’est juste que le system entier est optimise, toute la programmation a été réalisée en assembleur pour maximiser la responsivite et minimiser les ressources processeur. Peu de personnes pourrais realiser cet exploit, mais Ivan, l’ingénieur principal est tout simplement un genie. Pour preuve, le debut d’un article sur “wales online”:

    In an industry famous for providing opportunities for clever young people, Ivan Reedman stands out for being a particularly early starter.
    The Adelaide-born 36-year-old began programming computers when he was seven. By the time he was nine he was writing his own programmes and then his own programming language.
    At 14 he registered himself as a business under the name Torquing. He worked as a digital forensics specialist and an expert witness.

    ps: désole, pas d’accents sur le clavier anglais (merci le correcteur d’orthographe pour certain accents).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.