Survols de centrales nucléaires

19
299

centralenucleaireLes centrales nucléaires font parties des zones interdites de survol, elles sont par conséquent interdites aux drones. EDF a indiqué que ses établissements avaient été survolés à plusieurs reprises par des engins non identifiés, mais reconnus comme étant de petits drones. Le 19 octobre 2014, deux appareils ont survolé la zone de la centrale de Gravelines, près de Dunkerque, en soirée. Une plainte a été déposée le 21 octobre. L’incident est indiqué sur le site d’EDF.

Ce n’est pas tout !

Centrale de Gravelines vue avec AIP Drones
Centrale de Gravelines vue avec AIP Drones

Le 19 octobre, un drone est passé au-dessus de la centrale de Bugey à plusieurs reprises. Une plainte a été déposée le 20 octobre. Le même appareil semble avoir été vu au même endroit le 24 octobre. L’incident n’a pas été indiqué sur le site d’EDF, mais il est rapporté par Lyon Mag. Selon EDF, ces survols n’ont « eu aucune conséquence sur la sûreté et le fonctionnement des installations ». On n’en doute pas un instant. Ces vols sont-ils l’œuvre d’activistes en repérage ? De simples particuliers un peu curieux avec l’envie de produire de belles images ? Les enquêtes de la gendarmerie devraient apporter des réponses.

Comment savoir où sont les zones interdites de vol ?

Centrale de Bugey vue avec AIP Drones
Centrale de Bugey vue avec AIP Drones

Pour mémoire, les services en ligne AIP Drones et Mach 7 Drones permet de visualiser les zones interdites de vol, notamment celles des centrales nucléaires. On y apprend que la centrale de Gravelines ne peut pas être survolée à moins de 3300 pieds (1000 mètres) et celle de Bugey à moins de 3900 pieds (1200 mètres). Sachant que les drones n’ont pas le droit de dépasser les 150 mètres de hauteur, ils sont “machina non-grata” au-dessus des centrales et de leur zone protégée…

 

19 COMMENTAIRES

  1. Il ont qu’a tirer a vu ! Comme pour les ecolos qui rentre dans les centrales. Y a qu’a plomber tous ca comme ca il ce plaindront plus sur le manque de sécurité.

  2. Je rigole bien car, vous le savez ou pas mais, le premier risque dans un central nucléaire s’est son personnel.

    Alors, nos jouets …

  3. Raison de plus pour éviter que ledit personnel ne soit pas distrait par le survol de ces drones alors 😉
    Je vote pour le tir à vue.
    Autant je peux “comprendre” les survols de stades ou lieux photogéniques. Autant les centrales, aéroports et lieux sensibles, faut arrêter d’être con.

  4. Si vous saviez le nombre de cons qui manifestent devant les centrales en croyant savoir quelque chose, alors qu’on nous cache tout.
    Ils ne volent pas pour arriver là, eux…
    Puis le survole de centrale est interdit pour une raison tout simple comme un tsunami.

    Faut pas déconner avec le feu, les gars, cela coûte un max en plus.

    Il y a la gendarmerie et militaire sur centrale au cas ou vous savez pas. 😉

  5. Encore ce matin et sur Europe_1 🙁 🙁 Et drone par ci et drone par là et les journalistes qui croient créer le buzz en relayant tout et n’importe quoi …
    Ce qui me désole le plus c’est que tous ces apprentis pilotes irresponsables (et je là reste poli) vont à court ou moyen terme nous causer du tors à nous modélistes, pratiquant le FPV et le vol de multicoptères de loisir,et de ce fait ruiner les efforts entrepris par la FFAM, la DGAC et les clubs pour faciliter la pratique de notre loisir …

  6. france info, drone en boucle ce matin ! on a meme eu des passages du drone kamikaze, chargé de TNT qui va faire tout péter !

  7. C’est pourquoi en meeting et présentations au public je ne parle plus que de “Multi-coptères” et interdis aux présentateurs (voir aux journalistes présents) de parler de “drone” lorsqu’ils décrivent nos engins.
    a) Le mot multi-coptère est plus dur à prononcer et
    b) il a une connotation moins agressive 🙂 🙂 le drone étant aussi un engin militaire pas seulement réservé à faire du bien 🙁

  8. Oui mais là tu ne pourras pas lutter contre les “trompettes de la renommée”. Le journaliste faut qu’il effraie le bourgeois sinon il zappe! Donc on fait dans le sensationnel, le truc qui fait frémir !

    C’est d’ailleurs aussi pour ces raisons qu’on a des gamins qui veulent absolument faire le buzz pour devenir “quelqu’un” en se déguisant en clown crétin, ou qui vont faire la guerre. Leur vie n’a plus de sens sans éxagération…

  9. Les drones amateurs menacent nos centrales nucléaires ??? Un phantom capable de lancer des missiles destructeurs ??? … Heu ! Faut arrêter la fumette les gars… Là, on est dans la désinformation la plus totale !

    Mirage 2000 contre le drone à 1.000 euros… Le sommet du Ridicule qui va finir par tuer notre passion à coup sûr !

  10. Je ne suis pas inquiet pour notre activité, arrêtons d’être paranos. Et puis je ne vois pas en quoi l’interdiction de la pratique du “drone” de loisir sur le territoire empêcherait un quelconque malintentionné d’agir dans l’illégalité. Peut être l’occasion pour les autorités de rappeler que la charge utile d’un drone de loisir ne permettrait même pas d’embarquer suffisamment de TNT pour causer des dégâts sur une centrale nucléaire.

    C’est juste le capital “sympathie” des gens qui nous entourent qui me commence à être pénible. Il y a 2 ans, les gens venaient voir, curieux, en posant des questions. Maintenant c’est de l’agression. Là j’ai du mal a garder mon calme, mais je m’y efforce, sachant que je suis dans la légalité. Ma réponse est alors “allez y appeler les flics”! Arrivé au moins 3 fois, en pleine pampa!

  11. C’est vrai, il y a deux ans, voler avec son drone perso, c’était “la fête au village”…Maintenant, tu voles dans un champ, tu deviens “suspect” … Et deux ans plus tard , ça sera quoi les réjouissances…On pourra abattre à vue !

    Surtout que la bêtise ,avec une touche bien grasse d’ignorance, n’a pas attendu l’arrivée du multirotor pour s’épanouir en toute liberté dans les consciences. Donc, à défaut de mesures prises, j’ai quand même l’impression qu’on nous pousse à commettre l’erreur fatale…I FEEL NO GOOD.

  12. C’est ce qui risque d’arriver de plus en plus souvent. Des citoyens “cowboys” qui entendent faire la loi à la place de la loi. Des citoyens à qui “on” a expliqué que les drones c’était le diable et la perte de notre civilisation. Bref.

  13. Avez-vous vu l’émission “C dans l’air” F5 sur les drones du vendredi 31 octobre, avec Laurent de Helicomicro en reportage ?
    Possible à voir en replay.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.