Incendie en drone

25
245

incendiebelgiqueL’actualité date de quelques jours déjà, mais les images sont impressionnantes : un incendie a ravagé l’église de Sint-Jan-de-Doper (Saint-Jean-Baptiste) à Anzegem en Belgique. L’édifice du 12e siècle a perdu toute sa toiture, qui s’est écroulée à l’intérieur de l’église et détruit ce qui s’y trouvait. Les photos du sinistre montrent l’étendue des dégâts (voir ici).

Fallait-il ?

Fort heureusement personne n’a été blessé pendant l’événement. Un drone était sur place pour filmer les images, qui ont été reprises par la RTBF. Ce vol était-il autorisé ? Compatible avec une situation d’urgence ? Des images impressionnantes sont-elles plus importantes que la sécurité des secours ?

25 COMMENTAIRES

  1. Effectivement, je ne crois pas que j’aurai eu les cojones de filmer ça.
    Il passe pas loin (voir au dessus) des pompiers, et au dessus des maisons, c’est très très limite…
    Notion de sécurité mise à part, les images sont impressionnantes !

  2. Pour avoir été pompier et responsable d’une grosse cellule photo au seins de mon département. Le drone peut aider dès le départ de l’intervention pour l’anticipation des moyens à engager et le positionnement des moyens de lance aériennes. Perso si un jour mon projet voit le jour, je proposerais mon aide en proposant ce service.

  3. C’est ce que je dis depuis toujours 🙂 Les drones civils (pas les jouets, mais les machines sérieuses) peuvent aussi aider les autorités en cas de problèmes sérieux ! Visualiser rapidement une situation vue d’en haut, prendre certaines décisions sera alors plus efficace si la situation le demande (positionnement des secours, risque de propagation du feux, direction des fumées et des flammes etc…).

  4. Bonjour, Je trouve cette vidéo très utiles…et on voie bien la répartitions des différentes lances et points d’attaques,
    une aide supplémentaires pour les pompiers.
    Bien dommage quelque ne soit pas utiliser pendant intervention. il me semble que certain département en France sont déjà équiper les pompiers de multi rotor avec camera fpv et thermique.

  5. “Ce vol était-il autorisé ?” Oui oui Monsieur Fred 😀 Le préfixe “auto” signifie “par soi-même” (se fait automatiquement sans intervention extérieure) donc, en principe, l’autorisation elle ne se demande pas, c’est quelque chose que l’on prend par soi-même 😉 Le mot “autorité” est d’ailleurs généralement utilisé de manière incorrecte lorsqu’il désigne la capacité d’exercer un pouvoir sur autrui et devrait plutôt être remplacé par “ALTÉRITÉ” (http://www.toupie.org/Dictionnaire/Alterite.htm).

  6. En clair : si ce vol était autorisé cela signifie qu’il a été effectué sans aucune permission venant d’un pouvoir extérieur 😉 C’est marrant comme les choses sont généralement interprétées à l’opposé de ce que l’on pense être juste.

  7. J’ajouterai encore que si un jour vous vous faites pincer, analysez bien la signification EXACTE des mots utilisés dans les textes de lois car il y a moyen de gagner un procès sans l’intervention (ô combien onéreuse) d’un avocat. Nous vivons dans un système mis en place par des pervers, il n’y a pas plus menteur et escroc qu’un politicien (voir par exemple l’affaire Cahuzac) et la situation peut donc être retournée à notre avantage (“tel est pris celui qui croyait prendre”) 😀 Sur ce, bon vol et bonne autorisation à tous 😉

  8. Dernière précision : si les textes des lois imposent une AUTORISATION écrite, n’omettez toutefois pas d’en rédiger une (exemple : “Je soussigné Untel m’autorise à faire voler mon drone. Fait à XXX, le XX. (signature)”). Et n’oubliez pas aussi de faire preuve de bon sens en sachant que nous sommes LIBRES ENSEMBLE (la liberté consiste à faire tout ce qui ne nuit pas à autrui) et que si vous occasionnez des dégâts ce sera pour votre pomme (vous pourriez être ruiné jusqu’à la fin de vos jours, sachez-le).

  9. Je vais ajouter quand même encore une réflexion 😀 : pour être en règle, un professionnel demande une (ou plusieurs) “autorisation(s)” et souscrit une assurance. En cas de crash occasionnant des dégâts matériels et/ou corporels il sera couvert par la loi et sa compagnie d’assurances et il fera payer les autres (les autres assurés qui alimentent les caisses des compagnies) les dégâts qu’il a occasionnés de son plein gré et ça, c’est quelque chose d’injuste/d’irresponsable (il ne répond pas pleinement de ses actes puisqu’il fait intervenir les autres pour les réparer)

  10. “Des images impressionnantes sont-elles plus importantes que la sécurité des secours?”

    En regardant les images, je ne voie pas en quoi le drone a mis en cause la sécurité des secours.
    En tant qu’ancien pompier professionnel, je peux vous certifier que dans ce type de situation, le “danger” représenté par le drone est bien la dernière préoccupation des intervenants.
    Une seule pierre de l’édifice doit peser plusieurs centaines de drones.

    C’est bien de parler de la sécurité,il faut sans doute le faire de temps en temps, mais il ne faut pas non plus exagérer, d’autant plus qu’une autorisation administrative ne changerai rien: si le drone est dangereux il n’a rien à faire la, autorisation ou pas.

    Et n’oublions pas que sa se déroule en Belgique, et que les règles ne sont peut être pas les nôtres.

    Cette obsession de montrer dans la plupart des articles et des commentaires que chacun connais la loi française sur le sujet devient de plus en plus lourde et devient contre productive, comme toutes les exagérations.

  11. Comme cela se passe en Belgique, c’est totalement interdit. La nouvelle loi “drone” n’est pas encore passée, et dans ce contexte toute sortie de drone/UAV/multicoptère est totalement interdite par la loi, où que ce soit (sauf terrain d’aéromodélisme).
    Quand la loi sera sortie, pleurez DJI et consorts, car les quadricoptères et tricoptères seront… non immatriculables et non conformes !!! Il sera interdit de voler à plus de 60m de haut, et j’en passe et des pires.
    La DGTA (équivalent de la DGAC en France si je ne me trompe) trouve que la loi en France est trop laxiste et mal torchée et veut prendre une approche plus “stricte”. Génial…. Moi je vais rester pirate jusqu’au bout.

  12. Je me place bien évidemment dans l’optique d’un usage “sauvage”, c’est-à-dire qui n’est pas fait à la demande des pompiers – ce qui semble être le cas de cette vidéo. Si un hélicoptère de secours était arrivé sur les lieux, le drone aurait-il eu le temps de laisser la place ? Evidemment, avec des si, on fait un monde. Mon avis personnel, et il a guidé la question, est que ce vol était potentiellement dangereux. Parce qu’au-dessus de la population – d’autant plus qu’elle était sortie à ce moment-là, dans un moment de chaos et de mauvaise visibilité, par exemple pour des secours aériens qui ont autre chose à faire que de vérifier s’il n’y a pas un drone dans le chemin. Je ne voyais pas de risque pour les pompiers en action, ni pour l’édifice… C’est ce qui a été reproché, par exemple, aux deux personnes qui ont fait voler un drone au-dessus du bateau échoué dans le sud-ouest de la France.

    Si c’était en revanche un vol réalisé à la demande des pompiers, avec tout le monde au courant de la présence du drone, mon avis serait évidemment très différent.

  13. Frederic a raison, les faits se passent en Belgique ou on est bien loin de ce qui se passe en France. Dans le cas présent, incendie, donc évènement non programmé (sauf si le pilote du drone est en même temps pyromane :-)) il est plus que probable qu’un opportuniste soit derrière le drone. Cependant, sans véritable loi digne de ce nom, il est envisageable d’introduire un dossier auprès de la DGTA, afin de pouvoir espérer effectuer un vol soumis à leur bonnes grâces. Bonne chance à mes concitoyens en mal d’images. Pour ce qui est de la sécurité, il est indispensable de légiférer. Même un Phantom, Scout X4, ou Bebop pourra occasionner des dégâts.

  14. Bonjour,
    je suis pour le respecter la réglementation.mais dans certain cas il faut savoir faire la part des choses…utilisation du drone et vraiment une aide,une archive utile pour tout le monde.Le danger et surtout pour ceux qui sont proche de l’incendie les pompiers.donc il faut faut arrêter de dire que le survol de l’incendie et dangereux…la réglementation ne résoudras pas tout,et surtout la bêtise humaine…merci encore a celui qui a fait cette vidéo ont devrais le féliciter.

  15. Mais je ne disais pas que le survol de l’incendie était dangereux. Le survol de la population l’est potentiellement, en revanche. Ensuite il peut gêner les secours s’ils arrivent par voie aérienne.
    Je fais la différence entre un drone opéré par les pompiers, les forces de l’ordre ou l’administration, et un drone opéré par un particulier pour le buzz… Ou pour la mémoire collective.

  16. Bonjour, pas sur que légiférer résoudras tout les problèmes.les paraphasies feront toujours une vidéo ou image sans autorisation.ont ne vas pas mettre un gendarmes derrière chaque pilotes de drone…de plus la technologie évolue tellement que la réglementation seras toujours en retard.
    bonne journée

  17. L’idée développée sur Helicomicro en général n’est pas de promouvoir le tout répressif (c’est sans espoir) ou la castration des envies de vol (c’est dommage), mais simplement stimuler le bon sens pour éviter les prises de risques. Après, chacun est libre (de sa définition du bon sens) ! 🙂

  18. Même une mouche dans l’œil ça peut faire des dégâts! Il faut un peu se calmer sur les “risques ” potentiels. La loi française mets dans le même sac un engin de 25Kg et un nano drone. C’est du délire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.